Archives de catégorie : Randonnées

227 – Les Crêtes de la Montagne d’Artigues (83)

Novembre 2022

Une belle petite randonnée hivernale toute en longueur à la découverte des crêtes découpées de la Montagne d’Artigues de 12 km 450 m D+ au départ de la Chapelle N-Dame du Revest prés d’Esparron. Itinéraire partiellement balisé, quelques passages aériens sans grande difficulté.

Du parking de départ à la Chapelle N-Dame du Revest, passer le cimetière, remonter la large piste direction Sud sur une centaine de mètres puis virer à droite en suivant le sentier qui longe le champ et rejoint un peu plus loin, le GR 99A. Suivre le GR en foret sur 2,5 km environ pour arriver au village d’Artigues. Une aire avec des tables et bancs se prête à la pause. Visiter le village d’Artigues, son église et son chateau (propriété privée) puis rejoindre la D 65 qu’il faut descendre sur une trentaine de mètres pour trouver à gauche, un sentier qui remonte et rejoint le chemin balisé PR. Poursuivre sur 2 km environ jusqu’à la cote 433 puis bifurquer à gauche. Le sentier monte tranquillement jusqu’à arriver à un carrefour avec un cairn. Virer à gauche puis continuer jusqu’à un autre cairn, virer encore à gauche sur 100 m environ puis repérer un autre petit cairn sur la gauche, virer à gauche en empruntant la sente qui grimpe en sous-bois puis rejoint petit à petit la crête, passer devant des gros tas de cailloux, des ruines ? Suivre la crête au plus prés jusqu’à rejoindre les Tours ruinées du Vieil Artigues, passer la cabane de chasse et rejoindre la petite route qui descend à Artigues. Traverser la route et rejoindre une station réservoir , longer la clôture sur la gauche (balisage bleu) le sentier grimpe régulièrement en crête, passer la Croix d’Artigues, l’Oratoire St Jean et sa table d’orientation puis redescendre en suivant le balisage bleu jusqu’à rejoindre le parking de départ.

https://www.visugpx.com/XXvXcbvU5U

Parking de départ prés de la Chapelle N-Dame du Revest à coté d’Esparron (83)

Chapelle N-Dame du Revest : très beau site classé entouré de chênes centenaires

Suivre le GR 99A sur 2,5 km environ avant d’arriver au petit village d’ Artigues

Installation ludique

Aire de pique-nique à Artigues

Eglise Sainte Foy d’Artigues

La rue du Château à Artigues

le Château d’Artigues (propriété privée)

Au troisième cairn, virer à gauche , quitter le sentier balisé pour emprunter une sente qui grimpe jusqu’à atteindre la crête de la Montagne d’Artigues

Au Nord, le Mont Major au premier plan. Dans le lointain, le Dévoluy. Ginasservis à droite

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/1371274973679339

Passer des tas de cailloux, ruines ?

Face Sud, Le parc éolien de Pourrieres : ce sont 22 éoliennes de 125 mètres de haut 

Jolie crête à suivre

Borne géodésique à 632 m d’altitude

Dans le rétro la crête déjà parcourue

Première Tour ruinée en descendant au Vieil Artigues

Deuxième tour ruinée

Vue sur la deuxième tour de la première et sur la suite de la crête à parcourir

Le vieil Artigues composé de ruines avalées par une végétation galopante

Passer la cabane de chasse et rejoindre la petite route qui descend sur Artigues

Longer la clôture du réservoir par un sentier balisé bleu

La Croix d’Artigues à 580 m d’altitude

La Croix d’Artigues surplombe le petit village d’Artigues

L’oratoire St Jean d’Esparron et sa table d’orientation

Vue face Nord sur Pierrevert et Manosque

Au loin, on distingue bien le Portail de Blieux, le Chiran et les 3 Mourres

Dans le rétro, toute la crête déjà parcourue

Un ancien oratoire ?

Poursuivre en crête, à droite le grand Bessillon

Contourner le réservoir par la gauche en suivant le sentier balisé bleu

Apres avoir retrouvé la large piste, virer à droite puis à gauche, retrouver le point de départ la Chapelle Notre-Dame d’Artigues

226 – Le Pic de Crigne (05)

Novembre 2022

Une magnifique randonnée très variée inspirée de Pascal Sombardier (les randonnées du vertige) de 12 km 1050 m D+, au départ de « La Petite Queylane » au Sud-Ouest de Monetier-Allemont dans les Hautes-Alpes. Magnifiques panoramas sur les sommets du Dévoluy, les Ecrins, le Val de Durance, tous les sommets qui entourent Sisteron. Passages escarpés, aériens équipés, d’autres ou il faut y mettre les mains. Vertigineux s’abstenir. Parcours partiellement balisé. Un casque et une corde sont conseillés

Du parking suivre le sentier balisé PR en jaune jusqu’à la bergerie restaurée de Basse Crigne, la contourner et monter à vue au milieu des genets en visant la grosse tache orange sur la falaise droit devant. Puis repérer à droite, une vire le long de la falaise équipée d’une corde. Suivre la vire, un petit pas d’escalade permet de rejoindre un petit Col et poursuivre jusqu’au sommet du Pic de Crigne. Redescendre au petit Col pour virer à droite en suivant une sente (balisage ancien sur une pierre) qui dégringole plein Nord pour remonter sur la crête (Balisage point rouge) Poursuivre sur l’arête jusqu’à effleurer une piste que l’on laisse, continuer tout droit et rejoindre la même piste sur une centaine de mètres puis trouver juste après le virage, une sente qui grimpe à droite pour rejoindre une croupe herbeuse à 1375 m (point le plus haut) Suivre la sente qui redescend au Col des Selles. Prendre la direction du « Pas de La Roche Courbe », la piste descend tranquillement sur 600 m environ, au virage prendre la direction « Le Villard » juste en face, le sentier descend legèrement sur 10 m environ puis virer à gauche de suite, une sente descend en lacets vers « La Porte » (1069 m) Longer le Torrent de Combe Richonne sur une cinquantaine de mètres, puis trouver à gauche, un chemin qui mène à la Falaise de Ventavon. Longer la falaise sur 1 km environ , un sentier +/- marqué au pied de la falaise (Grimpeurs) puis la sente descend et s’enfonce dans la végétation et remonte au pied de la falaise. Repérer un point bleu qui indique le passage. Quelques pas d’escalade faciles pour atteindre la cheminée. Un rocher en forme de Menhir marque le début du passage étroit avec son arbre au milieu. Quelques pas d’escalade permettent de franchir ce couloir puis virer sur la gauche et remonter vers la crête. Longer la crête sur 250 m environ , virer à droite pour rejoindre une large piste. Remonter la piste sur une centaine de mètres puis virer à droite dans la foret pour rejoindre une sente +/- marquée mais balisé PR qui descend , passe non loin de la bergerie ruinée de Haute Crigne. Rejoindre un sentier bien marqué puis une piste qu’on laisse pour virer à gauche en suivant le balisage bleu. Traverser le torrent de La Pisse (peu d’eau) puis poursuivre jusqu’à rejoindre le sentier pris à la montée et rejoindre le parking de départ en suivant le même itinéraire qu’à l’aller.

https://www.visugpx.com/eNrj8PG057

Petit parking à la Petite Queylane prés de Monetier-Allemont : itinéraire balisé jusqu’à la bergerie

Le sentier grimpe régulièrement

Magnifique falaise à gauche du sentier

Contourner la bergerie restaurée de Basse Crigne

Grimper à vue en direction de la tache orange sur la falaise

Passage aérien équipé de deux cordes avant d’atteindre le sommet du Pic de Crigne

Sommet du Pic de Crigne à 1263 m d’altitude

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/457290863235929

Vue sur les sommets enneigés du Dévoluy : Pic de Garnesier, Le grand Ferrand etc

On peut apercevoir devant Céusette, la Montagne de Céuse derrière et Le Pic de Bure

Magnifique panorama sur les sommets enneigés

Vue du sommet sur le canal de la Durance, Plan de Vitrolles

Le sentier face Nord descend sèchement, le sol est gelé, une vraie patinoire

Une fois revenu sur la crête, suivre le sentier balisé PR

Suivre la crête

Arrivé sur une croupe herbeuse, redescendre jusqu’au Col des Selles

Au col des Selles, prendre le sentier qui descend vers Pas de La Roche Courbe

Curiosité géologique

Au prochain carrefour, prendre la direction le Villard sur quelques mètres puis virer de suite à gauche en suivant une sente qui descend en foret

Suivre le Torrent de Combe Richonne sur 50 m environ et repérer la sente qui part à gauche vers la falaise de Vantavon

Passer la Porte et longer à gauche la magnifique Falaise de Ventavon sur 1 km environ

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/686555336164717

Suivre une sente +/- bien marquée le long de la falaise

La Falaise de Ventavon : le terrain de jeu des grimpeurs

Repérer les points bleus au niveau d’une faiblesse de la falaise, grimper sur une rampe (escalade facile) puis repérer un rocher en forme de Menhir, c’est le départ de la cheminée avec son arbre au milieu

Un arbre au milieu du passage, permet d’escalader la cheminée

Après quelques pas d’escalade faciles, rejoindre la crête

Proche du sentier+/- bien marqué, une bergerie ruinée à Haute Crigne

Petite visite aux chevaux en liberté

Puis retour au point de départ

Du parking de départ, on aperçoit le sommet du Pic de Crigne

Un galet voyageur a été déposé lors de cette randonnée

225 – Le Mourre de Gâche par La Font de Mège (04)

Novembre 2022

Une très jolie petite randonnée hivernale de 11 km 500 m D+ qui permet d’accéder directement au Mourre de Gâche, au départ d’un petit parking à droite le long de la D3 juste avant d’arriver à Pierre Écrite. Un itinéraire différent de celui de notre randonnée n° 18. Un passage escarpé et aérien qui demande à y mettre les mains. Peu de balisage.

Du parking de départ, redescendre la D 3 sur 1 km puis emprunter à droite, un sentier agréable qui grimpe en foret sur 2 km environ jusqu’à la crête. Le panorama sur la Vallée du Sasse, les Baronnies Provençales, la Vallée du Buëch, la Vallée de la Durance, les Écrins est magnifique. Virer à droite en direction du Mourre déjà en vue en suivant une sente bien marquée. Le sentier suit la crête, passe au travers d’un chaos rocheux puis arrive au pied du Mourre de Gache. Quelques cairns indiquent la direction pour trouver le passage ou il faudra y mettre les mains (sans difficulté) pour accéder directement au Mourre (museau en provençal). Une sente grimpe régulièrement jusqu’à atteindre le sommet. La vue y est magnifique. Puis longer la crête direction Nord-Est en suivant une sente bien marquée sur un peu plus de 2 km. Au Pylône, virer à droite en suivant un sentier qui descend en foret et au premier carrefour bifurquer à gauche, ne pas rater à droite Notre-Dame du Chêne cachée dans le creux d’un vieux chêne. Poursuivre en suivant la piste balisée qui redescend, passe devant « La Baleine » un énorme rocher puis rejoint la route D 3. Virer à droite sur la petite route en direction de Pierre Écrite sur 1,7 km. De Pierre Écrite, continuer à descendre sur la D 3 pour retrouver le petit parking de Départ.

https://www.visugpx.com/fJOjE2VAt1

Petit parking de départ le long de la D 3 à droite mais le départ peut se faire à Pierre Écrite

Apres avoir parcouru 1 km environ sur la D3, bifurquer à droite sur une belle piste

Jolie foret de la Font de Mège

Arrivé sur la crête, virer à droite en direction du Mourre déjà en vue

Jolies vues sur la Vallée du Sasse, les Baronnies Provençales, la Vallée du Buëch, la Vallée de la Durance,

En premier plan : Le Rocher de Hongrie, derrière le Pic de Bure dans les nuages

Quelques cairns aident à s’orienter

Puis on traverse un chaos rocheux en suivant une sente

Bien repérer les petits cairns pour trouver le passage

Le dénivelé s’accentue, La vue se dégage sur la Font de Mège

Le passage ou il faut y mettre les mains

Bien suivre les cairns

Puis suivre une sente qui grimpe jusqu’au Mourre de Gache à 1328 m d’altitude

Le Mourre de Gache à 1328 m et sa vue magnifique

Vue sur la Montagne de Lure à gauche, la crête de l’Ane , le Roc de l’Aigle au centre

Suivre la sente le long de la crête de la Montagne de Gache

La Borne géodésique qui marque le sommet de la Montagne de Gache à 1357 m d’altitude

Jolies vues coté Est sur Aigues-Champs, la Montagne de Géruen, le Cheval Blanc

La crête à parcourir

Au pylône, virer à droite en suivant le sentier qui redescend en foret

A droite du sentier après avoir bifurqué à gauche, ne pas rater le vieux chêne de Notre-Dame du Chêne

Dans le creux du tronc se trouvent quelques images religieuses et un petit carnet ou nous avons laissé une trace de notre passage

De magnifiques chênes sillonnent l itinéraire

Puis passer devant « La Baleine » un énorme rocher avant de rejoindre la D3

La Pierre Ecrite : cette pierre mentionne le nom de Dardanus, Préfet des Gaules de 409 à 414 ainsi que la cité de Théopolis « la Cité de Dieu » enfouie sous le territoire actuel de St-Geniez et qui n’a jamais été retrouvée…La traduction fut longtemps controversée mais ce qui est sûre, c’est que nous sommes en présence d’une épigraphie latine commémorative de travaux de voirie et de défense exécutés à une époque indéterminée, le texte n’étant pas daté.

Retour au petit parking de départ en suivant la D3

Un galet voyageur a été déposé lors de cette randonnée

224 – Calanque de l’oeil de Verre et la cheminée du Diable (13)

Novembre 2022

Une magnifique randonnée sportive dans les Calanques de Marseille, au départ du Domaine de Luminy de 15 km 750 m D+. Itinéraire balisé, passage aérien équipé, petits pas d’escalade pour randonneurs aguerris.

Du vaste parking du Domaine de Luminy, emprunter la longue piste balisée GR un peu lassante jusqu’au Col de Sugiton, laisser à droite la piste qui mène au belvédère de Sugiton, continuer tout droit puis à un carrefour, virer à droite pour aller à la Falaise des Toits ou continuer tout droit pour aller à la calanque de l’Oeil de Verre. Nous avons opté pour une petite visite vers la plage de Sugiton, un sentier balisé rouge dégringole vers la magnifique Falaise des Toits pour arriver vers un beau belvédère qui permet une jolie vue sur la plage de Sugiton et le Torpilleur. Remonter par le même itinéraire jusqu’au carrefour et reprendre la direction de la calanque de l’Oeil de Verre. Le sentier descend petit à petit vers la mer, de nombreux arbres tombés en travers, la descente se poursuit plus sauvage sous la Tour de Pise, une belle aiguille élancée. Puis le sentier arrive au pied d’un chaos rocheux et remonte assez sèchement vers l’Oeil de Verre, un passage équipé d’une chaîne solidement fixée et d’échelons scellés sécurisent le pas d’escalade exposé (La fréquentation a rendu le rocher glissant par endroit) Poursuivre en foret, le dénivelé s’accentue dans un pierrier puis c’est un passage balisé encore plus escarpé « La Cheminée du Diable » ou quelques pas d’escalade sont nécessaires. Arrivé au sommet de la cheminée, virer à gauche pour rejoindre un bon sentier qui amène à la grande Candelle et son Candelon. Le retour se fait en suivant le GR jusqu’au Col de Sugiton puis prendre la direction du Belvédère de Sugiton pour une petite visite qui permet de jolies vues sur La calanque de Morgiou, les Candelles et Sugiton. Ensuite revenir au Col de Sugiton et retour par le même itinéraire qu’à l’aller vers le parking de départ

https://www.visugpx.com/07OTjNyGsF

Départ domaine de Luminy : emprunter la large piste balisée GR

Poursuivre tout droit en suivant le GR

Pour aller vers le sentier de La Falaise des Toits, virer à droite sinon tout droit pour la calanque de l’Oeil de Verre

Dans la descente vers la falaise des Toits

La magnifique falaise des Toits

Petit belvédère qui permet de jolies vue sur le Torpilleur

Suivre le sentier rouge en direction de la calanque de l’Oeil de verre

La Tour de Pise, une belle aiguille élancée.

Le Pas de l’Oeil de Verre, passage équipé d’échelons scellés et d’une chaine. Ne pas rater l’oeil au dessus !

De bonnes prises sécurisent le passage

Quelques pas d’escalade dans la Cheminée du Diable ( attention les roches sont patinées)

La grande Candelle et son Candelon

Vue sur la calanque de Morgiou

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/683145653147818

Vue sur les Falaises Soubeyranes

Des grimpeurs sur le piton rocheux

Puis retour par le GR que l’on peut apercevoir

Le Belvédère de Sugiton (La Tour d’Orient)

Jolie vue du Belvédère de Sugiton

Jolie vue sur La calanque de Morgiou

Une magnifique randonnée que nous conseillons à tous les randonneurs aguerris, les panoramas sont sublimes. La période hivernale est idéale pour visiter les calanques.

223 -Le Tour du Sabot et du Rocher de Dromon à St Geniez (04)

Novembre 2022

Une très jolie randonnée d’automne dans la foret domaniale du Vanson de 14 km 570 m D+ au départ du petit parking prés du pont roman qui enjambe le Vanson, 5 km après le pont de la Reine Jeanne par la D 17 non goudronnée. Itinéraire balisé sauf la partie autour du Sabot Rocher. Aucune difficulté particulière.

Du petit parking de départ, suivre en direction du Sud-Ouest, le sentier balisé PR sur 600 m environ puis emprunter la sente à droite qui mène à Abros, petit hameau composé d’une seule habitation occupée. Longer l’unique maison pour apercevoir la petite chapelle en cours de restauration. Revenir sur le sentier balisé en poursuivant sur 600 m environ puis grimper à droite direction St Geniez, par le chemin qui grimpe régulièrement en sous-bois, le dénivelé s’accentue petit à petit pour arriver sur une partie plus caillouteuse puis la pente diminue. Passer « Les Charnes » une belle habitation puis une ruine à gauche. Juste après cette ruine, bifurquer à droite par une sente +/- marquée qui se dirige vers un mamelon puis vers des marnes et ensuite contourne le Sabot Rocher. Poursuivre sur le sentier jusqu’à apercevoir le Rocher de Dromon et plus au Sud, les Dents de Dromon. Revenir sur le sentier pour rejoindre plus bas, à droite le chemin qui mène à Notre-Dame de Dromon. Après la visite de la chapelle de Dromon revenir au carrefour de Chabert et prendre le GR 6 à droite direction le Vanson. Une large piste descend tranquillement sur 400 m environ puis continuer à suivre le GR qui part à droite. L’itinéraire permet de jolies vues sur la crête de Géruen, la Cluchette, la crête du Corbeau et de Vaumuse. Le sentier descend tranquillement jusqu’à apercevoir une ruine « la Grange Neuve », suivre le sentier qui vire à gauche, passe au milieu de magnifiques chênes puis plonge vers le Vanson pour rejoindre le parking de départ.

https://www.visugpx.com/rD0ZdjOYmc

Parking de départ prés du Pont roman qui enjambe le Vanson. Remonter le sentier balisé PR sur 600 m environ

La seule et unique habitation occupée du hameau « les Abros ». Contourner la maison pour apercevoir la chapelle d’Abros en cours de restauration

Chapelle Notre Dame de 1617 . , dédiée à Saint Jacques de Compostelle et Philippe

http://dignois.fr/Vilhosc-Abros/

La chapelle en cours de restauration grâce aux dons des visiteurs

Prendre à droite la direction de St Geniez

Le sentier balisé PR grimpe régulièrement en sous bois

Le sentier passe au pied du Sivayau (1116 m)

On peut apercevoir la montagne de Géruen et sa jolie crête

Jolie vue sur la magnifique crête d’Aigues-Champs

Au Sud-Ouest, les Rochers de St Michel

Passer prés d’une belle demeure « Les Charnes « 

Passer une ruine sur la gauche. Juste après au petit virage, bifurquer à droite en suivant une sente+/- marquée

La sente peu fréquentée se dirige vers le petit mamelon

Le sentier passe prés des Marnes Noires

Le sentier contourne le Sabot Rocher (1306 m)

Au loin, on peut apercevoir le joli village de St Geniez , le Gourras derrière et le Pas de l’Echelle

Les Monges devant nous

Le Rocher de Dromon et ses Dents au Sud, une sente permet de rejoindre le sommet du Rocher à 1285 m

76 – Le Gourras – Le Trainon – L Oppidum de Dromon (04)

Les Dents de Dromon demanderaient une petite exploration mais les journées sont courtes en hiver

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/668452211463308

Notre Dame de Dromon au pied du Rocher

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/1102273147143394

Photo prise d’un petit fenestron derrière la chapelle : la crypte

Au retour, quitter la large piste et continuer à droite en suivant toujours le GR 6 en direction du Vanson

La Grange Neuve n’en a que le nom !

Les pluies de la veille ont eu raison de l’eau claire du Vanson

.

Le Pont Roman prés du parking de départ est en piteux état !

Une passerelle interdite d’accès enjambe le Vanson

Nous vous conseillons cette très jolie randonnée pour ses magnifiques panoramas, ses jolis sentiers et sa végétation variée

222 – Le sentier Marcel Estruch (13)

Novembre 2022

Une très belle randonnée sportive de 14 km 570 m D+ au départ du parking des 3 chênes dans le massif de la Sainte-Baume-Plan d’Aups, réservée aux personnes non vertigineuses. La deuxième partie du parcours est très aérienne avec de nombreux passages équipés de chaînes et un cheminement sur un sentier en corniche souvent très exposé. Itinéraire balisé jaune et points jaunes pour le sentier Marcel Estruch. Cet itinéraire présente un risque important de chute de pierres.

Vous êtes avertis des risques encourus

Du parking des 3 chênes, prendre direction Est à gauche en suivant le sentier balisé PR puis à la première bifurcation monter à droite plein Sud vers le sentier « Merveilleux » poursuivre en sous-bois sur 4 km environ direction Est. Passer la plaque commémorative, scellée sur un gros rocher en souvenir du Dr Joseph Poucel, Puis le sentier bifurque à droite, une palissage avec un panneau avertissant des chutes de pierres vient barrer le chemin. Une sente un peu plus haut contourne la palissade et rejoint l’itinéraire balisé. Le sentier monte en lacets vers le Sud-Est. Au troisième virage en épingle à droite, des panneaux indiquent le danger, c’est le début du sentier Marcel Estruch, balisé par des points jaunes, à suivre impérativement. D’abord en bordure de falaise afin de profiter de la vue dégagée sur le plateau de Nans les Pins, puis quelques ressauts rocheux qui nécessitent l’utilisation des mains, ensuite passer une stèle à la mémoire de Jean-Michel RIVA. Enfin les passages équipés de chaîne se suivent. A noter, de nombreuses prises pour les mains et les pieds sont présentes à chaque difficulté. Un passage vertical équipé d’une chaîne à nœuds demande un peu plus de force dans les bras. La progression sur ce sentier Marcel Estruch demande du temps et surtout de ne pas quitter les pointillés jaunes des yeux.

Puis le sentier rejoint le GR9 au niveau des escaliers qui montent vers le Col du Pilon (953 m d’altitude) que l’on atteint rapidement. Grimper en crête vers la droite direction Ouest pour atteindre la petite croix (996 m) qui surplombe la foret de la Sainte-Baume, Nans les Pins et plus loin la Ste Victoire au Nord et la mer au Sud . Puis redescendre par le Col du Pilon et le GR 9, passer les oratoires, la chapelle des Parisiens puis bifurquer à gauche direction Sud-Ouest pour gravir les 150 marches qui mènent à la Grotte de Marie-Madeleine. Après la visite du site religieux, redescendre par le sentier pris à la montée (sentier des Roys) balisé PR , passer la Source de Nans et rejoindre le parking de départ.

https://www.visugpx.com/cwdRuK6rY2

De beaux arbres sillonnent ce sentier merveilleux

 la plaque commémorative, scellée sur un gros rocher en souvenir du Dr Joseph Poucel (auteur d’un herbier en aquarelle de la flore provençale)

Après 5 km environ, le sentier est barré par une palissade, une sente contourne et rejoint l’itinéraire balisé

Début du sentier Marcel Estruch : le randonneur est averti ! Le balisage sur un petit rocher a bien besoin d’être rafraîchi

Bien suivre le balisage : les ronds ou pointillés jaunes

Le sentier en balcon, à flanc de falaise

De nombreux pitons rocheux permettent d’admirer le panorama

Jolie vue sur Nans Les Pins et en arrière plan : La Ste Victoire

De nombreuses passages ou il faut y mettre les mains

D’ autres passages à désescalader

Une rencontre : des chèvres sauvages

Si c’est pas de l’Amour ça !!! 🤣🤣🤣

plaque commémorative à la mémoire de Jean-Michel RIVA.

Un autre passage délicat ou il faut y mettre les mains

Passage à flanc de falaise avec une chaîne

dans le rétro

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/2965170430452003

Même po peur !😂😂

Passage avec une chaîne à nœuds

Un autre passage avec une chaîne. Les prises sont bonnes….même pour les personnes de petites tailles

une grotte dans la roche excite notre curiosité

A l ‘intérieur de la grotte

Le sentier Marcel Estruch rejoint le PR qui grimpe vers le Col du St Pilon

Le Col du St Pilon à 953 m d’altitude

Au-dessus du Col du St Pilon, en crête, une croix surplombe la magnifique foret de la Sainte Baume

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/2038567689678264

Les 150 marches pour atteindre la grotte de Marie-Madeleine

les reliques de Marie-Madeleine à deux endroits différents en Provence :
– dans la basilique située à Saint-Maximin-La-Sainte-Baume (83470)
– dans la grotte de Marie Madeleine à la Ste Baume

L Abri des pélerins

Retour au parking de départ par le sentier des Roys. Ici la source de Nans

Randonnée sportive mais rien de difficile pour les initiés à ce genre de parcours. La vigilance s’impose à chaque pas, de bonnes prises à chaque difficultés et surtout ne pas perdre de vue le balisage

221 – Le Mourre Frey (Montagne de Coste-Longue) 04

Novembre 2022

Une belle randonnée peu fréquentée au départ de Chavailles  près de Prads-Haute-Bléone (04) de 15 km 1240 m D+. Pas de difficulté particulière, aucun balisage mais les sentiers sont évidents, quelques cairns indiquent la bonne direction..

Du parking à l’entrée de Chavailles, passer le pont et traverser le village par la petite route montante puis prendre la piste à droite qui descend. Au premier virage en épingle, quitter la piste à gauche et descendre à vue, vers La Chanolette (rivière). La traverser et prendre en face le sentier qui grimpe en foret. A la sortie du bois, un cairn indique qu il faut virer à gauche, longer le champ pour retrouver juste au-dessus une piste. Suivre cette piste, passer la bergerie « Le Cougnas » et continuer à grimper par un sentier en sous-bois jusqu’à apercevoir à droite une sente dans un pierrier qui grimpe vers le plateau herbeux de La Meiris ou il reste quelques vestiges d’anciennes bergeries ou habitations. On peut apercevoir en face le Col du Talon. Suivre les cairns et la sente qui monte en lacets vers le Col à 1869 m d’altitude. Du Col, on peut apercevoir en contre-bas, la cabane du Col du Talon. Monter en crête sur la gauche direction Nord-Est jusqu’ à la cote 2100 puis grimper sur l’autre versant la Montagne de Coste Longue. L objectif est en vue, il suffit de suivre la crête jusqu’au sommet du Mourre Frey à 2282 m d’altitude. Le retour se fera par le même itinéraire qu’à l’aller.

https://www.visugpx.com/xLmuRP3N3S

Départ : petit parking à l’entrée de Chavailles

Du parking de départ, on peut déjà apercevoir le Col du Talon qu il faut atteindre

Traverser le torrent de Chanolette pour rejoindre un sentier juste en face

Le sentier grimpe très vite, on peut apercevoir Chavailles en plein soleil

Remonter le long d’un champ pour retrouver une large piste. On peut apercevoir le Col du Talon

La piste passe à droite du Cougnas

Traverser un plateau herbeux et ses ruines : La Meiris

La montée en lacets qui mène au Col du Talon

La magnifique vue au Col du Talon

Suivre en devers le bas de la crête direction Nord-Est sans trop descendre

Dans le rétro

Bifurquer plein Sud pour rejoindre la crête sur le versant de droite, la montagne de Coste-Longue

Le sommet du Mourre Frey à 2282 m d’altitude sous un vent glacial

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/5499594900157028

Notre galet voyageur a été déposé et mis à l’abri des intempéries

Vue Ouest sur la crête de Paluet et la Montagne du Cheval Blanc

Vue Est sur la Montagne de Chamatte

Vue Nord-Est sur la Montagne de Boules, de Chalufy, le Denjuan, la Montagne de Vachières, le Mourre de Simance etc

Le retour par le même itinéraire en suivant le haut de la crête de la montagne de Lachen jusqu’au Col du Talon

La crête à suivre jusqu’au Col du Talon

Église Saint-Laurent de Chavailles , elle n’est connue que simple chapelle à partir du XVIIe siècle

220 – Le Couard par la Barre des Dourbes (04)

Octobre 2022

Une belle randonnée proche de Digne Les Bains (04) de 17 km et 1100 m D+ environ au départ de la Maison Forestière du Serre après « Les Dourbes ». Itinéraire balisé, des cairns et ancien balisage permettent de progresser vers le sommet du Couard. Aucune difficulté particulière. Un petit passage à la troisième barre rocheuse ou il faut y mettre les mains mais facile. Pas d’eau au cours de cette randonnée, à éviter en cas de fortes chaleurs. Un galet voyageur a été déposé sur ce parcours.

De la Maison Forestière du Serre à 11 kms environ de Digne Les Bains, passer la barrière et suivre la piste en direction du Pas de Tartonne, le sentier grimpe régulièrement en lacets en sous-bois puis atteint la crête de la barre rocheuse des Dourbes par le Pas de Tartonne à 1658 m d’altitude. Puis suivre la crête direction Nord-Est par un sentier balisé, passer le Trou St Martin pour arriver au Pas de La Faye à 1690 m d’altitude. Continuer à suivre le GR de Pays qui descend vers l’Est puis au carrefour balisé de « Sous La Faye » prendre à gauche la direction du Pas d’Archail. Le sentier part plein Nord sur 1,5 km environ puis au premier virage, repérer les cairns et un ancien balisage à gauche qui indiquent ou remonter en crête. Suivre au mieux tous ces cairns et grimper en traversant un groupement d’arbres, virer sur la droite pour passer la première et deuxième barre rocheuse. Puis se rapprocher du bord de la crête pour franchir la troisième barre, passage escarpé et aérien ou il faut y mettre les mains mais très facile. Puis continuer à grimper jusqu’au sommet du Couard à 1989 m d’altitude. La descente se fait par le même itinéraire jusqu’au Pas de La Faye. Puis prendre la direction des Dourbes en suivant le GR de Pays qui descend en lacet jusqu’à la Maison Forestière du Serre et le parking de départ.

https://www.visugpx.com/crdI0zFwz3

Du parking de La Maison Forestière du Serre, passer la barrière et suivre la piste en direction du Pas de Tartonne

Le sentier monte régulièrement en lacets en sous-bois

Le Pas de Tartonne à 1658 m d’altitude, prendre la direction du Trou St Martin, puis du Pas de La Faye

Le Pas de Tartonne et vue en direction du Pas de Labaud

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/789653778781001

Du Pas de Tartonne, on aperçoit le Cousson, sommet préféré des Dignois

Vue Est avec au Fond la commune de Tartonne

Vue Nord-Est : La montagne de Tournon et du Cheval Blanc

Le Trou de St Martin : les rayons du soleil passent au travers de cette arche deux fois par an : le 11 novembre jour de la Saint-Martin et le 30 janvier

Poursuivre en crête jusqu’au Pas de La Faye avec en vue le sommet du Couard.

Au Pas de La Faye, poursuivre en direction de Tartonne

Au carrefour de « Sous la Faye », prendre à gauche la direction du Pas d’Archail

Poursuivre sur 1,5 km sur le sentier balisé

Au premier virage, repérer à gauche des cairns et un ancien balisage qui indiquent la direction à emprunter

Suivre les nombreux cairns ré-installés

La direction à suivre

Un couloir ou cheminée qui permet de franchir la deuxième barre

Se rapprocher au bord de la troisième barre rocheuse

Franchissement de la troisième barre rocheuse : Passage escarpé et aérien qui se franchit facilement. Balisage ronds jaunes

Petit pas d’escalade facile

Dans le rétro, la crête de la troisième barre

Le sommet du Couard à 1989 m d’altitude

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/502433265089557

Jolie vue au sommet coté Nord sur Archail et la rétention d’eau du Tourounet en contre bas

Vue Sud-Est, au fond Tartonne

Au sud, vue sur toute la crête parcourue de la Barre des Dourbes

Vue Nord-Est sur le Cucuyon (1886 m) la crête du Pré de l’Évêque, la crête de la Coste

Redescendre par le même itinéraire jusqu’au Pas de La Faye

Au Pas de La Faye, prendre la direction des Dourbes en empruntant le GR de Pays qui descend en lacets

Au carrefour Les Eychards, prendre à gauche la direction de  » Maison Forestière 2,5 km »

Puis retour à la Maison Forestière du Serre et au parking de départ

Notre galet voyageur déposé lors de cette randonnée

219 – Le Chiran par les crêtes (04)

Octobre 2022

Une jolie randonnée d’automne au départ de Majastres de 15 km 1150 m D+ environ. L’Aller par la crête de La Trappe et le retour par la crête du Chiran Aucun balisage, hors sentier, s’orienter à vue. Boussole + carte / GPS . Quelques passages escarpés et aériens.

https://www.visugpx.com/2HsIdM2YwD

Départ de Majastres, se garer à la sortie du hameau (2 ou 3 places)

Remonter la D 17, traverser le village et prendre à droite, le sentier balisé PR juste après l’église

Au premier carrefour laisser la piste, prendre la sente +/- marquée tout de suite à droite

Après avoir suivi la sente sur 1 km environ, bifurquer à gauche pour rejoindre un petit col qui permet de rejoindre la crête

La longue crête du Montdenier (1751 m) en face

Suivre la crête au mieux

Dans le rétro, au loin on peut apercevoir « Le Poil » village en cours de restauration

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/1529350980869983

Suivre la crête sur 3,5 km, passer La Trappe

Redescendre de la crête de La Trappe, rejoindre un petit col au pied de l’Hauteur (1777 m) puis virer au Sud-Est dans les alpages

Objectif en vue, rejoindre la cabane de Peire Naisse au fond du vallon

La cabane de Peire Naisse qui peut servir d’abri en cas d orage, très succinct

En montant dans les alpages, on peut apercevoir à droite, la cabane du berger. ATTENTION aux chiens !

Monter à vue dans les alpages pour rejoindre le sommet du Chiran

Au sommet du Chiran à 1905 m à la table d’orientation avec une vue sur la crête à parcourir à la descente

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/1661971744196734

Le refuge du Chiran peut accueillir 16 personnes

Tél. 06.89.45.03.19 (refuge) Association ABCDE Le village 04330 Blieux Tél. 04.92.34.23.93

Tél. 06.89.45.03.19 (refuge) Association ABCDE Le village 04330 Blieux Tél. 04.92.34.23.93

https://provence-alpes-cotedazur.com/offres/observatoire-refuge-du-mont-chiran-blieux-fr-2976756/

3ème plus haut observatoire de France, Ancien site du Centre National de la Recherche Scientifique, l’Observatoire du Mont-Chiran, situé à 1 905 m, accueille randonneurs et curieux du ciel pour une nuit inoubliable sous les étoiles du Verdon !

Du sommet du Chiran, la vue sur le Grand Mourre et le Mourre de Chanier

Puis suivre la crête Nord-Ouest pour rejoindre la crête du Chiran

Toute la crête à parcourir

On peut apercevoir à droite, toute la crête parcourue à l’aller

Quelques magnifiques chaos rocheux

Puis on redescend de la crête un peu avant la cote 1445 sur IGN pour un passage à gué

Un petit détour pour aller toucher la croix de St Sauveur

La Croix St Sauveur à 1341 m d’altitude

  la croix est illuminée la nuit !! , est plantée sur un piton rocheux où ont été repérés des murs que le découvreur attribue à un castrum médiéval, accompagnés de tessons de céramique de l’époque protohistorique.

La Croix surplombe le village de Majastres

On rejoint une sente dans les bois qui nous ramène à Majastres

Retour à Majastres au parking de départ

218 – La Cime de Clausis et de Chabrières (05)

Octobre 2022

Une belle randonnée très physique en boucle de 12 km 1300 m D+ au départ des Fonts de Cervières dans les Hautes-Alpes à 22 km environ à l’Est de Briançon. Itinéraire en hors sentier, pas de balisage, passages escarpés et aèriens. Carte, boussole et/ou GPS. Un galet voyageur a été déposé lors de cette randonnée.

Du parking à l’entrée « des Fonts », traverser le hameau et de suite se diriger en rive droite du torrent de Pierre Rouge, puis grimper dans les alpages direction Nord-Est. Quelques gros cairns visibles de loin aident à s’orienter. Viser le Col de Terre Noire qui s’aperçoit de loin avec à sa gauche le Pic de Terre Noire et la Cime de Clausis à sa droite.  Rejoindre un grand replat ou l itinéraire à prendre se précise, continuer l’ascension dans des pierriers puis se diriger vers le Col pour virer à l’Est vers la Cime de Clausis. La montée dans les éboulis vers l’antécime est raide et fastidieuse mais la vue y est époustouflante. Passer l antécime parquée par un gros cairn, poursuivre jusqu’au sommet de la Cime de Clausis à 3230 m d’altitude marquée par une statuette de la Vierge . Le panorama est à couper le souffle, on peut même apercevoir le Mont Blanc. Poursuivre par une désescalade et suivre la crête de Pierre Rouge pour rejoindre la Cime de Chabrières à 3246 m d’altitude. Le retour se fait à vue en passant en devers au pied de la Cime de Clausis dans les éboulis  ( pour éviter de remonter au sommet) puis poursuivre la descente direction Nord-Ouest, suivre un riou en rive gauche à la cote 2453 qui dégringole pour se jeter dans le Torrent de Pierre Rouge, passer une cabane de berger puis traverser le Riou et suivre le Torrent par un sentier bien marqué qui rejoint le point de départ « Les Fonts ».

https://www.visugpx.com/Oskls15U3K

Départ parking à l’entrée des Fonts de Cervières

Pas de sentier, monter à vue direction Nord-Est. Quelques gros cairns aident à s’orienter

Se diriger vers le Col de Terre Noire

Quelques cairns aident à s’orienter

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/812148040200435

Ne pas aller au col, virer vers l’Est à droite et commencer l’ascension dans les éboulis

C’est raide !

Une vue grandiose

on peut distinguer LES AIGUILLES D’ARVES tout au fond

Le Pic de Rochebrune à 3320 m d’altitude

Bientôt l’antécime

Le Petit Rochebrune 3078 m et le Pic de Malrif 2906 m d’altitude

L antécime marqué par un gros cairn

Poursuivre sur la crête de Pierre Rouge pour rejoindre le sommet de La Cime de Clausis

Le sommet de la Cime de Clausis est marqué par une statuette scellée de La Vierge

Zoom sur le Mont-Blanc

Poursuivre sur la crête de Pierre Rouge pour atteindre la Cime de Chabrières

https://www.facebook.com/100070313401642/videos/652211682916882

Le cairn qui marque le sommet de la Cime de Chabrières à 3246 m d’altitude

Vue sur le Mont Viso

Retour dans les pierriers, direction Sud-Ouest

retour dans les alpages

Suivre le riou puis le Torrent de Pierre Rouge jusqu’au point de départ

Retour aux Fonts de Cervières

Notre galet voyageur déposé lors de cette randonnée

217 – La Petite Séolane (04)

Août 2022

Une très belle randonnée de 13 km 1265 m D+ au départ du parking Audemard face au Gite communal du Laverq qui permet d’admirer le magnifique vallon du Laverq, la Montagne de la Blanche, le Massif des 3 évêchés et tous les sommets de l’Ubaye. Itinéraire balisé GR 6- GR 56 jusqu’au Col de Séolane puis de nombreux cairns dans la partie minérale aident à s’orienter. Vertigineux s’abstenir. A éviter par temps de pluie et brouillard.

Du parking Audemard, prendre la direction « Les Reynauds et Le Duc »en suivant la piste balisée à droite qui monte en lacets , traverse « Les Reynauds puis « Les Sartres ». Le sentier ombragé continue à grimper, passer la Cabane D’Alexandra David Neel (à visiter) poursuivre jusqu’à la Croix qui surplombe le beau vallon du Laverq puis se diriger au Nord-Est pour atteindre le Col de Séolane à 2273 m d’altitude. Bifurquer à main droite direction Est en suivant les pentes herbeuses et les nombreux cairns qui amènent au pied de la grosse barre rocheuse de la Petite Séolane. Longer la falaise abrupte tout en ne perdant pas de vue les cairns qui orientent vers la crête Nord puis vers le sommet marqué par un gros cairn. Le retour se fait par le même itinéraire qu’à l’aller, un peu avant le parking, bifurquer à gauche en empruntant le petit sentier avec une petite passerelle (à gué) qui descend et amène à l’abbaye de Laverq. Rejoindre la large piste, virer à droite pour retourner au parking de départ.

https://www.visugpx.com/PGlNuHcFRU

Départ : Parking Audemard face au Gite du Laverq

Prendre la piste à droite direction « Les Reynauds, Le Duc »

Certains jardins sont joliment décorés pour le plus grand plaisir des randonneurs

Pendant que Madame trempe dans son bain, Monsieur s’esclaffe !

Poursuivre en direction du Col de Séolane

Une petite visite de La Cabane d’Alexandra David Neel

Une croix surplombe le vallon juste avant d’arriver au Col de Séolane

Le Col de Séolane à 2273 d’altitude. A main droite, la Petite Séolane. A main Gauche : la Roche Bénite (2415 m)

Suivre à droite une sente cairnée qui amène au pied de la falaise

Dans le rétro : La Roche Benite (2415 m)

Longer la falaise en suivant une sente cairnée qui contourne la barre rocheuse

Passer au pied d’ un monolithe

Traverser un couloir cairné

Traverser un chaos rocheux

Grimper sur l’arête Nord en suivant une sente cairnée jusqu’ au sommet

Le sommet de la Petite Séolane à 2854 m d’altitude et sa grande soeur derrière : La Grande Séolane (2909 m) avec une vue époustouflante à 360 °

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/851465376019594

La vue magnifique du sommet coté Sud sur le vallon du Laverq, la Tête de l’Estrop, le Pic des Têtes, le Puy de la Sèche etc

Vue coté Ouest sur la Montagne de La Blanche

Vue coté Nord sur l Ailette et sur la Séolane des Besses

Petite visite de l’Abbaye du Laverq

SAINT ANTOINE DU LAVERQ (04)

Ancienne abbaye fondée au XIIe siècle par des moines bergers chalaisiens. Les peintures et les vitraux de l’église racontent les peurs et les rêves de l’Homme.

Le Gite d’étape communal du Laverq, niché à 1600 mètres d’altitude dans le vallon du Laverq (04) , il se situe au départ de nombreuses randonnées. La capacité totale est de 33 lits

Justine et Nicolas seront heureux de vous recevoir :

https://www.gite-du-laverq.fr/

Un galet voyageur a été déposé lors de cette belle randonnée

La Petite Séolane n’a rien à envier à sa grande soeur, son parcours est très diversifié et son sommet offre une vue tout aussi époustouflante !

216 – La Turge de La Suffie et l’Escalinade (05)

Août 2022

Une magnifique randonnée de 13 km 1200 m D+ au départ du parking « Le Bourgea » 2 km environ avant les Fonts de Cervières dans les Hautes-Alpes. Un beau parcours qui permet d’admirer plusieurs lacs dont le lac des Cordes, deux sommets à plus de 3000 m d’altitude avec une vue magistrale sur le Pic de Rochebrune. Vertigineux s’abstenir, un passage câblé sans difficulté. Itinéraire balisé jusqu’au lac des Cordes puis présence de cairns sur sentiers +/- bien marqués.

Du parking de départ, emprunter le sentier descendant vers le pont qui enjambe la Cerveyrette. Le traverser et prendre le chemin balisé GR 58 qui monte assez sèchement dans la forêt de mélèzes jusqu’à un passage équipé de câbles et de marchepieds puis poursuivre dans les alpages jusqu’au Lac des Cordes. Le longer par la droite puis poursuivre par une sente qui part en direction du Nord-Ouest en direction du Lac de l’Etoile (petit écart à main droite pour voir le lac de la Madeleine). Virer ensuite direction Sud-Ouest pour trouver une sente qui part et grimpe dans un vallon pierreux vers le Col de Chaude Maison à 2825m d’altitude marqué par un gros cairn. Suivre l arête rocheuse à gauche par une sente +/- bien marquée jusqu’au sommet de La Turge de la Suffie à 3024 m puis descendre du bloc rocheux sommital pour franchir à gauche, la brèche ou cheminée. Poursuivre direction Sud-Est en suivant la crête et les nombreux cairns qui amènent jusqu’au sommet de l’Escalinade à 3087 m d’altitude. Le retour se fera par le même itinéraire qu à l’aller mais en évitant le lac de l’Etoile donc plus à l’Est en mode chamois jusqu’à retrouver le magnifique Lac des Cordes à longer par la droite, passer le gros cairn puis redescendre jusqu’au parking du départ.

https://www.visugpx.com/QGWTMa4mjx

Départ : parking « Le Bourgea » à 1975 m d’altitude prés du restaurant « La Taque » 2 km environ avant Les Fonts de Cervières

Emprunter le sentier descendant vers le pont qui enjambe la Cerveyrette. Le traverser et prendre le chemin balisé GR qui monte dans la forêt de mélèzes,

Passage équipé de câbles et de marchepieds (pas de difficulté)

Magnifique lac des Cordes à 2446 m d’altitude. A gauche, le Pic de Rochebrune puis l’Escalinade et à droite La Turge de La Suffie

Longer le lac des Cordes par la droite puis remonter direction Ouest par une sente bien marquée vers le lac de l’Etoile

Lac de La Madeleine à 2050 m d’altitude

Le Lac de l’Etoile à 2050 m d’altitude et Le Mont Chaberton (3130 m) en arrière plan

direction Sud-Ouest, suivre une sente bien marquée, traverser un vallon pierreux puis monter vers le Col de Chaude Maison

Suivre le sentier bien marqué dans les éboulis entre la Turge de la Suffie et le sommet (2878 m) sans nom à main droite

Col de Chaude Maison à 2825 m marqué par un gros cairn. Un endroit propice à une petite pause

Suivre à main gauche, la sente +/- marquée qui grimpe dans les éboulis en direction du sommet de La Turge de La Suffie

Dans le rétro

Une belle lucarne dans les rochers

Jolie vue sur le lac des Cordes en contre-bas

Le sommet de la Turge de la Suffie à 3024 m d’altitude

Traverser la brèche ou cheminée et suivre la crête direction Sud-Est vers l’Escalinade

Suivre la crête, les nombreux cairns jusqu’au sommet de l’Escalinade

Le sommet de L’Escalinade à 3087 m d’altitude face au Pic de Rochebrune (3321 m)

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/471337424455246

Un beau belvédère pour admirer le Pic de Rochebrune

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/435067508667890

Retour au lac des Cordes

Petit bain de pieds très apprécié

le gros cairn du Lac des Cordes. En arrière plan les deux sommets déjà parcourus

Après l’effort…….le réconfort !

Le galet voyageur déposé lors de cette randonnée

215 – La Cime du Loup et La Cima d’ell Antolina (Italie – 04)

Aout 2022

Une magnifique randonnée de 20 km pour 1450 m D+ au départ du Parking le long de La Varaita di Chianale juste avant le village de Chianale (Italie) après avoir franchi le Col Agnel. Un parcours qui permet une nuitée au Bivouac Enrico Olivéro , d’admirer plusieurs lacs franço-Italiens et l’ascension de La Cime du Loup (3132 m) et la Cima di Pienasea (3117 m). Itinéraire balisé jusqu’au Col du Loup, vertigineux s’abstenir, pied montagnard exigé car faux pas interdit. Un galet voyageur a été déposé lors de cette randonnée.

Du parking de départ (possibilité de se garer un peu plus haut) remonter la petite route direction Ouest sur 650 m environ puis emprunter, direction « Colle de Longet et Lago Bleu », le GR (Tour du Bric de Rubren) à gauche qui grimpe régulièrement en foret puis dans les alpages, passe devant La Grande dell’Antolina pour arriver au Lago Bleu à 2540 m environ . Le parcours est très bien balisé. Contourner le lac par la droite, direction Col de Longet Poursuivre jusqu’au panneau « Col Blanchet », prendre à gauche par le sentier caillouteux qui grimpe sèchement jusqu’à apercevoir un panneau « Colle Lupo » à main gauche avant le Col de Longet. Le Bivouac Olivero se laisse apercevoir. Bifurquer à gauche au niveau du panneau et suivre le sentier qui permet de rejoindre le bivouac Enrico Olivero.

Après une nuitée au bivouac, rejoindre le GR qui passe juste à coté, suivre la direction Sud-Est par le sentier qui monte régulièrement (balisage tous les 50 m) puis traverse des éboulis jusqu’à parvenir au Colle Lupo ou Col du Loup à 3052 m d’altitude. D’anciens vestiges militaires à droite. Bifurquer à gauche et suivre une sente +/- bien marquée dans les éboulis qui contourne la crête par la gauche jusqu’à atteindre le sommet de La Cima di Pienasea à 3117 m. (Une petite descente sur la crête à droite pour apercevoir quelques bouquetins accrochés à la montagne) Revenir au Colle Lupo pour contourner les vestiges militaires par la droite, remonter sur l’arête dans les éboulis (faux pas interdit) et rejoindre la crête (quelques cairns) pour atteindre le sommet de La Cime du Loup à 3135 m d’altitude. Ensuite suivre l’arête direction Sud-Ouest puis descendre dans un immense pierrier ou éboulis à vue en s’approchant du Lac sans nom en contre bas. Puis descendre le vallon du Loup en suivant la direction Nord-Ouest en visant les Lacs Bes , rejoindre le GRP du Tour du Bric de Rubren et le Col de Longet, passer le gros cairn et redescendre par le même itinéraire qu’à l’aller pour rejoindre le parking de départ.

https://www.visugpx.com/qiwJSHDnMf

Parking le long de La Varaita di Chianale juste avant le village de Chianale (Italie) après avoir franchi le Col Agnel

Après avoir quitté la petite route montante, prendre à gauche le GR direction « Colle de Longet »

Passer devant La Grange Dell’Antolina

Le magnifique Lago Bleu à 2540 m d’altitude. A noter camping et bivouac interdit

Contourner le lac par la droite en direction du Col de Longet

Laisser le sentier « Col Blanchet »à main droite, bifurquer à gauche par le sentier caillouteux qui grimpe assez sèchement vers le Col de Longet

Un peu avant le Col de Longet, bifurquer en direction du « Colle Lupo » à main gauche

Le Lac de Longet juste derrière le Bivouac

Le Lac Bes juste devant le Bivouac Olivero

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/1095012188093095

Le Lago Bleu vue du haut de la crête

Le Bivouac Enrico Olivero à 2648 m d’altitude coté Italien, équipé de panneaux solaires pour l’éclairage et d’une radio de secours. À noter qu’il y a des toilettes sèches juste à coté.

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/474878790638064

Magnifique vue sur les montagnes Italiennes

6 matelas avec couvertures et oreillers, deux petites tables et des tabourets, une pelle accrochée à l’arrière du bivouac pour la neige.

Lever de soleil derrière le Mont Viso

Puis rejoindre le GR, balises tous les 50 m environ jusqu’à rejoindre le Colle Lupo. Derrière nous à gauche, la Tête des Toillies

Le Colle Lupo ou Col du Loup à 3052 m d’altitude et ses vestiges militaires qu ‘il faudra contourner par la droite

Le sommet de La Cima di Pienasea à 3117 m d’altitude face au Mont Viso

Une belle rencontre

La Tour Real (2877 m) sort le bout de son nez au milieu de la mer de nuages

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/464705578515482

Contourner les vestiges militaires par la droite puis remonter sur l’arête dans les éboulis (faux pas interdit) rejoindre la crête pour atteindre le sommet de La Cime du Loup

Le sommet de La Cime du Loup (Franco-Italien) à 3135 m d’altitude face au Mont Viso. Pas de croix mais de nombreux cairns

Du sommet de La Cime du Loup, la vue sur le Mont Salsa et le Rubren

Descendre dans les éboulis pour se rapprocher du lac sans nom puis se diriger vers le Nord-Ouest

Redescendre le vallon du Loup, traverser quelques plaques calcaires

Rejoindre le Lac Bes puis le Col de Longet

Passer le Col de Longet à 2649 m d’altitude

Le retour par le même itinéraire qu’à l’aller en passant par le Lac Bleu

Le galet voyageur déposé lors de cette randonnée

214 – La Pointe de Marte (05)

Juillet 2022

Une longue et belle randonnée de 23 kms 1450 m D+ dans le Parc Naturel Régional du Queyras au départ du parking de La Roche écroulée (à 6 km au Sud de Ristolas dans le 05) qui permet l’ascension d’un sommet Franco-Italien qui se mérite. Itinéraire balisé dans sa totalité. Corde et pied sûr exigés. Vertigineux s’abstenir.

Au départ du parking de La Roche écroulée, prendre la direction du « Grand Belvédère du Viso », le sentier balisé PR monte régulièrement vers le « petit belvédère du Viso puis continue vers le « Grand belvédère du Viso » à 2133 m. Prendre la direction du Col de La Traversette, passer la bergerie ruinée du grand Vallon, traverser et longer le torrent de La Faïto, puis les tourbières et poursuivre jusqu’au Tunnel de La Traversette. (Un petit aller et retour pour jeter un œil coté italien) Continuer l’ascension jusqu’au Col de La Traversette à 2947 m d’altitude. Puis suivre la sente qui grimpe à droite en direction de l’antécime de La Pointe de Marte en suivant le balisage jaune, gravir plusieurs chaos rocheux, passer un ancien bivouac ruiné, se faufiler sous un gros rocher puis vient le passage très exposé et dangereux ou il est préférable d’avoir une corde. Désescalader en devers au dessus de la faille pour remonter vers la pointe sommitale et sa jolie croix. La descente se fera par le même itinéraire jusqu’au carrefour qui mène au refuge du Viso ou nous avons fait une pause. Après un aller et retour , revenir au carrefour et poursuivre la descente par le même itinéraire qu’à l’aller ou varier en continuant par la petite route qui ramène à la Roche écroulée.

https://www.visugpx.com/89iKL3kPjq

Parking de départ à 6 kms environ au Sud de Ristolas dans le Queyras (05)

Itinéraire balisé dans sa totalité, prendre la direction du Grand Belvédère du Viso (Réserve Naturelle de Ristolas- Mont Viso)

Traverser le Guil

Suivre le Guil sur plusieurs kms en suivant une large piste…

Le Grand Belvédère du Viso : Le Roi de Pierre est droit devant nous !🤩🤩🤩

Le refuge du Viso réapprovisionné par hélicoptère

Le Roi du Piémont : le Mont Viso 3841 m 🤩🤩🤩

La bergerie ruinée du Grand Vallon

Notre objectif en vue : la Pointe de Marte coté Ouest

Le Tunnel de La Traversette

L intérieur du Tunnel coté français

Le Tunnel de La Traversette ou pertuis du Viso (en italien, Buco di Viso ) est un tunnel piétonnier de 75 m de long à la frontière franco-italienne vers 2900 m d’altitude. Creusé à la fin du xve siècle, il est considéré comme la première percée alpine.
L’ouvrage est creusé entre juin 1479 et novembre 1480, Sur le plan économique, il permet de réduire de trois jours le trajet de Grenoble à Saluces, en évitant le duché de Savoie qui contrôle alors le col du Mont-Cenis, ce qui favorise le commerce.

Col de La Traversette à 2947 m d’altitude

Puis ascension de La Pointe de Marte par un sentier à main droite balisé PR

Ranger les bâtons et grimper en suivant les traces jaunes

Ancien bivouac ruiné

La vue dans le rétro sur le sentier de la Traversette

Là tout se corse, passage « merdique » ou il nous faut installer une corde pour franchir un passage aérien et escarpé 😲

Une corde semble indispensable pour assurer la sécurité du randonneur 😇

Le sommet en vue avec au final , la jolie croix de la Pointe de Marte

La Croix sommitale de La Pointe de Marte à 3152 m d’altitude. La Nebbia nous cache la vue sur le Mont Viso devant nous 

Zoom sur la vierge noire au sommet du Granéro 🤩🤩 en face et sur quelques grimpeurs italiens

Belle rencontre, peu farouche 

Petite visite du refuge du Viso (accueil peu chaleureux)

Un petit réconfort face au Viso 🤩 avant de reprendre le sentier et redescendre à la Roche écroulée

Une longue randonnée dans le magnifique Parc Naturel Régional du Queyras. L ascension du sommet demande vigilance et attention dans certains passages très exposés ou une corde est indispensable (points d’encrages présents) La vue est exceptionnelle au sommet si la Nebbia le permet !

213 – La Rocca Blanca ou Roche Blanche 3193 m (04)

Juillet 2022

Une randonnée très physique et sportive en Haute-Ubaye de 15 km 1350 m D+ vers un sommet Franco-Italien au départ du Fort de Saint-Ours proche de Larche dans les Alpes de Haute-Provence. Itinéraire balisé sauf l’ascension du sommet ou quelques cairns aident à s’orienter. Petit passage facile à escalader sous le sommet. Vertigineux s’abstenir, pied montagnard exigé car progression dans des pierriers bien raides. GPS très utile. Attention pas d’eau cette année au cours de cette randonnée à cause de la sécheresse….

Du Fort de Saint-Ours (à 1 km à l’Est du joli village de St Ours) prendre la direction du Col du Vallonnet par le GRP. A 1 km environ, quitter la piste et prendre le sentier à gauche qui grimpe sèchement en lacet au-dessus du Ravin du Pinet jusqu’au carrefour « Riou du Pinet »à 2215 m d’altitude. Laisser partir la piste à main droite vers le Col de Mallemort, prendre la direction du Col du Vallonnet, le sentier progresse entre les Rochers de Saint-Ours et la Meyna, passe devant l Abri du Vallonnet puis monte progressivement vers le carrefour « Le Vallonnet » à 2390 m. Repérer « l’Aiguillette du Vallonnet » au loin, quitter le sentier , traverser de vastes étendues bosselées pour se diriger à vue vers cette Aiguillette. Retrouver le GRP jusqu’à quelques mètres avant le carrefour du GRP et du PR. Trouver à main gauche, un petit cairn sur un rocher, virer à gauche, se diriger vers le pied de L Aiguillette. Encore plus de 700 m de dénivelé avant le sommet….Puis trouver et suivre quelques cairns qui aident bien à s’orienter, franchir quelques barres rocheuses, se diriger vers la face Ouest, viser les éperons rocheux , les contourner par la gauche en traversant quelques pierriers bien raides et glissants. La pente s’adoucit un peu, rejoindre la crête sommitale vers l’Est. La pointe du sommet demande un petit pas d’escalade facile. Le retour emprunte le même itinéraire qu’à l’aller jusqu’au carrefour GRP et PR.

Deux variantes possibles pour le retour : soit emprunter le même parcours qu’à l’aller ou varier un peu (ce que nous avons fait) quitter le GRP ,suivre sur 600 m environ le PR qui part vers le Sud-Ouest puis couper à vue à main droite pour rejoindre le carrefour « Le Vallonnet » , la cabane du Vallonnet. Poursuivre par le même itinéraire qu à la montée jusqu’à rejoindre le parking de départ.

https://www.visugpx.com/bZsahhYZyY

Du Fort de St Ours, prendre la direction du Col du Vallonnet par le GRP

Le GRP suit le Riou du Pinet à sec

Au carrefour « Le Riou du Pinet », prendre la direction du Col du Vallonnet

Passer l’Abri ou cabane du Vallonnet

A l’intérieur de la cabane du Vallonnet. Pas d’eau à proximité, le Riou du Pinet est à sec

Notre objectif droit devant. Le sentier GRP se perd un peu dans les hautes herbes

L itinéraire à suivre approximativement. Repérer l’Aiguillette du Vallonnet et les éperons rocheux qu’il faudra contourner par la gauche

Au carrefour « Le Vallonnet » quitter le GRP et se diriger à vue vers l’Aiguillette du Vallonnet pour rejoindre le GRP

Un peu avant le carrefour du GRP et du GR, repérer le cairn qui indique le changement de direction. Virer à gauche en se dirigeant vers le pied de l’Aiguillette

Se diriger vers le pied de l’Aiguillette puis direction Ouest

La Tète de La Courbe 3089 m devant nous

La pente est raide : plus de 700 m de D+ à gravir. La Meyna se dresse derrière nous

Le Lac du Vallonnet inférieur à sec !

Le Lac du Vallonnet Supérieur bientôt à sec aussi !

Repérer les cairns qui aident bien à s’orienter pour franchir les barres rocheuses

Attention, faux pas interdit !

Une sente +/- marquée dans les pierriers mène au sommet

La pointe sommitale à gravir par un peu d’escalade facile

Le sommet de La Rocca Blanca ou Roche Blanche à 3193 m d’altitude

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : la vue grandiose au sommet

https://www.facebook.com/watch/?v=1022823361568647

Une vue magnifique sur La Tête de Sautron à 3165 m d’altitude

Une vue magnifique sur le Massour (3219 m), le Brec de Chambeyron (3389 m) et sur l’Aiguille de Chambeyron (3412 m)

Zoom sur le Massour et le Bivouac Renato Montaldo à 3200 m 

La rude ascension de La Rocca Blanca est récompensée par ces panoramas grandioses

Qui trouvera notre galet voyageur ?

Le Roi du Piémont dans les nuages 🤩🤩🤩

La descente dans les pierriers est rude pour les genoux !

Retour par le PR puis à vue pour retrouver le GRP et la cabane du Vallonnet

Retour sur le GRP, passage devant la cabane du Vallonnet

Retour parking du Fort de Saint-Ours face au joli petit village de St-Ours

Une belle randonnée très physique et sportive dans les pierriers mais la vue au sommet mérite bien un tel effort, le panorama est grandiose !

212 – La Tête de l’Alp par le Col des Monges et le Col de Sautron (04)

Juin 2022

Une magnifique randonnée de 19 km 1350 m D+ au départ de Larche (parking office du tourisme) qui offre de magnifiques panoramas sur les sommets de la Haute Ubaye. Itinéraire balisé sauf en crête, vertigineux s’abstenir. Un galet voyageur a été déposé lors de cette randonnée.

Du parking de départ, suivre le GR 5/56 qui part à gauche direction Nord-Est à l’angle de la rue. La petite route débouche sur une piste caillouteuse sur 500 m environ puis devient un sentier qui grimpe régulièrement en rive droite du Riou de Rouchouse direction Col de Sautron. Passer deux cabanes (dont une en ruine) Au carrefour de Pré La Font à la cote 2108, prendre la direction du Col des Monges, le sentier monte en lacets, traverse le magnifique vallon de Rouchouse jusqu’au carrefour du « Riou de Rouchouse » à 2250 m d’altitude. Nous décidons d’installer nos bivouacs sous la cabane de Viraysse sur un replat proche du Riou de Rouchouse. Le lendemain, reprendre le GR en direction du Col des Monges qui passe par le Petit lac et le lac de La Montagnette (tous les deux à sec) puis monte en lacets jusqu’au Col des Monges. Suivre le sentier à main gauche, direction Nord, passer la Tête inférieure de l’Alp pour accéder à la Tête de l’Alp à 2700 m d’altitude. Redescendre à la Tête Inférieur de l’Alp et trouver le petit sentier qui descend à main droite et rejoint le Lac de La Reculaye. Longer le lac et rejoindre le sentier un peu plus haut (balisage italien rouge et bleu) qui traverse un petit chaos rocheux et grimpe sèchement sous la Pointe de la Reculaye pour rejoindre la crête. Une montée assez soutenue mène jusqu’au sommet du Monte Viraysse ou Cime de La Coste du Col à 2844 m puis redescendre jusqu’au Col de Sautron à 2685 m d’altitude. Emprunter le GR 5 direction Sud-Ouest jusqu’au carrefour « Sous le Col » continuer la descente, passer la ruine du refuge de Trémeau. Au carrefour de l’Isalette à 2340 m virer à gauche en direction du Col des Monges, passer à droite de la cabane de Viraysse pour rejoindre le carrefour du « Riou de Rouchouse » ou nous avons récupéré les bivouacs. Puis prendre la direction de Larche par le même itinéraire qu’à l’aller jusqu’au parking du départ.

https://www.visugpx.com/k7ybyYoC9B

La piste caillouteuse qui mène jusqu’au départ du sentier après le réservoir

Itinéraire balisé GR, prendre la direction du Col de Sautron

Montée en rive droite du Riou de Rouchouse

De jolies vasques appellent au bain….

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/433944471731738

Au carrefour de « Pré La Fonts », prendre la direction du Col des Monges

Magnifique vallon de Rouchouse et ses cascades

Au carrefour du « Riou de Rouchouse » nous décidons d’installer nos bivouacs sous la cabane de Vyraisse

Notre spot pour la nuit

Direction le Col des Monges en suivant le GR après une bonne nuit réparatrice

Dans le rétro : La batterie de Vyraisse au sommet de la Tète de Vyraisse à gauche, la Meyna à droite (3067 m)

Col des Monges 2542 m d’altitude et le beau vallon du Rouchouse derrière. Le vent souffle très fort 😮

Col des Monges avec balises italiennes et la borne frontalière. A gauche, la Tête de Moise puis la Tête de Villadel

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/5674387339261264

Vue Est, coté italien sur le lac de la Munie

Le Lac de la Reculaye se laisse apercevoir devant la Pointe de La Reculaye et la Tête de Sautron tout au fond. A droite La Tête de l’Alp et son antécime

La croix au sommet de la Tête de l’Alp à 2700 m d’altitude

Au fond le Col de la Gipière de l’Orrenaye (2482 m) avec à sa droite le Bec de Lièvre (2770 m) et à sa gauche la Tête de La Platasse (2706 m)

Le Lac de La Reculaye à 2500 m environ

Tête de Sautron, Rocca Bianca, Massour, Tête de Cibiroles, et le Brec de Chambeyron 🤩🤩🤩

Lac de La Reculaye bordé de Linaigrettes.

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/555236299427668

A gauche, la Tête de Moise, derrière le lac de la Reculaye la Tête de Villadel et la Tête de Platasse

Remonter le vallon en passant sous l’Aiguille de Barseni (2681 m)

Après une rude montée, le sentier rejoint la crête vers le Monte Viraysse

Le sommet du Monte Viraysse ou Cime de La Coste du Col à 2844 m (sur IGN)

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/3269644973319113

Mais nous ne sommes pas seuls sur ce sommet !

Puis descendre direction Nord-Ouest vers le Col de Sautron à 2685 m

Col de Sautron

Le refuge Trémeau noté sur la carte IGN n’est plus qu’une ruine…🤨

Au carrefour de l’Isalette, direction Col des Monges pour récupérer nos bivouacs sous la cabane de Viraysse,

La cabane de Viraysse (à 2275 m) encore inoccupée par le berger

Retour dans le magnifique vallon de Rouchouse par le même itinéraire qu’à l’aller pour rejoindre le parking de départ

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette randonnée

https://photos.app.goo.gl/JyyGFqBwnnJwsAYk7

Une très belle randonnée sans difficulté particulière qui permet des points de vue à couper le souffle et de profiter du magnifique vallon de Rouchouse.

211 – Le Tour de La Tête des Toilies + Pic de La Farnéiréta et La Petite Tête Noire (05 et Italie)

Juin 2022

Une magnifique randonnée en boucle de 19 km 1350 m D+ au départ du parking de l’ancienne carrière de marbre de Saint Véran (05) qui permet de profiter de beaux panoramas en Haute-Ubaye (04) en Italie et dans le Queyras (05) avec en prime deux sommets à plus de 3000 m d’altitude, 3 cols, 9 lacs plus beaux les uns que les autres et d’une belle vue sur le Mont Viso. Et pour profiter un maximum de ce joli coin, d’une nuitée au refuge de La Blanche. Vertigineux s’abstenir. Quelques passages escarpés et aériens ou il faut y mettre les mains. Itinéraire balisé sauf le retour après le refuge mais possibilité de reprendre le même itinéraire qu’à l’aller. Un galet voyageur a été déposé lors de cette randonnée.

Réserver votre nuitée avant de partir :

http://www.refugedelablanche.com/

Du parking de départ, suivre la large piste en direction du Lac de La Blanche , passer sur le pont qui enjambe l’Aigue-Blanche et prendre la direction de la Chapelle de Clausis (fermée) puis rejoindre la piste balisée qui mène au refuge de La Blanche. Après une excellente nuit au refuge (possibilité de bivouac sur un terrain plat juste à coté), prendre la direction du Col de La Noire, le sentier balisé grimpe sèchement sur 1,8 km jusqu’au Col puis à main droite, grimper vers la crête en suivant une sente bien marquée jusqu’au sommet du Pic de La Farnéiréta à 3134 m d’altitude. Revenir au Col pour grimper à main gauche vers une sente +/- bien marquée dans la caillasse jusqu’au sommet de La Petite Tête Noire à 3039 m d’altitude. Revenir au Col et descendre plein Sud en longeant le Lac de La Noire, suivre le sentier balisé direction Le Col du Longet, traverser un passage escarpé ou il faudra y mettre les mains puis rejoindre le GR de Pays Petit Tour du Bric de Rubren. Poursuivre, passer les lacs du Longet pour arriver au Col du Longet à 2650 m d’altitude, prendre la direction de Chianale. Peu après à main droite, prendre la direction du « Colle Lupo » et suivre la sente qui mène au Bivouac Enrico Olivéro à 2648 m d’altitude. Magnifique vue du refuge ! Revenir sur le GR puis passer le lac bleu à main droite et poursuivre en suivant la direction du Col Blanchet. Le sentier bien marqué descend pour remonter vers le Col Blanchet. (Le lac Della Niera est à sec) Du Col Blanchet à 2897 m d’altitude, descendre direction Ouest pour rejoindre le Lac Blanchet Inférieur à main droite. Virer à droite, longer le lac sur sa droite et remonter le petit sentier bien marqué (non balisé) qui amène au magnifique lac Blanchet Supérieur. Revenir sur ses pas et redescendre jusqu’à retrouver le sentier balisé qui ramène au refuge de La Blanche. Pour le retour, deux choix : ou reprendre le même itinéraire qu’à l aller, c’est à dire la large piste balisée ou prendre à gauche juste avant la petite cabane prés du refuge la direction St Veran et Grand Canal. Le sentier non balisé descend vers La Moutière, enjambe à plusieurs reprises le Rif de La Moutière puis remonte pour retrouver un large sentier balisé. Peu après virer à gauche, descendre et retrouver la large piste et le parking de départ.

https://www.visugpx.com/xxxf3B6Q9x

Avant le 26 juin la route est ouverte à la circulation sur 3 km jusqu’au parking dit de l’Observatoire si vous possédez le macaron accès séjour à 8 €, en vente au service d’accueil à partir du 15 juin au delà interdit à tous véhicules. À partir du 26 juin, la navette de Clausis est mise en place, dès cette date la route sera complément fermée à la circulation pendant les horaires de rotations (7h15 -18h45). Hors de ces horaires vous pourrez utiliser un véhicule avec macaron jusqu’au parking dit de l’Observatoire.

La Chapelle de Clausis (fermée) autrefois nommée Chapelle de « Cloussis » ou de « Crousis » est située peu après la Mine de Cuivre et la Carrière de Marbre de St Véran. Le 16 juillet, une procession s’y rend depuis St Véran pour célébrer ND du Mont Carmel.

3 km de large piste mène au refuge de La Blanche

Le refuge de La Blanche à 2500 m d’altitude : un endroit idyllique, un accueil très sympa, des petits dortoirs très confortables

Après une bonne soirée et une bonne nuit au refuge, prendre la direction du Col de La Noire

La montée vers le Col de La Noire est raide : environ 450 m D+ en 1,8 km

Le Col de La Noire à 2955 m d’altitude : un joli lever de soleil derrière la Tête des Toilies

Grimper vers le Pic de La Farnéiréta à 3134 m d’altitude : aucune difficulté mais vertigineux s’abstenir

le sommet du Pic de La Farnéiréta à 3134 m d’altitude

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : la vue au sommet du Pic de La Farnéiréta

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/321353780206654

Vue coté Sud vers la Haute-Ubaye

Vue coté Nord vers le Vallon du Blanchet : on peut apercevoir le Refuge au bord du Lac de La Blanche et au-dessus les Lacs inférieur et Supérieur du Blanchet

Revenir au Col de La Noire pour grimper vers la Petite Tête Noire (caillasse)

Le sommet de la Petite Tête Noire à 3039 m d’altitude

A main gauche, le Rubren et à main droite le Mont Salsa

Zoom sur les lacs du Longet dans la brume matinale (Sud-Est)

Le sommet de la Petite Tête Noire juste en face de la Tête des Toilies

Du Col de La Noire à 2955 m, descendre plein Sud en direction du Lac de La Noire

Le sentier descend progressivement vers la Haute-Ubaye

De nombreuses marmottes nous accompagnent !

Un petit passage à désescalader

Lac du Longet

De nombreux lacs à l’approche du Col de Longet

Le Col de Longet à 2650 m d’altitude

Le Refuge Enrico Olivero à 2648 m d’altitude

6 couchages ° couvertures et oreillers en parfait état

Le Lac bleu (magnifique) sous le Lac Nero 

Puis le sentier balisé remonte vers le Col Blanchet. A gauche la Tête des Toilies

Le Col Blanchet à 2897 m et la Tête des Toilies

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : Le Col Blanchet

https://www.facebook.com/watch?v=1316977282045333

Le Mont Viso nous accompagne tout au long de ce parcours en Italie

Lac Blanchet Inférieur à  2746 m d’altitude

Lac Blanchet Supérieur à 2810 m d’altitude

https://www.facebook.com/watch/?v=1133642233885871

Redescendre par le sentier balisé qui ramène au refuge de La Blanche

Après l’effort……le réconfort !

Le retour au choix : ou reprendre la large piste de l’aller ou prendre la direction St Véran et Grand Canal par La Moutière.

Retour au parking de départ

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette belle randonnée

https://photos.app.goo.gl/cT23jhnTczKRcq7Q6

Le Tour de la Tête des Toilies est une des plus belles randonnées que nous ayons faite, on en a pris plein les yeux !

210 – Le Pic des Miauzes, le Pic Melette, le Pic des Ruines de La Luvie (05)

Mai 2022

Une belle randonnée très physique, dans le Dévoluy de 13 km 940 m D+ au départ de « La Rivière » juste avant Rabou dans le 05. Itinéraire peu balisé, passages escarpés ou il faut y mettre les mains. Ascension et parcours en crête en hors sentier .Vertigineux s’abstenir. GPS utile.

Départ : petit parking au lieu dit « La Rivière » au bout de la petite route qui part à droite avant d’arriver à Rabou. Emprunter de suite le sentier balisé qui monte régulièrement vers Les Tournillons cote 1330, quelques passages à gué et une porte à bétail sont à franchir. Aux Tournillons, ignorer une ruine à gauche, poursuivre jusqu’à apercevoir le Pic des Miauzes et le Pic Melette bien visibles depuis le sentier. Continuer pour essayer d’être au plus prés de l’arrête Sud-Est du Pic des Miauzes. Puis quitter le sentier et gravir à vue en évitant la végétation débordante, les pierriers etc…Attention c’est raide ! Viser la pointe puis passer à main droite de la pointe en parcourant un « S ». Arrivé au sommet du Pic des Miauzes, continuer en suivant la crête vers le Pic Melette. Deux ressauts sont à franchir, le premier se passe aisément, le deuxième est plus difficile car la roche est friable. Chercher un peu plus bas, un passage à escalader pour passer la barre rocheuse ou contourner la barre et remonter vers la crête. Poursuivre jusqu’au Sommet du Pic Melette à 2062 m d’altitude. Puis descendre en suivant la crête Sud-Ouest jusqu’au Pic des Ruines de La Luvie à 1865 m. Revenir sur ses pas jusqu’à la cote 1850 environ et descendre progressivement dans le vallon direction Nord-Est pour retrouver un sentier qui mène au Roc de la Petite Melette. Puis le sentier vire vers l’Est et rejoint le Col de Chabanottes. Du Col, Virer à gauche et descendre plein Sud par le sentier balisé, retrouver l’itinéraire pris à l’aller pour rejoindre le parking de départ.

https://www.visugpx.com/HoMqkySw2m

Du parking, prendre la direction « Les Tournillons »

Quelques passages à gué

Un portail à bétail à franchir

Objectif en vue, poursuivre sur le sentier pour atteindre l’arrête Sud-Est du Pic des Miauzes

Grimper à vue en direction de la pointe du Pic des Miauzes. Attention c’est raide !

Viser la cheminée à droite de la pointe du Pic des Miauzes

510 m D+ en 1 km d’ascension environ

Le sommet du Pic des Miauzes à 1971 m d’altitude

Poursuivre en suivant la crête vers le Pic Melette

Le premier ressaut se franchit aisément

Deuxième ressaut plus difficile à franchir car la roche est friable. Descendre plus bas et trouver un passage ou contourner la barre rocheuse et remonter sur la crête

Un pas d’escalade pour franchir la deuxième barre rocheuse

Le Pic Melette à 2062 m d’altitude

Zoom sur le Col de Rabou en premier plan et le Grand Ferrand au fond

En premier plan, la crête qui mène au Pic des Ruines de La Luvie, au fond Les Rochers de Bure

Descente vers la crête de La Luvie

Descente à vue direction Nord-Est pour retrouver le sentier qui mène au Roc de la Petite Melette

Le sentier non balisé qui mène au Roc de La Petite Melette

Passer une ancienne bergerie prête à s’effondrer

Apres avoir franchi le Col de Chabanottes, descendre plein Sud par le sentier balisé et retrouver l’itinéraire pris à l’aller. Le Pic Courmians droit devant nous.

Une belle traversée en crête qui demande une bonne condition physique et qui permet de magnifiques panoramas sur les sommets du Dévoluy. Attention les égratignures lors de l’ascension, éviter le short ! A éviter après la pluie car les descentes sont très glissantes

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette randonnée

https://photos.app.goo.gl/qCe75SUpfAN3f4QL6

209 – La Tête de Ruburent et les Lacs du Roburent (04 et Italie)

Mai 2022

Une magnifique randonnée en Ubaye que nous avions déjà faite en partie en 2020 puisque nous étions montés au Mont Scaletta, cette fois ci nous avons opté pour la Tête de Ruburent (2628m) dans le magnifique vallon de  l Orrenaye au départ du parking « La Clapière » juste avant le Col de Larche (04) à la frontière italienne. : 17 km 920 m D+. Itinéraire balisé sauf la montée au sommet de la Tête de Ruburent. . Vertigineux s’abstenir. Un galet voyageur a été déposé lors de cette randonnée.

Du parking « La Clapière » (700 m avant le Col de Larche) suivre le sentier balisé GRP qui monte plein Nord en direction du Vallon de l’Orrenaye. Prendre à droite à la deuxième bifurcation, passage devant un petit lac puis poursuivre par le chemin qui passe au-dessus du Lac de l’Orrenaye. Continuer en direction du Col du Roburent, et de l’ancienne borne frontière. La Tête du Roburent est à main droite, repérer une sente à peine marquée qui grimpe plein Sud et rejoint l’arête puis suivre la crête direction Nord-Ouest pour rejoindre le sommet à 2628 m d’altitude. Pas de cairn, ni croix. Redescendre par le même itinéraire puis descendre en mode chamois à vue jusqu’à rejoindre le magnifique lac Supérieur du Roburent. Suivre le sentier qui longe le lac , remonte et redescend vers des ruines pour plonger ensuite vers le Lac Médian du Roburent. Poursuivre vers le Sud pour admirer le Lac Inférieur du Roburent. Virer à gauche sur de belles pelouses et rejoindre le Lac Médian, en faire le tour en rive droite et remonter direction Nord-Ouest, repasser derrière les ruines (anciennes constructions militaires en pierre) puis rejoindre le Lac Supérieur du Roburent en rive droite. Passer d’autres ruines et remonter vers le Col du Roburent et sa borne frontière. De la borne frontière, prendre le sentier qui part vers l Ouest et descend vers le Lac de L ‘Orrenaye, le longer en rive droite puis rejoindre le sentier emprunté à l’aller jusqu’à rejoindre le parking du départ.

https://www.visugpx.com/j201zn2wTB

Départ : parking « La Clapière » 700 m avant le Col de Larche à la frontière Italienne

Le Lac de l’Orrenaye à 2410 m d’altitude

Magnifique Lac de L’Orrenaye : ses couleurs varient en fonction de la lumière

Au Col de Roburent à 2502 m d’altitude. On aperçoit la Tête de Ruburent (2628m)

L’ancienne borne frontière

L’ascension de la Tête de Ruburent dans la caillasse et sous un vent violent

La vue au sommet de Tête de Ruburent sur le Lac Supérieur du Roburent

La vue au sommet de Tête de Ruburent sur le Lac de l’Orrenaye

Le magnifique Lac Supérieur du Roburent à 2426 m d’altitude coté Italien

Le Lac Médian du Roburent à 2360 m d’altitude coté Italien

Le Lac Inférieur du Roburent à 2330 m d’altitude coté Italien

Lac Inférieur à droite et Médian à gauche sous un ciel menaçant

Les eaux turquoises du Lac Médian de Roburent

Retour au Lac Supérieur du Roburent. Passer les ruines (vestiges d’anciennes constructions militaires)

Un petit oratoire perché sur un monticule rocheux

Retour par le Lac de L ‘Orrenaye sous une pluie fine

Les marmottes nous ont accompagnés tout au long de cette magnifique randonnée

Retour au parking de départ sous une pluie fine

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette magnifique randonnée

https://photos.app.goo.gl/5LTP25SDGKjZsDUeA

Magnifique randonnée qui permet un panorama exceptionnel sur les sommets du Mercantour, de la Haute Ubaye et sur de magnifiques lacs. Cette année 2022 avec ses températures exceptionnelles pour un mois de Mai nous ont permis de profiter du site sans la cohue des mois de Juillet et Août. Un vrai régal !

208 – Le Cuchon, le Pic de Charance, le Pic de Greysinière par le Col de Gleize (05)

Mai 2022

Une magnifique randonnée toute en crête de 13 km 940 m D+ au départ du Col de Gleize dans les Hautes-Alpes, un peu sportive, pied sûr exigé. Vertigineux s’abstenir. Itinéraire balisé. Passage au Pic de Greysinière (1881 m d’altitude) à la Tête de Guizière (1814 m d’Alt.) au Pic de Charance (1825 m d’Alt.) et enfin au Cuchon (1903 m d’Alt.)

Du parking de départ au Col de Gleize, prendre la direction plein Sud en direction du Pic de Charance P 14 balisé PR, après avoir passé la barrière, quitter la piste forestière pour prendre le sentier qui part sur la droite et grimpe en foret puis monte régulièrement en lacets jusqu’à un petit passage escarpé qui rejoint le Pic de Greysinière à 1881 m d’altitude. Poursuivre en crête en suivant les balises bien marquées, quelques passages aériens il faut y mettre les mains sur la crête de La Cuquère. Le sentier varie d’un versant à l’autre. Continuer jusqu’au Col de la  Côte Gelée, puis jusqu’à la Tête de Guizière marquée par un gros cairn à 1814 m d’Alt. Puis le sentier redescend vers le Col de Guizière pour remonter vers Côte Plaine, passer l’antenne relai puis la table d’orientation sur le bord de la crête pour redescendre vers la Brèche. Puis suivre le sentier plein Sud qui grimpe régulièrement jusqu’au sommet du Pic de Charance à 1825 m d’Alt, La vue est magnifique sur le bassin Gapençais et sur tous les sommets avoisinants ( l’Olan, les Écrins, le Champsaur et au fond le Viso,, le Ventoux, le Pic de Bure etc Puis continuer au Sud en suivant le sentier qui descend et remonte au Cuchon balisé par un gros cairn à 1903 m d’altitude. Revenir à la brèche (1648 m), soit par le même chemin qu’à la montée soit par le sentier qui part sur la gauche et contourne la barre rocheuse de Charance. Emprunter le sentier caillouteux qui descend assez sèchement jusqu’à un premier carrefour, suivre la sente en foret qui remonte légèrement sur la gauche et ensuite poursuivre toujours en suivant la direction du Col de Gleize. Le sentier balisé monte et descend, traverse des pierriers pour remonter jusqu’au Col de Gleize et le parking de départ.

https://www.visugpx.com/qjehP7Rne6

Départ parking au Col de Gleize à 1691 m d’altitude, prendre la direction Plein Sud Pic de Charance, passer la barrière et virer à droite P 14

Nous sommes avertis des dangers de cet itinéraire dès le départ

La brume matinale cache les sommets du Champsaur. Le Vieux Chaillol encore enneigé

Très vite, nous sommes au pied du Pic de Greysinière

Un panorama magnifique au sommet de Greysinière

Puis suivre la ligne de crête en suivant le balisage, tantôt versant Ouest, tantôt versant Est

Pied sur exigé car la pente est raide sur la crête de la Cuquère

Un petit passage dans une brèche rocheuse

Faux pas interdit !

Des passages ou il faut y mettre les mains

Passer le Col de La Cote Gelée

Passer la Tête de Guizière à 1814 m d’altitude

Le sentier descend vers le Col de Guizière pour remonter vers Cote Plaine. On distingue au fond le Pic de Charance et le Cuchon

On distingue bien le sentier de montée le long de la crête vers le Pic de Charance et le sentier du retour qui contourne la barre rocheuse de Charance

Le sommet et sa croix au Pic de Charance à 1825 m d’altitude

Poursuivre sur la crête direction plein Sud en direction du Cuchon

Le Cuchon à 1903 m d’altitude et le Pic de Charance au-dessus de Gap

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : Vue au sommet du Cuchon

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/346400260928365

Zoom sur le Pic de Charance vu du Cuchon

Retour par la Brèche

Passage agréable en foret

Quelques pierriers à traverser

Puis retour sur une large piste jusqu’au parking du Col de Gleize

 Magnifique randonnée ou certains passages sur les crêtes sont à réserver aux personnes non vertigineuse, rien de très compliqué techniquement mais à éviter en cas de vent, de pluie ou de brouillard car faux pas interdit. Magnifiques panoramas sur Le Dévoluy, le Champsaur et plus si beau temps

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette randonnée

https://photos.app.goo.gl/Nnw59Yo1W7ingcWe7

207 -Le Pic de Grisonnière par le Mourre de Beaujeu (04)

Mai 2022

Une magnifique randonnée en boucle de 15 km 940 m D+ au départ du village Le Vernet à 11 km au Sud de Seyne Les Alpes dans les Alpes de Haute-Provence. Quelques passages non balisés ou il faut y mettre les mains. Vertigineux s’abstenir. Un galet voyageur a été déposé lors de cette randonnée.

Départ : après le Vernet, prendre le chemin des Béliers, se garer juste avant le premier carrefour balisé, à coté d’un hangar.

Rejoindre le village Le Vernet par la petite route, puis direction le Haut-Vernet en suivant le balisage.Au Haut Vernet à la chapelle, virer à gauche. Suivre la petite route puis le sentier bien balisé qui monte régulièrement en foret, passer devant une palissade réalisée avec de vieux skis, quelques passages à gué puis à un cairn le sentier vire à droite. Continuer en foret sur ce chemin qui devient une large piste. Suivre cette piste sur 150 m environ et repérer un petit cairn à gauche. Virer en empruntant la petite sente bien marquée (plus de balisage) qui grimpe en lacets jusqu’à une barre rocheuse. La contourner à son pied par la gauche sur une centaine de mètres, repérer un petit cairn qui indique le passage pour grimper avec les mains jusqu’au magnifique belvédère du Mourre de Beaujeu. La crête de la montagne de l’Ubac est à vue , il suffit de monter (direction Est) régulièrement jusqu’à son sommet. Arrivé sur la crête, virer à gauche (direction Nord-Est) et suivre toute la crête sur 2 km environ jusqu’au sommet du Pic de Grisonnière à 2010 m d’altitude. Puis emprunter la descente raide qui amène au Col de Grisonnière, poursuivre tout droit, ignorer le sentier qui part sur la gauche. Passer la jolie barre des Béliers, une crête rocheuse, très hachurée, découpée. Suivre le sentier balisé jusqu’au Col Mariaud. puis virer à droite sur la petite route pour descendre jusqu’au belvédère de commémoration ou a eu lieu le crash de la Germanwings qui avait fait 150 victimes en mars 2015. Revenir au Col Mariaud et poursuivre par la large piste qui descend en lacets (quelques raccourcis sont possibles) jusqu’au Riou de l’Auragnier puis virer à gauche pour rejoindre la petite route jusqu’au point de départ.

https://www.visugpx.com/1ObtNkPcRC

Départ : Un large terre-plein permet de se garer devant un hangar aux Béliers

Direction le village de Le Vernet par la petite route, on peut déjà apercevoir la crête de la Montagne de l’Ubac

Puis direction Le Haut Vernet. Virer à gauche à l’église Saint-Martin du Haut-Vernet

On peut apercevoir dans la brume les sommets de la Montagne de la Blanche

Passer devant une palissade réalisée avec de vieux skis

Contourner la barre rocheuse par la gauche et trouver grâce à un petit cairn le passage à grimper jusqu’au belvédère du Mourre de Beaujeu

Le belvédère du Mourre de Beaujeu permet une jolie vue sur le Blayeul, les Monges, et tous les sommets de la Montagne de la Blanche

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : Bientôt la crête de la Montagne de l’Ubac ☺️

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/726878641783806

Une pente raide à gravir pour rejoindre la crête de la Montagne de l’Ubac

Suivre la crête sur 2 km environ

La Tête de l’Estrop pointe le bout de son nez encore enneigé

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : La Montagne de L Ubac

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/2796596087309604

Tous les sommets de La Montagne de la Blanche devant nous : L’Estrop, Puy de la Sèche, Pic des Têtes, Roche close, le Dos de Chameau etc…

Le sentier en crête est bien marqué

Le sommet du Pic de Grisonnière à 2010 m d’altitude

Un galet voyageur réalisé par nos chères têtes blondes se cache quelque part …

La descente vers le Col de Grisonnière et la magnifique Barre des Béliers

Le Col et le Pic de Grisonnière

La Barre des Béliers : une magnifique crête très découpée, offre de jolies vues sur la vallée du Bes

La pluie au Le Col Mariaud

Le belvédère construit en hommage aux victimes du crash du vol 4U9525 en 2015😟

Zoom sur L’oeuvre commémorative du crash de la Germanwings survenu le 24 mars 2015 …

Puis retour par la large piste jusqu’au point de départ

Une randonnée un peu sportive par sa montée puis une magnifique traversée en crête , une descente par la Barre des Béliers qui offre de jolis panoramas sur la vallée du Bes et enfin un moment de recueillement au belvédère commémoratif. Une randonnée que nous vous conseillons vivement car cette montagne n’a rien à envier aux grandes.

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette magnifique randonnée

https://photos.app.goo.gl/6PL6rsNQ1J18egdB8

206 – Les Gorges et les Moulins de Véroncle (84)

Mai 2022

Très belle randonnée dans les Monts de Vaucluse au cœur des Gorges de Véroncle de 15 km 500 m D+ environ au départ de Joucas prés de Gordes dans le Vaucluse. Présence d ‘échelles, mains courantes, câbles etc…Itinéraire balisé sauf deux petits passages. Aucune difficulté particulière.

Liste des moulins de Véroncle (d’amont en aval) :

  • Le moulin des Étangs
  • Le moulin du Dévissé
  • Le moulin de la Charlesse
  • Le moulin du Puits de Cata
  • Le moulin Jean de Marre I
  • Le moulin Jean de Marre II
  • Le moulin Cabrier
  • Le moulin des Grailles I
  • Le moulin des Grailles II
  • Le moulin des Cortasses

La rivière étant aujourd’hui quasiment toujours à sec, il est conseillé d’éviter de s’y aventurer par temps pluvieux.

Du parking gratuit à l’entrée de Joucas, remonter la rue D 102, puis par quelques escaliers, monter vers le haut du village puis à un petit parking, trouver la sente balisé avec une croix. Suivre cette sente non balisée mais bien marquée qui permet de rejoindre le GRP. Virer à gauche et suivre cette piste caillouteuse sur 300 m environ avant d’arriver à un carrefour  » La Basse Auvières ». Prendre la direction de « Véroncle » sur 700 m environ pour arriver au carrefour de « Baume Brune ». Prendre la direction de « Gordes et Bois d’Audibert » sur 800 m environ avant d’arriver sur la piste du Bois d’Audibert. Suivre la piste sur 400 m environ puis bifurquer à droite en continuant à suivre le GR de Pays des Monts de vaucluse jusqu’ à « Les Grailles ». Bifurquer à droite en suivant les indications pour suivre le GRP tout le long des Gorges. Le parcours est un peu sportif mais sans difficulté particulière. L’itinéraire termine sa traversé des gorges au niveau du moulin des étangs soit 3,5 km de long. Au moulin des étangs, une propriété privée, virer à droite et suivre le sentier sur 300 m environ pour rejoindre une large piste. Virer à gauche et suivre la piste , passer devant un bassin de rétention, continuer jusqu’à dépasser la station d’épuration de Murs. Poursuivre par la petite route qui remonte jusqu’au village de Murs. Un magnifique chêne en contre bas du village mérite d’être admiré. Suivre la rue Font de Ribeau à Murs et trouver sur la droite, un sentier non balisé qui descend en parallèle à la route d’Apt. Ne pas remonter sur la route mais continuer à descendre, passer devant un jardin d’enfants puis suivre une sente (environ 500 m) bien marquée au milieu de la végétation qui serpente dans les bois, puis traverse un grand champ non cultivé. Trouver un sentier bien marqué qui monte et part sur la gauche, le suivre sur 1 km environ pour rejoindre un carrefour routier  » village de Vacances ». Prendre la direction de « La Jaumière (deux habitations) et Joucas », la route passe devant un village de vacances puis devient une piste, contourner « La Jaumière » par la droite puis poursuivre en suivant le sentier balisé direction Joucas jusqu’à rejoindre le parking de départ.

https://www.visugpx.com/eN7MBS8rfS

Au départ du parking à l’entrée de Joucas, remonter la rue puis par quelques escaliers, atteindre le haut du village

Puis emprunter une sente balisée avec une croix, la suivre jusqu’à rejoindre le GR de pays. Quelques cairns et constructions en pierre sèche aident à s’orienter

Au premier carrefour, prendre la direction de « La Véroncle »

Passer « Les Grailles » et virer à droite

Une baume troglodyte juste après la descente au fond de La Véroncle à sec

Le moulin Cabrier, 7ème des 10 moulins, En amont un barrage stockait l’eau pour la libérer au moment voulu.

Bénoni Cabrier en est le dernier meunier. C’est en 1874 qu’il fait édifier le barrage encore en place aujourd’hui. Ce moulin a fonctionné du XVIe au XIXe siècle. Il a été agrandi à une époque indéterminée.

Le Bassegue

Sentier balisé GRP, de nombreux cairns aident à s’orienter

De nombreuses vasques ou bassines jalonnent l’itinéraire

Passage sur une échelle sans difficulté

Puis main courante…

Une corde pour redescendre au fond du vallon

La Véroncle est à sec depuis de nombreuses années déjà, un peu d’eau au fond des vasques sert de nid aux insectes

La vue du fond du vallon

Nouveau passage câblé un peu plus aérien

Le même passage aérien vu autrement

Suivre les nombreux cairns au fond du vallon

Le moulin de Jean Marre

Autre moulin en ruine : le moulin de la Charlesse

On quitte le fond du vallon après le Moulin des étangs : une propriété privée habitée

En contre bas du village de Murs : un magnifique chêne, un tronc très impressionnant avec ses 6,80 m de circonférence.,

A Murs, l’orage gronde, le ciel est menaçant, il nous faut accélérer le pas

Apres Murs, une sente bien marquée en contre bas du village permet d’éviter la route

Au carrefour, suivre la direction de « La Jaumière et Joucas »

Retour au magnifique village de Joucas

Retour au parking  » Des artistes » de départ. A noter de l’eau disponible au point de départ

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette randonnée

https://photos.app.goo.gl/utddR67rabBgHEyR8

Magnifique randonnée ludique et assez sportive mais sans grande difficulté. Les roches sont polies et glissantes donc à éviter par temps de pluie, notamment pour le risque de crue rapide en cas d’orages violents.

205 – Le Rocher de Beaumont (05)

Avril 2022

Une magnifique randonnée de 16 km 950 m D+ au départ de la RD 450 à gauche du petit hameau de Montclus prés de Serres (05 )Le Rocher de Beaumont offre un Belvédère exceptionnel sur les Pays du Buëch,  et un magnifique panorama à 360° sur les préalpes de Digne, le Dévoluy, les Écrins et même le Mont Ventoux . Itinéraire balisé presque dans sa totalité sauf 2 petits passages en mode sanglier d’ou l’utilité d’un GPS. Vertigineux s’abstenir : deux passages avec mains courantes.

Du point de départ, rejoindre le sentier de début de randonnée au Torrent de la Combe puis suivre le PR jusqu’à la crête de l’Eyglière à 1019 m d’altitude. Poursuivre plein Sud par le GRP Tour du Buech, le sentier est bien tracé, équipé de mains courantes et marches pieds pour atteindre le Rochasson et pour le sommet du Rocher de Beaumont. Du sommet poursuivre plein Sud, passer la crête de l’Aumage puis redescendre direction Trescléoux. A la cote 1372, le sentier dégringole à droite sur 300 m environ puis virer à droite en mode sanglier (300 m environ) pour retrouver une sente à peine marquée puis une belle piste. Poursuivre sur cette piste sur 1 km environ puis au virage grimper à droite en mode sanglier (100 m environ) pour retrouver le sentier balisé PR qui descend vers le Col de l’Ubaye. Continuer à suivre le balisage en coupant la piste qui descend en lacets, jusqu’à atteindre la grosse citerne orange. Virer à droite par un sentier caillouteux qui rejoint Arlaud (quelques habitations) puis poursuivre en direction de Montclus par la RD 450 pour rejoindre le point de départ.

https://www.visugpx.com/UdFfKGzUJL

Départ : Quelques places le long de la RD 450 ou se garer sur le parking à la sortie de Montclus (+ 2 kms de bitume)

Rejoindre le départ du sentier qui monte à la crête de l’Eyglière

Le sentier grimpe régulièrement en sous bois puis le dénivelé s’accentue

La crête de l’Eyglière à 1019 m d’altitude

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/468594068349432

Vue Sud-Ouest sur le sommet des quatre Bouines

Vue Nord-Est sur la petite ville de Serres en contre-bas et au fond sur les sommets du Dévoluy

Vue Nord-Ouest sur le petit hameau de Montclus, le Bonnet Rouge, la Montagne de Maraysse, la Montagne de L’ Archier

Vue Est sur le barrage de St Sauveur et le Buech, la base de Loisirs de Germanette, la crête de Revuaire

C’est parti pour un parcours tout en crête en suivant le GR

Le Rochasson puis le Rocher de Beaumont et ses antennes

Zoom sur le Mont Ventoux au Sud-Ouest

Zoom sur la barre des Ecrins au Nord-Est

Vue Est sur la Montagne d’Aujour (au centre), la crête du Revuaire et la Montagne de St Genis à droite

Premier passage avec main courante et marches pieds pour atteindre le Rochasson

Le sommet du Rochasson à 1421 m d’altitude. Droit devant nous, le Rocher de Beaumont et ses antennes

Dernière grimpette avant d’atteindre le sommet du Rocher de Beaumont

Deuxième passage avec main courante

Le sommet et ses antennes (peu esthétique). Un petit sentier sur la gauche permet de les contourner pour profiter d’un magnifique panorama

Magnifique panorama au sommet du Rocher de Beaumont

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/412254040742635

On continue à suivre la crête direction Sud

Dans le rétro

Le sommet de la crête d’Aumage à 1467 m d’altitude

Puis le sentier dégringole vers Trescléoux

Après deux passages en mode sanglier, nous rejoignons le sentier balisé PR direction le Col d’Ubaye

La citerne au-dessus du Col d’Ubaye

Arlaud : quelques habitations. Prendre la direction de Montclus

Puis emprunter la RD 450 pour retrouver le point de départ

Les deux petits passages en mode sanglier

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos de cette magnifique randonnée

https://photos.app.goo.gl/GoonvARoV525NwbFA

204 – Le Tour du Feston et les cascades du Mardaric (04)

Avril 2022

Une jolie randonnée au départ du Col des Abeilles à Digne les Bains de 18 km 750 m D+ qui permet la visite de deux chapelles, de traverser des marnes noires et malgré la sécheresse qui sévit actuellement d’apprécier quelques jolies cascades avant de grimper en crête. Aucune difficulté particulière si ce n’est un petit passage sur le sentier des cascades qui s’est effondré récemment. Itinéraire partiellement balisé, un GPS est utile.

https://www.visugpx.com/VDTUWXvBn4

Après avoir parcouru environ 100 m sur la piste qui mène à la chapelle St Pancrace, virer à droite

Première cascade à sec

Arrivé aux ruines du Château de la reine Jeanne, on peut apercevoir notre voiture en contre bas

Les ruines du chateau de la reine Jeanne
Il ne reste que des ruines de la tour de guet et de la chapelle de Saint-Pons ainsi que les terrasses qui accueillaient les pèlerins de retour de la chapelle St-Pancrace.
Dépendant du comte de Provence le «château» est attribué à la reine Jeanne, soit vers la fin du 14e siècle.

Puis direction la chapelle St Pancrace, passer devant le refuge d’Art ; un ancien abri pastoral restauré

Un oratoire parmi les 21 de Digne les Bains

La chapelle St Pancrace : à 884 m d altitude, c’est un lieu de culte depuis le XII siècle
St Pancrace, un martyre à Rome en 304, le deuxième des Saints de glace fêté le 12 Mai

Jolie vue sur Digne Les Bains

Tres jolie Chapelle St Pancrace

http://dignois.fr/Digne-St-Pancrace/

Jolie vue sur la Barre des Dourbes, le Couar et le Cucuyon

Direction le chemin du Feston, traverser les marnes Noires

Direction le ravin du Mardaric

La sécheresse sévit déjà en ce début de printemps, un fin filet d’eau s’écoule ….

Le Mardaric s’étiole le long de ses cascades

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/690131378979943

Une main courante aide au passage

Juste avant le passage à gué du Mardaric, le sentier s’est effondré récemment. Le passage demande un pied sur

Puis on remonte pour redescendre vers le Ravin de l’Aubrée

Aux Couasses, prendre la direction du chemin de Feston

La crête du Feston, virer à gauche pour accéder au sommet du Feston à 1067 m d’altitude. La végétation empêche la vue

Continuer à suivre la crête jusqu’à son point le plus haut à 1067 m , une petite trouée dans la végétation permet d’apercevoir le Couar et la Barre des Dourbes

Puis emprunter le même itinéraire qu’à l’aller pour retrouver le point de départ

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette belle randonnée

https://photos.app.goo.gl/i2XWdGG7noZMKsmv5

203 – Le sommet de Vaumuse et la chapelle St Joseph de La Pérusse (04)

Avril 2022

Une jolie randonnée de 17 km 850 m D+ au départ du petit cimetère de Vaunaves, petit hameau prés de Thoard qui permet de parcourir la crête de Vaumuse et de profiter d’un magnifique panorama sur le Dévoluy, la Montagne de Lure, Géruen, les Cloches de Barles et sur tous les sommets de la Montagne de la Blanche. Itinéraire balisé, aucune difficulté particulière. Un galet voyageur a été déposé lors de cette randonnée.

Du petit parking à coté du cimetière, suivre la petite route sur la gauche (balise sur le muret du cimetière) et trouver à quelques mètres, un sentier à droite qui grimpe et rejoint la petite route. Prendre le raccourci à droite qui évite les lacets de la route. Après avoir rejoint de nouveau la petite route, poursuivre sur une centaine de mètres et virer à droite en direction de La Chapelle St Joseph. Le nouveau PR contourne le Château de Beaucouse pour rejoindre la piste qui monte régulièrement. Ignorer tous les sentiers de droite ou de gauche, continuer jusqu’à rejoindre la crête de Beaucouse à 1325 m d’altitude. Puis poursuivre direction Nord-Ouest et suivant la crête, passer la Croix des Mariages puis lorsque le sentier en contre bas est visible, descendre en mode sanglier et virer à gauche pour rejoindre 800 m plus loin la Chapelle St Joseph de La Pérusse et son ermitage. Passer le portail en bois et suivre le sentier qui part direction Nord-Est pour rejoindre la piste pris à l’aller. Virer à gauche et remonter sur la crête de Beaucouse puis bifurquer à droite direction Nord , poursuivre jusqu’au sommet de Vaumuse marqué par une autre Croix à 1435 d’altitude. Continuer à suivre le sentier balisé jusqu’au prochain carrefour balisé, prendre la direction « Les Colombiers ». Le sentier caillouteux descend progressivement puis contourne un champ de lavande jusqu’à rejoindre « Le Haut Colombier » à 875 m d’alt. environ. Le sentier rejoint une piste sur une centaine de mètres puis la quitte à gauche pour la rejoindre un peu plus bas. Prendre la direction de Vaunaves. Après avoir passé « La Bandaillonne et La Glaudone » (attention chiens) virer à droite et emprunter un petit sentier qui remonte et rejoint le cimetière et le parking de départ.

https://www.visugpx.com/kV1L1mQp3F

Petit parking pour deux ou trois voitures prés du cimetière à coté de l’église de Vaunaves. A gauche, trouver le petit sentier qui évite la route en lacets

Suivre la direction de la crête de Beaucouse

Le Château de Beaucouse que l’on contourne

Jolie vue sur les Cloches de Barles et Géruen

Dans le rétro, on peut distinguer le Pic d’Oise en forme de Pyramide, le Cousson etc

La piste monte régulièrement

Suivre le sentier qui suit la crête de Beaucouse

La Croix des mariages : Les personnes en mal d’enfant ou de mari doivent mordre la Croix

La chapelle St Joseph de La Pérusse à 1257 m d’altitude, non loin du sommet de Vaumuse. Sa construction remonte au XVIIème siècle. Un pèlerinage a lieu tous les ans le jeudi précédant l’Assomption., un incendie de broussailles a récemment noirci les alentours.

Hélas la Chapelle et mal en point et mérite d’être restaurée

Accolé à la chapelle, l’ermitage ou refuge est en cours de restauration.

La cheminée a été retirée pour un nouveau poêle et deux lits ont été installés. La toiture a été entièrement refaite

La Source de La Pérusse : un bassin rectangulaire de grande taille rempli d’une eau limpide. Elle aurait des vertus de guérison…

Le sommet de Vaumuse à 1435 m d’altitude

Zoom sur les sommets du Dévoluy : le Pic de Bure, Le grand Ferrant etc…

Zoom sur tous les sommets de la montagne de La Blanche

Descente vers « le Haut Colombier »

Direction Vaunaves : attention de nombreux chiens dans ses habitations

Retour au petit parking prés du cimetière de Vaunaves

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette belle randonnée

https://photos.app.goo.gl/HCW2P61FDBdiWH4v6

202 – Cotignac et ses pépites (83)

Mars 2022

Une magnifique randonnée de 16 km 400 m D+ environ au départ du parking Jean Moulin à l’entrée du joli village de Cotignac dans le Var. Une jolie balade qui permet de découvrir Notre-Dame de Grace sur les hauteurs, La Chapelle St Martin, la Source St Martin, la Glacière St Martin et le Cabanon de Sara puis au retour les deux Tours Sarrasines, l’impressionnant Rocher de Tuf et le beau village de Cotignac ainsi que la cascade de la Cassole. Aucune difficulté particulière, itinéraire balisé dans presque sa totalité

https://www.visugpx.com/tzS6H1TISm

Direction Notre Dame de Grace. Dans le rétro, on peut apercevoir l’impressionnant Rocher de Tuf

En 1660. Louis XIV, accompagnée de sa mère Anne d’Autriche, se rend à Cotignac afin de remercier NotreDame-de-Grâce pour remercier de sa naissance . Ses escaliers face au sanctuaire, sont appelés « Escaliers Louis XIV » ; le Roi Soleil les aurait gravis à cheval lors de sa venue..

Notre-Dame de Grace : Ce sanctuaire est exceptionnel puisque il a été témoin d’apparitions de la Vierge Marie le 10 et 11 Août 1519 (accompagnée de l’enfant Jésus, de saint Michel et de saint Bernard) et d’apparition de saint Joseph.

En 1660. Édification d’une chapelle sur le font (source) de saint-Joseph, lieu de l’apparition.

Chapelle St Bernard :
Saint Bernard accompagnait la Vierge Marie apparue en août 1519 à Jean de la Baume.

Un magnifique oratoire

La Chapelle saint-Martin

Une ancienne étable restaurée

La Source Saint Martin

La Glacière St Martin construite en 1701. Pour obtenir de la glace de façon naturelle, on faisait geler des étendues d’eau à proximité de la source que l’on avait volontairement inondées

Le cabanon de Sara : beau bâtiment récemment restauré et parfaitement équipé pour accueillir les randonneurs (y compris pour y dormir à l’étage).

Une salle à manger accueillante et sa cheminée

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/725038761999159

Les deux tours Sarrasines au sommet du Rocher datent probablement du XI ème siècle et qui, vers le Sud, permettaient de surveiller le paysage pratiquement jusqu’au massif des Maures.

La vue plongeante sur le village de Cotignac du haut du Rocher de Tuf

Le Rocher de Tuf et les habitations troglodytes : 400 m de Long sur 80 m de haut

A l’ère quaternaire, la rivière La Cassole coulait par-dessus le Rocher. Elle a été détournée et passe à présent à l’Est du village. Ce sont donc les chutes de cette eau qui ont formé toutes les anfractuosités de ces immenses stalactites et stalagmites

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/992862548012601

Des aménagements ont été crées pour permettre la visite des habitations troglodytes : ouverture en Avril

De nombreuses grottes

Beffroi surmonté d’un campanile daté de 1496.

LE CAMPANILE de COTIGNAC….
Sa cloche a été classée en 1989. En fer forgé, afin d’éviter que le mistral ne le casse, il est de style solaire.
Il était surmonté de fleurs de lys qui ont été enlevées à la révolution

Eglise paroissiale de l’Annonciation de Cotignac : construite en 1266

Pas moins de 17 fontaines à Cotignac

La cascade de La Cassole : il ne reste plus qu’un fin filet d’eau avant sa complète disparition

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/303885285148425

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette magnifique randonnée découverte

https://photos.app.goo.gl/aEY9EEHxmNixtze4A

Cette randonnée est une variante de la balade du Petit Poucet (décrite dans le Topo-Guide de la FFR) nous y avons juste rajouté la visite du magnifique sanctuaire de Notre-Dame de Grace et la Cascade de La Cassole avant sa complète disparition.. Une balade que nous vous conseillons au printemps.

201 – Le Tour de la Corne et son sommet en raquettes

Mars 2022

Peu de neige en ce début de printemps, nous décidons de monter dans le Dévoluy pour une dernière balade de 11 km 700 m D+ en raquettes au départ de Superdévoluy pour le Tour de La Corne

Jolie vue sur le Pic de Bure encore enneigé

Direction : La Combe de La Corne

La neige est dure, on décide de mettre les crampons

Dans le rétro : la Combe de La Corne et la montagne de Faraut

La Corne : nous décidons de grimper au sommet

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/682811103040351

La vue coté Nord au sommet de la Corne à 2111 m d’altitude

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/340574548112334

Le Grand Ferrant et l’Obiou

Vue sur le Pic de Bure

Au retour, la neige est molle, nous décidons de remettre les raquettes

Puis on se dirige vers la cabane de l’Avalanche, ici une bergerie

Petite balade en foret bien agréable car il fait chaud en cette fin Mars

La cabane de l’Avalanche

descendre jusqu’à passer au-dessus du téléphérique à La Saumatte

Retour à Superdévoluy

Un dernier regard sur le massif de Bure

200 – Le Grépon et les gorges de Charenches au départ de Salignac (04)

Mars 2022

Une jolie randonnée de 18 km 750 m D+ au départ de Salignac dans les Alpes de Haute-Provence qui permet de parcourir la crête de St Martin et du Grépon à 824 m d’altitude ainsi que de découvrir les Gorges de Charenches et le Vançon. Aucun balisage, GPS très utile, un passage en mode sanglier. Quelques places de parking le long de la petite route sous le sentier qui grimpe au Vieux Salignac.

Au départ du parking, remonter la petite route sur 150 m environ et emprunter le sentier à gauche qui grimpe tout droit vers les ruines du Vieux Salignac, passer la chapelle St Joseph sur son éperon rocheux puis redescendre à l’Est par une petite piste en lacet pour rejoindre la Chapelle Saint-Clément. Emprunter une sente herbeuse qui part vers l’Est et contourne la chapelle pour descendre vers une habitation. Prendre la piste qui part vers la gauche sur 100 m environ puis longer le champ à gauche sur une cinquantaine de mètres et trouver un sentier caillouteux qui descend vers l’Est et rejoint une petite route. La traverser et suivre en face sur la gauche, un sentier qui contourne un verger et retrouver la petite route de nouveau à gauche en passant un petit pont. Poursuivre sur la route sur 200 m environ, passer un grand pont puis après le champ et avant le petit fossé, longer le champ sur la droite sur 100 m environ puis remonter et trouver une petite sente qui part sur la gauche, passe devant des tas de bois et rejoint des vergers. Virer à droite et remonter les vergers plein Sud puis encore légèrement à droite pour virer à gauche et remonter la large piste qui grimpe assez sèchement jusqu’à la cote 652. Au carrefour, virer à gauche, le sentier sur la crête de Saint-Martin part au Nord-Est, grimpe régulièrement puis rejoint la crête du Grépon et son sommet à 824 m d’altitude jusqu’à un grand pylône électrique. Poursuivre par le sentier qui contourne le pylône et descend en lacet. Au troisième virage, après une cinquantaine de mètres environ, trouver un sentier qui part sur la gauche et descend vers les Gorges de Charenches (non répertorié) puis remonter plein Sud (petite grimpette) pour trouver une vieille sente à peine marquée qui rejoint le sentier qui descend vers les Gorges. Revenir sur ses pas jusqu’au carrefour pour rejoindre la piste qui descend jusqu’au Vançon. Passage à gué du Vançon pour rejoindre en face un sentier. Trouver à une dizaine de mètres sur la droite, le sentier indiqué (panneau) qui longe la rivière et rejoint une large piste jusqu’à Sourribes. Après avoir franchi le pont de Sourribes, virer à gauche et suivre la large piste sur 500 m environ qui passe prés d’une oliveraie puis au carrefour, virer à droite

https://www.visugpx.com/LF0HZs2QNS

Départ petit parking à gauche le long de la route, un peu en dessous du sentier qui mène au Vieux Salignac

Apres 150 m de route, virer à gauche et emprunter le petit sentier qui grimpe vers le Nord

Les ruines du Vieux Salignac

La Chapelle Saint Joseph de Salignac trône sur son éperon rocheux et offre un panorama sublime et un point de vue exceptionnel.
Cette chapelle a été restaurée en 1853, date gravée au-dessus de la porte.

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : vue magnifique de la chapelle

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/3204160986485774

On peut apercevoir La Baume de Sisteron, le Mourre de Gache, les Rochers de St Michel

Au fond, à gauche les Rochers de St Michel, la crête de Géruen et à droite le sommet du Grépon et la crête de Vaumuse

La Chapelle St Clément : Bien mal en point, dommage car elle est magnifique !🤩 Elle date du XIVème siècle

La chapelle St Clément et son vieux cimetière

Elle est en l’état et recouverte d’un toiture neuve qui la protège des intempéries. Elle fut écrasée en partie, par la chute de son grand clocher qui fut coupé de haut en bas par la foudre, en décembre 1916, l’église fut ainsi réduite de moitié. Elle offre quelques traces de style gothique.

La cloche fut remontée au-dessus de la façade principale, puis débâtie quelques années après pour être placée au-dessus de la nouvelle chapelle Sainte Thérèse au centre du village actuel (construite en 1950).

Traverser un grand verger

La montée vers la crête de Saint-Martin est raide…

On continue à grimper jusqu’à atteindre le sommet du Grépon à 824 m d’altitude

Le sommet est en vue

En contre-bas, à droite , au Nord on peut apercevoir le village de Sourribes

Les Gorges de Charenches

Belle vue sur la crête de Géruen

Le Vançon au fond des Gorges de Charenches

La Citadelle et ses ruines au sommet à 704 m d’altitude

Passage à gué du Vançon

Emprunter le petit sentier indiqué qui longe le Vançon

Le Vançon : long de 30 kms environ, il prend sa source à Feissal, sur la commune d’Authon, au sud-est des Monges (2 016 m), à 1 900 m d’altitude

Arrivé à Sourribes, après le pont, virer à gauche

Après être remonté sur la crête de St-Martin, reprendre le même itinéraire qu’à l’aller

Retour jusqu’aux pieds de la chapelle St Clément puis bifurquer à gauche pour rejoindre la route et le parking du départ

199 – La Baume Bonne et le Vieux Quinson par la Quille (04)

Mars 2022

Une courte randonnée dans les Alpes de haute-Provence de 12 km 450 m D+ au départ du parking du musée de la préhistoire qui permet la visite de la magnifique grotte : la Baume Bonne à l’Est du village de Quinson et de la crête du Vieux Quinson par la Quile à l’Ouest. Réserver la visite guidée par un médiateur au musée de préhistoire des Gorges du Verdon. Itinéraire en partie balisé . Quelques passages aériens ou il faut y mettre les mains.

http://www.museeprehistoire.com/accueil.html

Du parking de la préhistoire, se diriger vers le musée pour rejoindre le médiateur qui vous accompagne et commente la visite de la Baume Bonne. Apres la visite de la grotte, de retour au musée, suivre la RD13 en direction des Gorges du Verdon jusqu’à la Chapelle Notre-Dame de Quinson bien visible sur la droite. Passer derrière et suivre le sentier balisé. Nous avons bifurqué sur la gauche pour aller voir le site d’escalade puis sommes revenus sur le sentier balisé. Suivre l’itinéraire jusqu’à rejoindre des ruines (le Vieux Quinson, une église?) Continuer à suivre une sente qui mène jusqu’à la crête qui surplombe le pont du Verdon. Revenir sur ses pas jusqu’au panneau du Vieux Quinson et prendre la direction du chemin de St Pierre à gauche. Au panneau du chemin, virer à droite en direction de Quinson pour rejoindre le village et le parking de départ.

https://www.visugpx.com/93n5HzMInu

Deux médiateurs du musée de la préhistoire de Quinson nous ont menés pour une visite commentée de la Baume Bonne. Nous avons traversé le village pour rejoindre le sentier qui permet de rejoindre le haut de la barre rocheuse à l’Est de Quinson

Peut être une image de arbre et nature

Le sentier grimpe vers la barre rocheuse

Peut être une image de nature, ciel, arbre et montagne

Jolie vue sur le village en contre-bas. Le médiateur du Musée vous montre le chemin et vous fait visiter la grotte.

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/317500907039117

Peut être une image de arbre, nature, montagne et étendue d’eau

L’entrée des Basses-Gorges du Verdon

Puis le sentier descend vers le Verdon pour atteindre la grotte

La visite à l’intérieur de la Baume est impossible sans un médiateur du musée car les grilles de protection sont fermées

Depuis sa découverte en décembre 1946 par Bernard Bottet,, la grotte a fait l’objet de plusieurs séquences de fouilles archéologiques qui ont révélé la présence de l’Homme. Les plus anciennes datent du Paléolithique inférieur… 400 millénaires avant nous !

Cette impressionnante amplitude temporelle, vous la ressentirez en pénétrant les lieux et en remontant les époques, strate par strate. Dans la plus ancienne, les anténéandertaliens ont laissé des empierrements de galets de grès : l’Homme voulait déjà structurer l’espace. Un peu plus haut, des couches noires, signe d’un feu domestiqué. Vers 250 000 ans apparaît à la Baume Bonne une technique élaborée de la taille de la pierre : le débitage Levallois. Puis une phase climatique chaude survient vers 130 000 ans.

La hauteur de la grotte est impressionnante

L’Homme de Cro-Magnon est lui aussi passé à la Baume Bonne, où il a abandonné des lames et lamelles de silex, pointes de sagaie ou de flèche. Puis c’est le Néolithique, avec ses céramiques, outils polis, meules et molettes, moutons et chèvres à partir de 6 000 ans avant J.-C. Et viennent les métaux, âges du Cuivre, puis du Bronze, puis du Fer.

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/452404566628121

Fin de la visite très intéressante

Puis remonter les quelques escaliers et rejoindre le chemin qui part plein Nord et redescend vers le village

Le sentier du retour vers le village

Puis retour au musée de la préhistoire : Prix de la visite commentée 5E/personne (groupe de 15 p) durée + de 3 heures

La Chapelle Notre Dame de Quinson

Nous sommes attaqués par un animal étrange !!

La Quille : monolithe dressé comme une quille

Le sentier grimpe sèchement pour atteindre des ruines Est-ce tout ce qui reste du Vieux Quinson ?

Nous poursuivons jusqu’au bout de la crête avec quelques passages aériens ou il faut y mettre les mains

Nous apercevons le pont qui enjambe le Verdon : début des Basses Gorges du Verdon

Vue sur le lac de Quinson en contre-bas

Magnifique vue sur le Verdon

De retour au Vieux Quinson, nous virons à gauche en direction du Chemin de St Pierre. Quelques vestiges ça et là dans les broussailles

Puis nous bifurquons en direction de Quinson

Le sentier qui descend pour rejoindre le village est très caillouteux

Le nouveau village de la Préhistoire : Ce nouvel espace en lien avec le Musée de Préhistoire permettra un accueil optimisé du public et l’organisation d’ateliers ou d’animations . Il sera possible de déambuler gratuitement et totalement librement dans ce parc. Après la visite, place à la pratique, les jeunes comme les moins jeunes pourront tester leur adresse en pratiquant le tir à l’arc et au propulseur sur le stand prévu à cet effet. Un site de fouilles fictives sera également installé.

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette randonnée

https://photos.app.goo.gl/C6JRrPZgWBxQrVVL9

La visite de la Baume Bonne par un médiateur du musée est très intéressante et la grotte est très impressionnante ! La vue en crête après le Vieux Quinson vaut vraiment le détour !

198 – Les Gorges du Régalon par la Roque Malière et les Deux Gueules (84)

Mars 2022

Une magnifique randonnée dans le Vaucluse entre Mérindol et Cheval Blanc, de 13 km pour 500 m D+ environ, au départ du parking près du lieu dit « La Tuilère » qui permet de se plonger dans les entrailles du Petit Lubéron et d’admirer les Gorges du haut de la crête des « Deux Gueules ». Pied montagnard pour la descente dans les pierriers. Quelques passages ou il faut y mettre les mains. Vertigineux s’abstenir. A éviter en cas de pluie. Itinéraire balisé sur la moitié du parcours.

Du parking prendre plein Nord, le sentier qui remonte, traverse des oliveraies et passe entre deux grosses barres rocheuses. Difficile de se perdre dans les Gorges, c’est toujours tout droit. Quelques passages ou il faut y mettre les mains, des baumes à explorer, attention la roche est patinée par endroits, compter environ 1 km avant de virer à droite direction Vallon du Canebier. Au premier carrefour, nous avons opté pour une sente à droite +/- marquée qui rejoint le GR6 après 500 m environ. (Possibilité de prendre plutôt à gauche pour rejoindre le GR de suite) Suivre le GR 6 qui se dirige vers l’Est jusqu’à rejoindre la petite route de La Font de l’Orme, virer à gauche, passer le parking, se diriger vers la Maison Forestière de la Font de l’Orme puis bifurquer à gauche en suivant toujours le GR 6 direction Sadaillan, passer à droite d’une ancienne ferme ruinée et rejoindre le carrefour de Sadaillan pour virer à droite direction Mérindol. Suivre le GR6 qui grimpe Plein Sud sur 400 m environ puis virer à droite (plus de balisage) le sentier traverse La Barbette direction Ouest puis plonge vers une petite route (on peut voir en face La Roque Maliere et les grottes dans ses falaises) qu il faut traverser pour rejoindre juste en face un sentier bien marqué. Suivre ce sentier sur 200 m environ et trouver à gauche, un cairn (attention la végétation a tendance à cacher le debut de la sente)Emprunter la sente qui grimpe direction Sud jusqu’à se retrouver juste en dessous de la Roque Malière. Prendre la sente +/- marquée qui grimpe assez sèchement, gravit un passage en rocher ou il faudra y mettre les mains puis suivre une vire qui rejoint la crête de la Roque Malière. Nous avons essayé de suivre au plus prés de la crête direction Ouest, passer devant un gros cairn à la cote 386 m puis poursuivre pour rejoindre la crête des deux Gueules et continuer jusquà l’extrémité Ouest de la crête ou on peut admirer les Gorges du Régalon en contre-bas.

Revenir sur ses pas, on peut apercevoir en contre-bas à droite, le parking de départ. Rejoindre un semblant de sentier qui dégringole (attention très pentu) vers le Sud, traverse des pierriers et rejoint la foret et le parking.

https://www.visugpx.com/oNthQqDOIE

Parking La Tuilère entre Cheval Blanc et Mérindol

Traverser Plein Nord des oliveraies

Juste à droite de l’entrée des Gorges, de belles baumes en hauteur

des passages ou il faut y mettre les mains

Un passage très étroit

De belles baumes à visiter

Apres environ 1 km dans les gorges, virer à droite en direction du Vallon du Canebier

Au premier carrefour

Un piège à sangliers

Suivre le GR 6 direction la Font de l’Orme, puis Sadaillan

La belle foret de la Font de l’Orme

Passer une ancienne ferme ruinée

A Sadaillan bifurquer à droite direction Mérindol en continuant à suivre le GR6 sur 400 m environ puis de nouveau bifurquer à droite pour aller vers La Barbette (plus de balisage)

Arrivé sur le plateau de La Barbette, on peut apercevoir droit devant, la Roque Malière

Après avoir traversé la petite route, prendre juste en face le sentier qui grimpe, passer ce panneau

Au loin, en falaise on peut apercevoir des grottes

Arrivé au pied de la Roque Malière, on peut voir l’itinéraire à suivre pour arriver au sommet. Une sente +/- marquée existe

Quelques passages escarpés ou il faut y mettre les mains et une vire à trouver pour atteindre le sommet

Itinéraire à suivre, repérer ce pin tout seul

Suivre la crête de la Roque Malière jusqu’à son sommet

Suivre une sente +/- marquée en crête

Jolie vue au Nord sur le Petit Luberon

Arrivé à l’extrémité Ouest de la crête des Deux Gueules, un belvédère permet une vue magistrale sur les Gorges du Régalon

Du haut de la crête des Deux Gueules, on peut apercevoir au Sud, le parking du départ

Descendre dans les pierriers, attention c’est raide ! Environ 200 m de dénivelé négatif sur 600 m !

Dans le rétro, une autre grotte dans la descente

Puis retour en foret juste avant d’arriver au parking de départ

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette randonnée

https://photos.app.goo.gl/6pVXQZa4Uu84mT8Y8

Une randonnée un peu sportive ou il vaut mieux avoir le pied montagnard qui permet une vue magistrale sur les Gorges du Régalon. Magnifique variante.

197 – Le Tour de Sillans la Cascade (83)

Février 2022

Une magnifique randonnée dans le Var de 14 km pour 330 m D+ autour du joli village de Sillans la Cascade, un itinéraire qui permet de découvrir la chapelle St Laurent, la Bresque et de nombreux point de vue sur la cascade de Sillans. Partiellement balisée, aucune difficulté particulière. A éviter après la pluie.

Départ, parking de la cascade (gratuit en hiver) face aux remparts du village. Du parking, remonter le chemin de St Laurent plein Sud, une piste bien large. Après 100 m environ,virer à droite et 20 mètres plus loin, virer à gauche (panneau Chapelle St. Laurent). Le sentier caillouteux balisé vert et blanc monte plein Sud sur 150 m environ puis bifurquer de nouveau à droite. Arrivé à la Chapelle St Laurent, un point de vue derrière permet la vue sur le village et ses alentours. Puis dos à l’entrée de la chapelle, une sente part de manière assez droite en direction (sud-ouest), une balise jaune très déteinte se trouve sur une pierre au sol. Suivre cette sente, passer devant deux stèles blanches jusqu’à rejoindre un sentier plus large, puis virer à gauche à la première intersection jusqu’à rejoindre une large piste (le Haut Ricoui)Virer à droite et suivre la large piste sur 600 m environ puis au premier grand carrefour, bifurquer à gauche. Continuer à suivre la piste jusqu’à rejoindre une petite route puis à droite la RD 22. La traverser et prendre en face la piste qui descend, au panneau prendre la direction de Salernes , passer devant une habitation et prendre de suite à droite par le sentier qui monte tranquillement. Parcourir environ 1 km et trouver à gauche, un petit cairn qui indique la montée vers le point de vue au bord de la falaise et les ruines de la Roque Bérard. Revenir au petit cairn et poursuivre à gauche. Le sentier rejoint une large piste ravinée. Poursuivre à gauche, à la cote 352, la piste vire vers l’Ouest. Puis ignorer la piste qui vire à droite, continuer tout droit , éviter la proprièté privée « La Courourette », continuer légèrement à droite, passer quelques ruines puis traverser une grande clairière (deux habitations avec chevaux et moutons) Après avoir dépassé le parc à chevaux, virer à gauche en direction de « Sillans la cascade » puis continuer la descente vers les Tourons. Le sentier vire vers l’Ouest et rejoint la Bresque. Suivre le sentier qui longe la rivière, tenter de rester au plus près du bord de l’eau., mais il peut y avoir des déviations installées pour protéger des animaux en danger (notamment les couleuvres et salamandres au printemps) mais aussi parce que la berge est raide et elle se transforme au fil du temps. Poursuivre ainsi en remontant la Bresque jusqu’à la cascade basse qui se jette dans une grande vasque. Puis le sentier vire à gauche et grimpe assez sèchement pour tourner progressivement vers la droite. Passer à droite d’une ruine, se rapprocher du bord haut de la cascade, virer à gauche et descendre (attention glissant)vers la rivière. Poursuivre le long de la Bresque jusqu’à entendre la Cascade de Sillans (difficile à cet endroit de bien la voir) puis remonter à gauche par le sentier balisé jusqu’à rejoindre une piste. Repérer une sente qui part à gauche, elle mène à un autre point de vue permettant de voir la partie haute de la cascade. Revenir sur ses pas, suivre le sentier balisé qui monte. A la bifurcation, continuer tout droit, traverser une oliveraie puis virer à droite (dans l’oliveraie) par un petit chemin qui rejoint l’église St Etienne et son cimetière. Passer l’église, rejoindre la RD 560, la longer à droite, passer le pont qui enjambe la Bresque puis virer à droite et rejoindre le sentier qui longe la rivière en rive gauche jusqu’à rejoindre le belvédère de la cascade (Tres bien indiqué)

Revenir sur ses pas jusqu’au pont puis traverser la RD 560 et prendre en face direction « la Plagette », un sentier légèrement à gauche rejoint la Bresque jusqu’à une grande clairière avec de nombreuses tables de pique-nique. Suivre le sentier le long de la rivière jusquà un pont et remonter sur la petite route par une sente assez raide à droite . Poursuivre à gauche sur une centaine de mètres puis virer à gauche et rejoindre les remparts et le village pour une petite visite avant de rejoindre le parking de départ.

Départ parking de la cascade face aux remparts de Sillans (gratuit l’hiver)

La Chapelle Saint-Laurent : Edifice construit en 1858 par les Sillanais qui s’étaient promis une chapelle si la peste épargnait le village.

Point de vue panoramique exceptionnel sur le château de Sillans, lieu historique datant du XIXè siècle

Jolie vue du belvédère

Passer deux stèles blanches en hommage à deux résistants fusillés en 1944

Après avoir traverser la RD 22 , prendre la piste en face et prendre la direction de Salernes

Apres avoir viré à gauche au panneau, passer devant une habitation puis de suite à droite trouver un début de chemin qui longe d’abord le grillage d’une propriété

A la Roque Bérard, un point de vue permet d’admirer la cascade de Sillans

Les nombreuses ruines de la Roque Berard

Passer devant une ruine puis prendre direction Salernes

Passer une habitation puis un centre équestre et virer à gauche en direction de la Cascade de Sillans

La foret est envahie de Salsepareilles et de lierres

Puis on rejoint la Bresque longue de 35 km environ

Un autre point de vue qui permet d’admirer la cascade de Sillans

L’église Saint-Etienne de Sillans

Le sentier bien aménagé qui permet de rejoindre le belvédère de la cascade

La cascade de Sillans : 42 mètres de hauteur !

La Plagette : lieu idéal pour une petite pause

Après avoir longer la Bresque jusqu’au pont, prendre la petite sente à droite bien raide qui rejoint la large piste

Puis rejoindre les remparts et le joli village de Sillans pour une petite visite

Tours, remparts et créneaux du XI siècle

Le Château des Castellane XVIII siècle

Sillans la Cascade est petit village typique de style médiéval

Son joli lavoir restauré récemment

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette randonnée

https://photos.app.goo.gl/e1GEBaYqb37MhLfE6

La cascade de Sillans est une référence touristique, très prisée des touristes, préférer faire un tour plus grand et ajouter d’autres sites et d’autres points de vue pour diversifier la randonnée. Le site de la grande cascade est réglementé et uniquement accessible par le belvédère au nord. Nous vous conseillons cette balade au début du printemps et surtout en semaine car moins fréquentée

196 – Lacoste et ses alentours (84)

Février 2022

Une belle petite randonnée de 14 km pour 250 m D+ au départ du parking paysager à l’entrée de Lacoste. Une balade qui permet de découvrir la chapelle St Véran, de nombreuses bories, une carrière de pierre blanche, l Abbaye de Saint-Hilaire, le magnifique village de Lacoste, son château et ses magnifiques panoramas sur le Ventoux et le Petit Luberon. Aucune difficulté particulière. Itinéraire partiellement balisé.

https://www.visugpx.com/q09uHA96vL

Du parking de départ, remonter vers le carrefour de la route D 106 , prendre la direction de La Poste sur une centaine de mètres puis prendre la piste à droite, passer l’oratoire. Le sentier est balisé PR, prendre la direction « Peyre Fiot »jusqu à rejoindre la route, virer à gauche puis après 300 m environ, virer de nouveau à gauche et suivre cette petite route jusqu’à la fontaine-lavoir de Font Pourquière. Laisser le PR et continuer par la petite route à droite qui mène à St Véran ( hameau) De retour sur la D 106 au hameau de St Véran, virer à gauche le long de route sur 300 m environ puis prendre la petite rue (panneau chapelle St Veran) qui passe devant le Domaine du Mas Edem, traverser le hameau » Les Maquignons » puis virer à droite, longer des vignes sur une piste jusqu’à atteindre la Chapelle St Véran. Après la visite de la chapelle revenir sur ses pas sur une cinquante de mètres, traverser les vignes à droite par une sente qui permet de rejoindre un sentier. Virer à droite, le chemin monte en lacet jusqu à retrouver l’itinéraire balisé PR ( carrefour ou vous reviendrez) . Continuer à suivre le sentier balisé PR , passer derrière une magnifique habitation composée de 2 grosses bories, poursuivre toujours tout droit jusqu’aux ruines d’un ancien corps de ferme. Apres la visite des ruines, revenir sur ses pas jusqu’au carrefour déjà emprunté puis continuer toujours tout droit par le PR sur un km environ , au premier carrefour, quitter le PR et prendre le sentier marqué d’une croix droit devant sur environ 600 mètres , passer 3 carrefours puis au quatrième, remarquer un petit cairn qui indique qu ‘il faut virer à droite jusqu’à la magnifique borie composée de plusieurs pièces.

Dépasser la borie, emprunter la sente qui descend et rejoint le sentier, virer à gauche pour remonter sur une large piste. Virer de nouveau à gauche sur la piste sur environ 1 km puis à la cote 331 sur la carte, repérer une ancienne carrière, une petite sente sur le coté du portail permet le passage. Après la visite, poursuivre par la piste jusqu’à rejoindre la route. Emprunter la route de Lacoste D109 sur 600 m environ, puis au panneau « Abbaye de St Hilaire », virer à gauche et descendre jusqu’à ce beau bâtiment classé monument historique. Après la visite, remonter jusqu’au panneau , remonter à droite la RD109 sur 400 m environ et virer à droite ( borne à incendie et panneau interdit) sur une large piste qui longe de belles habitations. Continuer tout droit sur 1 km environ, la piste devient petite route. Poursuivre jusqu’à rejoindre à nouveau le RD109, virer à droite et la suivre sur 300 m environ. Puis virer à gauche au panneau « Le Château » , puis suivre la petite route qui part à droite jusqu’à rejoindre le « Château du Marquis de Sade ». Après la visite, descendre par une des nombreuses petites ruelles pour découvrir et admirer les nombreuses façades médiévales de ce magnifique village puis revenir au parking de départ..

Parking paysager à l’entrée du village de Lacoste

Passer devant l’oratoire en direction de « Peyre Fiot »

Notre Géant de Provence

Au carrefour la Fontaine-Lavoir de Fontpourquière

Passer devant le Domaine du Mas Edem

La Chapelle St Veran : une construction du 11e siècle, 12e siècle, un bel endroit ombragé avec quelques tables pour le pique-nique

Importante restauration de 1989 à 1996.

http://chapelles.provence.free.fr/goultstveran.html

Au hameau « Les Bories »

Un puits très profond au milieu des bois

Visiter les ruines de cette ancienne ferme puis faire demi-tour

Passer devant une magnifique borie

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/3112232992427657

Une magnifique borie composée de plusieurs pièces

Passer devant d’anciennes carrières de pierre blanche

Un petit passage à droite du portail permet d’aller visiter cette ancienne carrière

Abbaye de Saint-Hilaire : hélas fermée, nous n’avons pu qu’en faire le tour 😟

Imposante Propriété privée depuis l’acquisition en 1961 par René et Anne Marie Bride, originaires de Reims, Saint-Hilaire a été classé Monument Historique en 1975

l’abbaye Saint-Hilaire, monument historique privé classé est un bâtiment conventuel carme du XIIIe siècles, pour partie troglodytique. Aprés cinq siècles de vie religieuse, cet ancien couvent des frères carmes a été transformé en exploitation agricole pendant deux siècles sans modification de l’ organisation initiale du bâti. La simplicité des lieux et la vue sur la vallée au pied du Luberon sont très appréciées aujourd’hui par les visiteurs

Son jardin d’agrément

Arrivée au Château de Lacoste ou Château du Marquis de Sade car ce fut son dernier propriétaire, jusqu’au moment où l’édifice fut détruit, pendant la Révolution française.
En 2001, le couturier français Pierre Cardin (1922-2020), l’achète, s’engageant auprès de l’ancien propriétaire à le céder à l’Institut de France à sa mort. Il y lance le Festival de Lacoste d’art lyrique et de théâtre, événement estival annuel organisé dans les carrières à l’ouest du château en ruine dont il entreprend la restauration. En 2020, il lance le premier Festival du Cinéma de Lacoste. Pierre Cardin meurt le 29 décembre 2020.

Alexander Bourganov’s : sculpture de bras tendus installé par Pierre Cardin dans le cadre de la rénovation du château 

Metal Sculpture de Marquis de Sade par Alexandre Bourganov

Arbre de la Vie (ETTORE GRECO) : bronze de 2010

Le château se visite de juin à septembre.

Puis descendre par une des nombreuses ruelles

l’Eglise Saint Trophime (XIIème-XIIIème siècle)

Le Beffroi orné de son Campanile
Lacoste est un lieu chargé d’Histoire et son patrimoine inspire de nombreux artistes locaux mais aussi de passage.

Qu’on le regarde depuis la plaine ou qu’on se promène à l’intérieur de ses remparts,
Lacoste possède un charme inimitable, celui de l’authenticité.

La visite vaut le détour ….
Les façades du XVIème siècle d’inspiration encore médiévale

Lacoste affiche des ruelles médiévales serpentant jusqu’au château-fort . Il présente encore des portions de remparts associés avec deux portes fortifiées ; cet ensemble est relié au château.

Ici Portail de la Garde (XIVe-XVe siècles) qui conserve une partie de ses mâchicoulis

Cliquer sur le lien pour visualiser toutes les photos prises lors de cette magnifique randonnée

https://photos.app.goo.gl/NJGU1JT7E8hvsYkq8

Château-fort, abbaye, églises romanes et gothiques, lavoir , bories …. constituent les trésors du patrimoine médiéval de ce magnifique village classé parmi les plus beaux villages de France et du Luberon, 

195 – Le Plateau du Mange-Tian – Saint Pantaléon (84)

Janvier 2022

Une magnifique randonnée découverte de 16 km pour 420 m D+ au départ de Lumières pour arriver aux terrasses de Goult puis au plateau du Mange-Tian et à la nécropole rupestre de St-Pantaléon pour finir à la chapelle St Michel et à Notre-Dame de Lumières. Aucune difficulté, itinéraire partiellement balisé PR.

Du parking de départ le long de la RD 900 à l’entrée de Lumières, remonter la rue de La Gare, passer devant N-Dame de Lumières, passer le pont qui enjambe l Imergue, continuer tout droit ( panneau : autres directions) sur une centaine de mètres, en face de Point P virer à gauche pour un petit sentier raccourci qui rejoint la RD 105. Remonter cette route sur 250 m environ et prendre à gauche le sentier qui monte aux terrasses de Goult. Virer à gauche pour aller à la Croix de la Roche Redone puis suivre le sentier balisé qui amène au Moulin de Jérusalem à Goult. Visiter le magnifique village de Goult puis derrière le chateau, trouver une belle piste (panneau au mur : chemin de Tré Casteu) qui descend et rejoint le chemin balisé de Trabari. Après avoir rejoint la RD 60, prendre en face direction St Pantaléon, le sentier enjambe l’Imergue grâce à une petite passerelle branlante puis grimpe sèchement jusqu’à un carrefour. Quitter le sentier balisé et virer à droite. Poursuivre sur ce chemin jusqu’à apercevoir deux rochers en forme de champignon, passer devant puis virer à gauche pour rejoindre le chemin « des fenêtres rouges »puis la route. Virer à gauche puis peu après encore à gauche en empruntant la petite route qui grimpe sèchement. Suivre le balisage PR jusqu’ à apercevoir dans la foret, une habitation troglodyte.

Après la visite, continuer à suivre le sentier balisé jusqu’à la route, puis virer à droite en direction de St Pantaléon (plus de balise) sur 500 m environ, au carrefour virer à gauche sur 100 m puis à droite entre une ferronnerie et un hangar. Suivre cette belle piste, passer la station d’épuration puis rejoindre le village de St Pantaleon. Passer à la mairie pour obtenir la clef de l’église., puis remonter la rue pour aller visiter la magnifique Chapelle romane du XII° et la nécropole rupestre. Poursuivre en suivant à gauche la petite route balisée PR, passer le carrefour « Les Garrigues Nord » puis le carrefour « Les Garrigues » en direction de Goult, passer le long d’une carrière. Au carrefour « La grande Garrigue », virer à droite, passer une grande ruine, puis deux belles cabanes en pierres sèches. A la deuxième cabane, suivre le sentier balisé qui part à gauche. Peu après le sentier dégringole , virer à gauche pour admirer le site de la Chapelle St Michel de Lumières. Revenir un peu sur ses pas et prendre le chemin du Mange-Tian qui descend et rejoint le magnifique parc ou trône Jeanne-D’Arc puis traverser l’Imergue à nouveau et rejoindre la route RD 60 qui ramène àu village de Lumières. Revenir à N-Dame de Lumières ou une petite visite s’impose puis retour au parking de départ.

https://www.visugpx.com/8WtXrkcuZ6

La Croix de la Roche Redone à l’extrémité Sud du Conservatoire des Terrasses de Culture de Goult

Un amphithéâtre naturel protégé du mistral où les agriculteurs d’autrefois cultivaient sur ces terres peu fertiles, l’olivier et l’amandier. Ces terrasses offrent l’occasion de découvrir le monde rural de la Provence d’autrefois.

 le Conservatoire des Terrasses de Cultures s’étage sur cinq hectares. La Borie, la Citerne, l’Aiguier, en sont quelques points remarquables. Ces terrasses nommées par les provençaux « restanques » ou « bancau » ont été construites dans un amphithéâtre naturel, protégé du mistral et du gel par son exposition plein sud, à proximité du village. Elles étaient un appoint aux terres cultivées de la plaine, fertiles mais inondables. Les cultures en terrasse associent l’eau, la terre et la pierre. L’eau qui irrigue par infiltration et dont on maîtrise le ruissellement par le captage dans des aiguiers.
La terre, qui en s’accumulant, enrichit et amende les sols. La pierre, retirée du sol, permet des constructions caractéristiques d’assemblages en pierre sèche.

Le Moulin de Jérusalem : situé en haut du village, figure dès 1750 sur le cadastre de Cassini où il porte le nom de Tré Casteau (hors du chateau). Il prendra par la suite le nom du quartier dit de Jérusalem, en mémoire des croisades où allèrent guerroyer les seigneurs du lieu d’Agoult. 

https://luberon.fr/tourisme/les-sites-touristiques/monuments/annu+le-moulin-de-jerusalem+1701.html

Table d’orientation originale

 Goult : charmant village ou vous tomberez sous le charme de ses passages voûtés, ses arcades et portes anciennes, son chateau.

 le château de la famille d’Agoult émergeant de la roche (propriété privée qui ne se visite pas).

https://www.luberon-apt.fr/village-goult

Cabane en pierre sèche à droite du PR en descendant vers Trabari

Une passerelle bien branlante enjambe l’Imergue

Petite grimpette au sommet des deux Rochers

Le chemin des fenêtres rouges