Archives mensuelles : octobre 2019

105 – Le sentier de l’ Imbut et le sentier Vidal (83)

Octobre 2019

Une très belle randonnée de 13 km pour 600 m de dénivelé environ dans les belles gorges du Verdon.
Ce sentier est à éviter l’hiver, à cause du verglas et par temps de pluie, certains passages pouvant se révéler très glissants. Vertigineux, jeunes enfants s’abstenir. Pas de chien. Attention la roche du sentier des Cavaliers est très patinée mieux vaut être bien chaussé.

Départ parking des Cavaliers en face de l’hôtel du Grand Canyon du Verdon à 14 km après Aiguines dans le Var. Le
Le chemin débute sur la rive gauche du Verdon, au bord de la D71, juste avant l’Hôtel des Cavaliers, il est indiqué par un grand panneau de bois, indiquant l’itinéraire. Il suffit de suivre ce sentier qui descend assez rapidement vers le Verdon. Par endroit, il y a des marches taillées dans le rocher, des petits escaliers métalliques pour faciliter la progression. Le sentier continue sa course, longeant la falaise à travers la forêt de chênes, de pins et de buis. Puis on arrive sur les bords du Verdon, passant devant la Passerelle de l’Estellié . Cette nouvelle arche en structure métallique, ultra moderne, permet de franchir le Verdon et de rejoindre le Sentier Martel, ou le chalet de la Maline.
 Continuer à longer la rivière, en direction de l’aval. La marche est relativement facile, on ne s’écarte jamais beaucoup du cours d’eau, on monte et on redescend très légèrement au dessus du niveau de l’eau.
Puis le sentier reprend parmi les buis et les chênes, et monte progressivement jusqu’à l’intersection du Sentier Vidal, qui constitue normalement le point de sortie de cette randonnée.
Continuer la randonnée en direction de l’Imbut, endroit où la falaise se rétrécit et où le Verdon disparaît dans des galeries souterraines. À cet endroit, le sentier longe la falaise à travers bois et le Verdon n’est plus visible. Le chemin n’est pas très facile, ça monte et ça redescend. Après 15 minutes de marche et de progression lente, on arrive enfin à l’Imbut, et sa plage de galets.
Le courant devient plus fort, et soudain la rivière disparaît sous un énorme chaos rocheux, à l’endroit où les deux falaises forment une sorte d’entonnoir.Continuer sur la gauche en escaladant les énormes blocs formant le chaos. Prudence !
Le mieux, pour traverser le chaos de l’Imbut, est de bien rester sur la gauche et de suivre les traits de peinture blanche, qu’il faut chercher parfois, mais indiquant parfaitement le chemin le plus sûr et le plus facile pour parvenir à cet endroit magique que l’on nomme le Baou Béni. C’est une petite plage superbe . La randonnée se termine ici.
Retourner sur ses pas jusqu’à la bifurcation du Sentier Vidal. Le départ du Sentier Vidal est très raide et très impressionnant C’est une sorte d’escalier, taillé dans la roche, très étroit, avec une main courante. Emprunter cet escalier jusqu’à rejoindre un sentier qui grimpe en lacets jusqu’à la départementale 71. En face prendre le sentier balisé qui monte progressivement dans la foret jusqu’à rencontrer une piste le GR 99. Virer à gauche et suivre ce chemin sur moins d’1 km puis virer à gauche pour retrouver un sentier qui mène jusqu’à la D 71. Prendre à droite sur la D 71 sur une centaine de mètres pour retrouver le parking du départ

Cliquer pour agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=7V6cSJC9CJ&pass=da07e

Le parking des Cavaliers se trouve juste en face de l’hôtel du Grand Canyon

Le sentier des Cavaliers est interdit jusqu’au 15 novembre 2019 à cause d’un éboulement mais il est tout à fait praticable !

Début du sentier des Cavaliers avec toutes ses recommandations

En face le chalet de la Maline

Le sentier descend très rapidement, les premières mains-courantes

Le sentier a été réaménagé il y a peu de temps : échelles, mains-courantes, marches pieds etc rendent cette randonnée beaucoup plus aisée

La roche est patinée par les nombreux passages des randonneurs. A éviter en cas de pluie

Voilà la raison de l’interdiction du sentier

Première plage


La Passerelle de l’Estellié

Passer devant la passerelle qui mène au sentier Martel

La profondeur des Gorges est impressionnante

De nombreuses cavités et grottes à Chauves Souris

un peu trop aménagé à mon gout

des rondins de bois forment un escalier qui permet le passage

Passage devant une grande baume

Une petite passerelle

Le sentier monte et descend en suivant les diverses cavités rocheuses, des mains courantes aident à la progression

Le Styx : lieu nommé ainsi par le spéléologue français Édouard-Alfred Martel, lors de son exploration du Verdon en 1905. Le « Styx » est dans la mythologie grecque, l’un des fleuves menant aux Enfers. Le lieux est signalé par une plaque de bois posée sur un rocher. Cet endroit est un mini canyon, à l’intérieur du Grand Canyon. On y voit des vasques et des marmites creusées par l’érosion dans la roche calcaire blanche des gorges

Suivre le sentier de l’ Imbut

Les falaises se rapprochent et forment un petit tunnel

Petit tunnel ou toutes les branches charriées par le Verdon s’entassent à l’entrée…c’est le Chaos de l’Imbut ou il faut escalader les gros rochers pour atteindre le Baou Beni

Puis vient le Baou Beni

Le sentier Vidal : très raide mais des mains courantes facilitent le passage

Des marches creusées à même la roche

Et pour finir : une échelle à monter

Une petite pause casse croûte avant d’atteindre la D17

Après avoir traversé la D17, suivre la direction du parking des cavaliers

Ensuite le chemin grimpe progressivement jusqu’à rejoindre la belle piste du GR 99

GR 99 en sous bois

Puis rejoindre la D17 sur une centaine de mètres, passer devant plusieurs parking ( hôtel du Grand canyon) et rejoindre celui du départ.

Une belle randonnée pour ses magnifiques Gorges du Verdon mais un peu déçues par tous ces aménagements qui ôtent le coté sauvage et rustique de la randonnée. Rien de difficile, le sentier Vidal…. oui il est raide mais ce n’est rien qu’un grand escalier avec de grandes marches et les mains courantes facilitent la progression.

104 – Le Couar et le Cucuyon (04)

octobre 2019

Une très belle randonnée de 13 km pour 1100 m de dénivelé environ au départ du petit parking face au barrage de Vieraron après Archail. itinéraire balisé PR Pas de difficulté particulière.

Du parking, emprunter le sentier caillouteux et trempé qui grimpe vers le Sud-Est. Il suffit de suivre le chemin balisé qui vous mène jusqu’au pas d’Archail beau plateau herbeux à 1667 m d’altitude. Un abri pour les randonneurs permet de bivouaquer. L été les troupeaux de moutons et les bergers occupent le plateau. Prendre la sente au Nord-Est qui mène au pied du Cucuyon puis bifurquer à gauche pour grimper au sommet à 1886 m d’altitude. Redescendre au Pas d’Archail puis prendre la direction Sud-Ouest vers le Couar, le sentier monte progressivement en lacets vers le sommet à 1989 m d’altitude. Une nouvelle croix y a été installée. Redescendre par le même itinéraire. Dès qu’il y a possibilité de descendre par les crêtes, prendre un semblant de sentier à gauche qui longe le ravin et rejoint le Pas d’Archail plus rapidement. Ensuite reprendre le même itinéraire qu’à l’aller jusqu’au parking du départ

Cliquer pour agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=dYBRPnI7Kv&pass=d944f

A 1,5 km du village d’Archail, le petit parking pour 3 ou 4 voitures départ de la randonnée

Prendre le sentier caillouteux qui monte vers le Sud-est

Puis le sentier grimpe plus sèchement

Au début la montée se fait en foret

Puis progressivement nous atteignons des pierriers

La vue se dégage, nous pouvons apercevoir Le Blayeul

On peut apercevoir en bas, le petit village d’Archail et la réserve d’eau qui se trouve en face du parking du départ

Un joli sentier

ça grimpe progressivement

Les sommets avoisinants se dévoilent progressivement

Le pas d’Archail : joli plateau herbeux à 1667 m d’altitude et son abri pour les randonneurs. Au fond le Cucuyon

A l’intérieur de l’abri : de quoi bivouaquer : un poêle à bois, table, paillasse

Traverser le plateau herbeux direction Nord-Est pour rejoindre le pied du Cucuyon

Le Pas d’Archail et le Couar

rejoindre le pied du Cucuyon

Prets à grimper

Le sommet à 1886 m d’altitude

malgré sa faible altitude, le Cucuyon offre de jolies vues sur les sommets avoisinants

Vue sur le Couar

Cliquer sur le lien pour voir la vidéo : Vue du Cucuyon

https://youtu.be/9mjpmeaSWk0

Après etre redescendus du Cucuyon au Pas d’Archail, nous prenons la direction du Couar

Petit à petit la vue se dégage sur le Cucuyon

La montée est progressive, toute en lacets

Le sommet du Couar à 1989 m d’alt. Une nouvelle croix a été installée

La vue au Sud-Est

La jolie Barre des Dourbes

Au fond : Digne les bains

redescendre par le sentier en lacets

Nous suivons la crête pour redescendre au Pas d’Archail puis au parking du départ

L étendue d’eau qui se cache derrière les arbres prés du parking du départ


L’ église Notre-Dame de l’Assomption à Archail
En raison de l’état critique de la toiture, elle a dû être fermée au public.

Archail : 10 habitants à l’année

Il y a peu, il y avait à l’intérieur de quoi prendre l’apéritif, aujourd’hui nous y avons seulement trouvé de la grenadine !

La fontaine et le lavoir en très bon état

Derrière Archail : le Cucuyon et le Couar

Une jolie randonnée à faire au printemps ou en automne, l’été le Pas d’Archail est occupé par les troupeaux de moutons et les patous.

103 – Le Mourre Frey (04)

Septembre 2019

Une belle randonnée de 15 km pour 1250 m de Dénivelé. Hélas nous avons du faire demi-tour avant l’arrivée au sommet à cause d’un vent très violent , il aurait été dangereux de continuer en crête. Notre périple n’a donc été que de 14 km pour 1100 m de D au départ du beau petit village de Chavailles près de Prads-Haute-Bléone. Itinéraire non balisé mais les sentiers sont évidents puis des cairns indiquent la bonne direction.

Du parking à l’entrée de Chavailles, passer le pont et traverser le village par la petite route montante puis prendre la piste à droite qui descend. Au premier virage sur la gauche, trouver une sente caillouteuse qui plonge vers La Chanolette (rivière). La traverser et prendre en face le sentier qui grimpe en foret. A la sortie du bois, un cairn indique qu il faut virer à gauche, longer le champ pour retrouver juste au-dessus une piste. Suivre cette piste, passer la bergerie « Le Cougnas » et continuer à grimper par un sentier en sous-bois jusqu’à apercevoir à droite une sente dans un pierrier qui grimpe vers le plateau herbeux de La Meiris ou il reste quelques vestiges d’anciennes bergeries ou habitations. On peut apercevoir en face le Col du Talon. Suivre les cairns et la sente qui monte en lacets vers le Col à 1869 m d’altitude. Du Col, on peut apercevoir en contre-bas, la cabane du Col du Talon. Monter en crête sur la gauche direction Nord-Est jusqu’ à la cote 2100 puis grimper sur l’autre versant la Montagne de Coste Longue. L objectif est en vue, il suffit de suivre la crête jusqu’au sommet du Mourre Frey à 2282 m d’altitude. Le retour se fera par le même itinéraire qu’à l’aller.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=0d7mdVYj1i&pass=93754

Parking à l’entrée du beau petit village de Chavailles

Après le virage, 50 m environ sur la gauche trouver une sente caillouteuse qui descend vers La Chanolette

La Chanolette

Traverser la Chanolette et prendre le sentier en face qui grimpe en foret

Le sentier en foret

A la sortie du bois, virer sur la gauche pour rejoindre une piste juste au-dessus du champ

Suivre la piste jusqu’à passer devant la bergerie « Le Cougnas » continuer tout droit.

Le Cougnas

Suivre le sentier bien évident

Petit à petit, les arbres se rarifient, repérer une sente qui grimpe dans un pierrier sur la droite et qui mène au plateau herbeux « La Meiris »

On peut distinguer au fond le Col du Talon

traverser des vestiges de bergeries ou d’habitations

Suivre les cairns, une petite sente monte en lacets vers le Col

Monter progressivement vers le Col. On peut voir la montagne du Carton derrière Chavailles

Le Col du Talon et ses cairns

Le Col du talon

Grimper et suivre la Crète de la montagne de Lachen jusqu’à rejoindre l’autre versant  » La Montagne de Coste-Longue »

Dans le rétro

Notre objectif : Le Mourre Frey

A la cote 2100, grimper sur l’autre versant direction Le Mourre Frey

Le sommet est proche…mais le vent est très violent.

Le vent est si violent qu il nous faut prendre une décision….

Il ne faut pas braver la nature, soyons humbles et faisons demi-tour

le Blayeul

Chavailles

Eglise St Laurent

Son Saint patron ?

Petite visite du village

retour au parking du départ


Tout randonneur est amené un jour ou l’autre à se poser la question du demi-tour, notamment pour assurer sa sécurité ou celle de ses coéquipiers. Faire demi-tour n’est pas toujours facile, car il faut prendre la décision au bon endroit et au bon moment, on est parfois proche du but et c’est souvent vécu comme un échec mentalement. Bref, c’est presque un art… Mais les copains randonneurs du 04 savent qu ‘ils pourront à nouveau tenter l’ascension du Mourre Frey sous un jour meilleur !