Archives mensuelles : juin 2019

90 – Retour aux Aiguilles de Chabrières à Réallon (05)

Juin 2019

Une magnifique randonnée de 15 km pour 900 m de dénivelé environ au départ du parking de la station de Réallon. L itinéraire est balisé point rond bleu.

Du parking, monter de suite vers les Aiguilles de Chabrières, itinéraire bien indiqué. Puis longer les crêtes jusqu’à l’aire de repos ou on peut admirer les Aiguilles, puis continuer en crête jusqu’à la table d’orientation. Redescendre et emprunter le sentier caillouteux qui mène à la brèche. Grimper en utilisant les mains si besoin jusqu’en haut de la brèche à 2270 m. Puis suivre les points bleus vers l’Ouest entre les rochers. A 2320 m d’alt environ, emprunter une sente qui grimpe vers le haut des Aiguilles ou un panorama splendide permet d’admirer le paysage grandiose. Redescendre et rattraper le sentier qui fait le tour de l’Oucane à la Serrière de la Fourche, passer devant la cabane des Rougnous et continuer la descente jusqu’au premier carrefour ou est indiquée la direction de Vaucluse. Suivre ce sentier agréable en sous-bois jusqu’à Vaucluse petit hameau de quelques beaux chalets. Poursuivre par le GR 50 jusqu’au retour à la station et au parking du départ.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Au départ, la montée se fait à l’ombre, il fait déjà 15°C à 7h30 à 1547 m d’altitude !

Petità petit, les Aiguilles se dévoilent…

En bas, on peut apercevoir le petit village de Réallon

Au fur et à mesure de notre ascension, le Lac de Serre-Ponçon

Suivre le sentier qui suit la crête

Petite pause contemplative : la vue est superbe !

Passer devant l’arrivée du télésiège de Chabrières à 2113 m d’alt.

Aire de repos

La table d’orientation

Puis s’engager sur le sentier caillouteux qui mène à la brèche


Les crêtes des Aiguilles de Chabrières se singularisent par leur aspect déchiqueté, qui trahit la nature de leur principal constituant : les calcaires et dolomies du Trias moyen.

Le sentier qui mène à la brèche

Vue plein sud

Dans le rétro

L’ascension sur le sentier caillouteux est fastidieuse mais devient plus facile au niveau des rochers

Ranger les bâtons, escalader les rochers est assez aisé

Vue de la brèche : plein sud

Vue Nord-Ouest sur les Oucanes

Continuer à suivre les ronds bleus direction Nord-Ouest

Vue du haut des Aiguilles à 2366 m d’alt.

Quelques copains randonneurs sont restés en bas…


Les Oucanes, derrière les aiguilles de Chabrières, constituent un paysage tout à fait original pour le massif des Ecrins. Le karst qui les compose est développé dans d’épais calcaires et dolomies appartenant à l’écaille briançonnaise de Chabrières. Sur un espace restreint, ces oucanes donnent la possibilité d’observer les formes caractéristiques d’un karst alpin : lapiés, cannelures méandriformes, petites vasques, couloirs portant des cannelures de mur, exsurgences de Vaucluse.


« La principale caractéristique de l’Oucane de Chabrières est le développement considérable de grandes crevasses rectilignes (plus de vingt), conjuguées selon deux directions maîtresses (sud-est-nord-ouest et sud-nord); ces crevasses (environnées d’innombrables autres) mesurent de 10 à 155 m. de longueur et de 1 à 12 m. de largeur; leur profondeur arrive à 25 m. jusqu’à la neige qui les encombre et qui empêche de scruter leur réelle étendue verticale. Dans aucun lapiaz on n’a rencontré jusqu’ici de fissures aussi larges, aussi profondes, ni aussi régulières. » 

Dans le rétro : les Aiguilles face nord

Puis prendre la Serrière de la Fourche

Passer devant la cabane des Rougnous

Continuer à descendre ..

Pause casse-croûte devant un panorama splendide !

Au premier carrefour, bifurquer vers la Fond Renarde et Vaucluse

La cabane de la Fond Renarde est fermée

Le sentier agréable et ombragé qui mène à Vaucluse

Les chalets de Vaucluse

L’orage arrive, il nous faut accélérer le pas….

Retour à la station, les premières gouttes commencent à tomber…..ouf

Une magnifique randonnée déjà réalisée l’année dernière mais tellement belle que nous avions envie de la refaire car elle offre un panorama grandiose à 360° sur l’Embrunais, le massif des Écrins et sur le lac de Serre-Ponçon. Fin juin est la période idéale pour cette balade.

89 – Le Cuchon et les dents d’Autane (05)

Juin 2019

Une belle randonnée de 17 km pour 910 m de dénivelé environ au départ d’ Ancelle. L itinéraire est très bien balisé du début jusqu’à la fin. Quelques endroits vertigineux et un passage câblé.

Se garer au parking containers à poubelles au bord de la Rouanne, suivre la Rivière en rive gauche jusqu’au petit pont de bois et poursuivre en rive droite jusqu’à la balise indiquant le Cuchon. Prendre le sentier caillouteux plein nord qui grimpe régulièrement, un panneau en bois avec un sens interdit vous indique qu’il faut virer à droite. Suivre la sente balisée PR jusqu’au sommet du Cuchon. Monter jusqu’à la table d’orientation et profiter de la vue magnifique ( que nous n’avons pas eue) Puis grimper par le sentier en face qui grimpe vers les dents d’Autane, l’itinéraire est très bien balisé. passer un passage câblé un peu vertigineux , dépasser la brèche et poursuivre jusqu’ à 2200m d’alt. Au carrefour prendre la direction « cabane des gardes »et redescendre plein nord par le petit sentier en lacets qui mène à la cabane des gardes ( ouvert à l’étage)Puis emprunter le GR 50 jusqu’au belvédère qui permet une magnifique vue sur les différents sommets ( le Vieux Chaillol, le Palastre etc..) Dépasser les téléskis et continuer la descente jusqu’à rejoindre le beau village d’Ancelle et le parking du départ.

Cliquer sur les photos pour agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=LdDXnaKBcE&pass=2c061

Le parking du départ à coté des containers à poubelles. Prendre de suite en rive gauche

La Rouanne est déchaînée par les pluies abondantes de ces derniers jours

Emprunter le petit pont en bois pour passer en rive droite

L’itinéraire est très bien balisé. Au carrefour prendre la direction Le Cuchon

Le sentier caillouteux s’élève de plus en plus…

Le brouillard est là !

Petit à petit le sommet se dévoile

En bas, Ancelle se dégage

Au carrefour, prendre la direction Le Cuchon

En face, plein sud quelques sommets se dévoilent à leur tour….L Aiguille, le Piolit, la Coupa, Les Parias, la Pousterle etc

Les moutons sont dans les alpages à la cote 1778. Un berger et son border-collie sympa surveillent le troupeau

Passage dans les pierriers

le brouillard est là…

Petit sentier bien agréable avant d’arriver au sommet

Le sommet du Cuchon à 2002 m d’alt. dans le brouillard, pas de visibilité sur les alentours

Sa table d’orientation

L’arrivée du téléski au sommet du Cuchon

Au loin, plein sud, quelques sommets sur fond de ciel bleu

La vue sur notre itinéraire pour grimper aux dents d’Autane

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà ce que nous devrions voir sans le brouillard…

Le terrain est très glissant, les pluies de la nuit ont rendu le sentier très humide

Les dents d’Autane

Contourner les dents en empruntant une sente au nord

Le passage est très glissant, heureusement un câble assure notre progression

L’eau ruisselle de la roche…

Pas facile de se voir dans ce brouillard

Perché sur une dent !

Mieux vaut ne pas avoir le vertige !

Passage dans la brèche

Entre deux dents !

Dans le rétro

Vue sur Ancelle et encore plus loin sur Gap

L ascension n’est pas terminée, le sentier grimpe encore…

Le brouillard nous accompagne tout le long de notre passage en crête

Au carrefour à 2200 m d’alt., prendre la direction de « la cabane des gardes »

Le vent se lève, il ne fait vraiment pas chaud …..il nous faut redescendre…

Encore quelques névés sur le versant nord

Vue sur St Léger les Mélèzes

Le sentier en foret est agréable mais très humide

La cabane des gardes à 1725 m d’alt, l’étage est ouvert et permet de s’y mettre à l’abri

Arrivée au belvédère

Joli panorama sur les différents sommets au-dessus de St Léger les Mélèzes ( le Vieux Chaillol etc )

Le GR 50 vous ramène à Ancelle

Encore une très belle randonnée mais hélas le brouillard nous a accompagnés tout le long de notre ascension et donc ne nous a pas permis de profiter des beaux paysages mais nous vous conseillons cette belle balade peut être aurez vous plus de chance que les copains randonneurs du 04 !

88 – Retour au Contadour (04)

Juin 2019

Dans les pas de J.Giono

Retour au Contadour ou nous ferons l’itinéraire en sens horaire. Jolie randonnée de 12 km pour 300 m de dénivelé environ sur les hauteurs au-dessus de Banon. L itinéraire est très bien balisé PR

Départ au parking avant le hameau Tinette, prendre la direction de Tinette, la petite route se transforme petit à petit en une piste rocailleuse puis au premier virage emprunter le sentier qui grimpe sur la droite et continuer direction Jas des Terres du Roux, le seul Jas restauré. Poursuivre jusqu’à rejoindre un autre chemin et bifurquer à gauche plein nord sur 1 km environ puis virer à droite pour rejoindre une grande bergerie au deuxième carrefour. Continuer plein nord, passer les Fraches ou subsiste une bergerie en ruine et grimper vers le Jas des Agneaux qui hélas est complètement écroulé. Suivre le sentier qui monte en crête à 1413 m d’alt. passer devant un grand cairn et bifurquer à droite plein sud pour rejoindre un autre cairn à la cote 1431. Puis descendre tout droit en ignorant les autres sentiers jusqu’au carrefour du Jas de La Bouscarle ou un aller et retour s’impose pour aller admirer la bergerie datée de 1904. Revenir au carrefour puis à cent mètres environ, bifurquer sur la droite jusqu’à atteindre le premier carrefour et sa citerne .Virer à gauche plein sud et descendre rejoindre le parking du départ.

Cliquer pour agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=wkv2Viy5yw&pass=b48e2

première bergerie rencontrée

Le jas des Terres du Roux très bien restauré classé monument historique à 1,5 km de Tinette

L’arrière du Jas des Terres du Roux

Poursuivre en montant progressivement jusqu’à rejoindre un autre sentier

Au carrefour, prendre la direction de La Pévouilloue

On peut apercevoir au loin le géant de Provence : le Mont Ventoux

Au prochain carrefour, une autre bergerie tout en longueur presque 20 m !

Les Fraches : les ruines d’une bergerie

La bergerie des Fraches: Des arcs-diaphragmes maçonnés sont disposés à intervalles réguliers et encastrés à leur base dans les parois latérales de la bergerie.

Le Jas des Agneaux s’est complètement écroulé

Dans le rétro, on peut apercevoir à gauche le Jas des Agneaux et à droite en crête des cairns

Puis monter jusqu’à la cote 1413 m pour y admirer la vue magnifique

Vue sur la vallée du Jabron

Le cairn du pape à la cote 1413

Le grand cairn à la cote 1431

D’autres petites constructions en pierres sèches rencontrées avant d’arriver au carrefour du Jas de La Bouscarle

Au ravin de Font Brune , quelques abris de berger, plus petits et moins hauts, des cairns jalonnent le parcours. 

Au carrefour, on peut apercevoir en contre bas, le Jas de la Bouscarle au milieu des champs de lavande

Le jas de La Bouscarle

Une partie de la bergerie daterait de 1904 ?

on ne peut qu’admirer le travail réalisé pour bâtir ces bergeries !

Les ânes rencontrés au retour

Une jolie balade au calme, seul le chant des oiseaux et des grillons nous a accompagnés et peut être aussi un peu Jean Giono…

87 – Rabou – Chaudun par le sentier des bans (05)

Juin 2019

Vertigineux s’abstenir….

Une magnifique randonnée de 20 km pour 850 m de dénivelé environ au départ du parking au nord du petit village de Rabou. L itinéraire est balisé mais quelques manques par endroits.

Au vu des températures déjà élevées, nous avons opté pour un itinéraire anti-horaire aussi du parking nous avons pris la direction de « La font du moulin »par un sentier balisé PR qui rejoint une petite route jusqu’au lieu dit « La Rivière »puis emprunter un sentier qui monte vers « les Tournillons » ensuite grimper jusqu’au Col de Chabanottes à 1663 m d’alt. Redescendre par la piste très agréable qui traverse une foret de mélèzes. Dés que possible, n’hésitez pas à couper les lacets par de jolies petites sentes ça et là jusqu’à Chaudun . Après la visite du village ruiné, poursuivre par le GR qui longe le
 Petit Buëch durant quelques kms. Puis petit à petit le GR grimpe régulièrement pour rejoindre le sentier des Bans, petit sentier en corniche creusé dans la falaise et surplombant toujours le petit Buëch. Poursuivre jusqu’à atteindre l’Oratoire dédié à Ste Roseline puis bifurquer au sud pour rejoindre le parking du départ

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=0Qb33c8f2s&pass=6477e

Le parking du départ au nord du charmant village de Rabou

La piste du départ vers La Font du Moulin rejoint une petite route jusqu’au lieu dit « La Rivière ». Le torrent de la rivière en contre-bas de la route.

L’eau est présente partout et s’écoule tout le long de la route

Prendre le sentier balisé PR direction Les Tournillons et le Col de Chabanottes

De nombreux passages à gué du torrent de la Rivière.

Quelques portes à ouvrir et refermer

Le PR grimpe de plus en plus et laisse place à un paysage magnifique

Le Pic de Gleize

Dans le rétro, le sentier emprunté

Le sentier est raide pour atteindre le Col de Chabanottes

Le Pic de Courmian à 1855 m d’alt.

Le Col de Chabanottes à 1663 m d’alt.

Puis descendre par la piste qui rejoint Le village ruiné de Chaudun

Piste très agréable qui traverse une foret de mélèzes, de pins noirs d’Autriche, de pins à crochets, mais également toutes sortes  de feuillus.

L eau est toujours présente et nous suivra tout au long de cette balade

Dés que possible, couper la piste en lacets pour emprunter les jolis petits sentiers.

Le petit Buech traverse le sentier juste à l’entrée de Chaudun

Gites de l’ONF à louer : gite retrouvance capacité de 14 personnes 190 E/nuit 04-92-57-27-43

https://gitesetrandonnees.onf.fr/gite/gite-retrouvance-chaudun/

A l’arrière des gîtes

sa fontaine

Une ancienne meule repose par-terre

Prendre la direction du Col de Gleize puis emprunter le petit escalier en rondins de bois qui monte vers la chapelle et l’ancien cimetière de Chaudun

seule subsiste le devant de la chapelle

L’ancien cimetière

Chaudun en 1890

Continuer la boucle de la randonnée en empruntant le GR direction Rabou.

de l’autre rive du petit Buech, la terre est pauvre, rocailleuse

Le GR suit le petit Buech sur plusieurs kms

Une vieille fontaine

Pause casse-croûte les pieds dans l’eau sous l’œil suspicieux d’une grenouille !

Encore quelques passages à gué

La falaise tourmentée est sublime

l eau coule à flanc de montagne

des arbres coupés sont laissés à même le sol

Le GR croule sous les feuilles mortes

Par endroits, nous avons des feuilles jusqu’aux genoux

Un passage cablé

La randonnée est tellement jolie que nous en avons oublié de regarder le ciel……

quand nous sommes sortis du bois, l’orage était bien là et commençait à gronder….

Il nous faut donc accélérer le pas…

nous approchons du Bois de Luvie

Un agréable sentier ombragé

La roche est impressionnante

Le tonnerre gronde, le vent s’est levé, les premières gouttent ont commencé

Dans le rétro le Pic de Bure

Le sentier devient très glissant….il nous faut nous couvrir….

Le sentier des bans approche, il va falloir être très prudent car les rochers sont très glissant

Mon APN est plein d’eau….mais je ne veux pas rater quelques photos !

Sous la falaise nous sommes un peu à l’abri mais ce n’est pas prudent de rester là…..

Une croix blanche datée de 1963 : quelle est son histoire ?

Ouf….au loin nous apercevons Rabou, nous sommes bientôt arrivés

zoom sur Rabou

un oratoire au nom de Ste Roseline

Hélas, le retour a été un peu précipité à cause de l’orage, le rendu des photos est médiocre mais nous pouvons affirmer que cette balade est magnifique du début jusqu’à la fin, tous les paysages sont sublimes. Attention il manque du balisage par endroits.