Archives mensuelles : janvier 2020

115 – retour à Bonnieux

janvier 2020

Retour à Bonnieux avec les nouveaux arrivants dans le groupe des copains randonneurs du 04. Une très belle randonnée de 16 km pour 500 m de Dénivelé environ. Nous avons légèrement rectifié le parcours. Départ parking des Croix. Aucune difficulté particulière.

Prendre la direction « les Blayons », puis « Les Cabanes » ensuite « Pas de la Truie » balisé jaune. De belles habitations, de magnifiques murets en pierres sèches et quelques belles bories jalonnent cet itinéraire. Après avoir admirer la vue au belvédère du Pas de la Truie, regagner la route, prendre la direction de La Tour (une auberge en pleine foret) Suivre le petit sentier balisage jaune qui longe le ruisseau de l’Aiguebrun qui mène au joli Pont Coquille inscrit aux Monuments historiques, regagner la route ( attention très fréquentée surtout en été) bifurquer sur la gauche, longer sur 200 m environ et  à gauche trouver la grotte des Brigands ( prévoir une torche). Revenir sur ses pas, remonter la route et trouver un petit sentier sur la gauche juste à l’entrée du virage en épingle direction Combe de Bonnieux. Le sentier grimpe régulièrement et permet d’admirer la Combe de Lourmarin, un bout du Grand Luberon, la Ste Victoire et le Massif de l’Etoile.

Rejoindre la piste qui passe devant la belle demeure « Le Gest » puis devant le « Val du Loup ». Juste en face prendre le sentier à peine marqué qui rejoint la magnifique propriété  » La Chambarelle ». La contourner sur la gauche et prendre le petit sentier direction La Tour Philippe. Le chemin mène à la Bergerie de Pantayon qui mérite une visite ( actuellement en cours de restauration) puis à La Tour Philippe (une très jolie tour) Rejoindre la route à droite sur une centaine de mètres, puis prendre le sentier à gauche qui descend au  » Village gaulois » . Continuer après le village en prenant le sentier caillouteux de gauche qui descend et regagne la route. Emprunter la D3 qui remonte au village puis prendre les escaliers pour visiter Bonnieux : ses jolies ruelles, sa table d’orientation, son église haute pour ensuite rejoindre le parking du départ

Cliquer sur les photos pour agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=suZnf1EM8p&pass=082f8

De belles habitation en pierres sèches jalonnent le parcours

Une belle entrée accueillante

Une borie dans un parc privé

Le nom donné à une habitation

Une baume pouvant servir d’abri

Le belvédère du Pas de la Truie : lieu idéalement exposé pour la pause café

Le Pas de la Truie : un amas de rochers

Les rochers sont très glissants

Un œil sur le Pas de la Truie

Le Pas de la Truie : un très joli passage qui demande attention car le sol est encore gelé

Le fameux Pont à Coquille inscrit aux Monuments historiques. Sur la clé de voûte coté Est est gravé la date de sa construction 1722. Je l’ai cherchée en vain…..

La grotte des brigands : un long boyau

Vue en montant vers les crêtes de St Pons

Le sentier qui mène aux crêtes de St Pons grimpe régulièrement et permet de jolies vues sur la Combe de Bonnieux

La Borie Michel

Passage devant une ruine avant d’arriver au « Gest »

Le Gest : une Ancienne Bergerie entièrement rénovée

Le Val du Loup : très jolie demeure

La Chambarelle : très belle bastide , une immense propriété avec vue imprenable


Pantayon : ancien hameau en cours de restauration

La Tour Philippe :  Ce monument se dresse sur la route de la Forêt des Cèdres. Si l’on remonte au XIXe siècle en 1885, Philippe Audibert, un génie artistique bonnieulais, eu l’envie de construire une tour dans le but de réaliser un rêve enfoui : avoir un panorama magnifique avec une vue imprenable sur la mer. Bien qu’il soit impossible de pénétrer dans la tour à cinq étages, l’on apprécie le talent de génie d’Audibert.
Attention ce monument ne se visite pas, vous pourrez juste le contempler et rester bouche bée devant l’imposant édifice.

Une borie juste devant l’entrée du Village gaulois

Le village gaulois semble abandonné

Le sentier qui mène au village gaulois : enclos des bories

Le sentier caillouteux qui descend assez sèchement pour rejoindre la petite route qui mène à Bonnieux

Le joli village de Bonnieux sous un ciel couvert

Une petite visite de Bonnieux

Ses ruelles caladées

Sa jolie table d’orientation sous l’église Haute

L´église haute de Bonnieux est juchée sur un promontoire rocheux à 425 m d´altitude, accessible par un escalier de 86 marches abrité par des cèdres centenaires.

Eglise Haute de Bonnieux

Un très beau belvédère qui permet de belles vues sur les alentours de Bonnieux

Une aire de détente qui permet d’admirer le panorama

114 – Le Pelat de Buoux – Le Pas des Ensaris – Sivergues – Chantebelle (84)

janvier 2020

Une très belle randonnée au coeur du Luberon de 18 km pour 740 m de dénivelé environ au départ du parking après le village de vacances sous le village de Buoux. Itinéraire peu balisé. Pas de passage aérien ni de difficulté particulière.

Du parking, prendre de suite le petit sentier qui longe l’Aiguebrun, passer une ruine puis remonter sur la petite route qui passe devant un autre village de vacances puis se transforme en une piste jusqu’à l’Auberge des Seguins. Continuer par la large piste puis emprunter le GR 9 qui part à droite et grimpe sèchement jusqu’à l’Ourillon par
« le vallon de l’Enfer » puis au Pelat de Buoux à 902 m d’altitude. Puis prendre à l’Est pour rejoindre la piste qui mène au Lou Pas Deis Ensarris à 857 m. Trouver le sentier qui descend de suite vers le nord le GR 911. Le chemin dévale progressivement jusqu’au Pas des Ensaris, un sentier bordé de pierres sèches. Puis passer devant la ferme auberge Le Castellas. Trouver le sentier qui part à droite et descend vers l’Aiguille, la contourner pour arriver sur une piste. Continuer sur quelques centaines de mètres vers l’Est puis prendre à gauche une sente qui part vers Le Rocher. Après deux cents mètres dans les taillis, les ruines d’un ancien village apparaissent. Après la visite de ces vestiges, revenir sur ses pas, reprendre la piste vers l’Ouest qui descend jusqu’à la petite route D 114. Remonter légèrement la route sur la droite et trouver le sentier qui descend dans le vallon de l’Aiguebrun. Traverser le vallon sur 700 m environ puis prendre le chemin sur la gauche qui s’élève pour rejoindre le joli village de Sivergues. Traverser le hameau jusqu’à rejoindre la route en contre-bas qui part vers le Sud-Est. Après le deuxième virage en épingle ( après 700 m de route environ ) trouver le petit sentier qui part sur la droite et descend vers Chantebelle. La traversée de Chantebelle est autorisée pour les randonneurs respectueux , passer devant une ruine puis descendre jusqu’à rejoindre les habitations troglodytes. Prendre le chemin caillouteux qui descend en foret jusqu’à traverser des pierriers puis passer devant d’énormes cairns jusqu’à rejoindre la piste empruntée à l’aller pour retrouver le parking du départ.

Cliquer sur les photos pour agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=acJvD9CSRR&pass=c582d

Les falaises de Buoux : lieu d’escalade mondialement connu

Petit à petit on peut distinguer les énormes falaises avec en contre-bas l’Auberge des Seguins

http://www.aubergedesseguins.com/

Emprunter le GR 9 qui grimpe assez sèchement jusqu’au sommet

Des abris sous roche jalonnent le sentier

Petit à petit la vue se dégage sur le géant de Provence

Passer à l’Ourillon 881 m d’alt.

Le sommet du Pelat de Buoux à 902 m d’alt. permet une vue à 360°

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : une vue à 360°

https://www.youtube.com/watch?v=ZuMYbu0ymZU

Vue sur le Mourre Nègre à 1125 m d’alt.

Prendre direction Est pour rejoindre Lou Pas Deis Ensarris

trouver le petit sentier juste en dessous de la citerne qui descend vers le Castellas

Belle vue sur le vallon

Arrivée sur un petit replat ensoleillé à l’abri du vent : lieu idéal pour une petite pause

Le Pas des Ensaris : le sentier bordé de pierres sèches

La vue du vallon sous le Pas des Ensaris

Un très bel endroit : Le Pas des Ensaris

Passer devant la ferme auberge Le Castellas récemment restauré

https://www.lecastellas-luberon.com/

Arrivée au Rocher : les ruines d’un ancien village troglodyte très bien exposé

Le sentier caillouteux qui descend vers la petite route de Sivergues

prendre le petit sentier à gauche de la route qui descend vers le vallon de l’Aiguebrun

le vallon qui descend à l Aiguebrun

Prendre la direction de Chantebelle

Église Saint-Pierre-Sainte-Marie de Sivergues

Une citerne borie

Une rue caladée

La mairie de Sivergues

magnifique village qui compte 43 âmes


 Sivergues blotti tout contre la montagne du Luberon, un lieu de quiétude aux vestiges remarquables : l’église, les maisons des XVIe et XVIIe siècles, le Castellas

Sivergues est enveloppé d’une atmosphère particulière qui n’échappera pas aux vrais amoureux de la nature.

Un abri sous roche juste à la sortie du village

Sivergues mérite un détour attentif en dépit de sa modeste superficie et de son isolement apparent.

Vue en face du rocher de Chantebelle : vue inédite et spectaculaire sur les falaises de Buoux, le vallon d’Aiguebrun et la grotte de la grande arche. 

on s’approche de Chantebelle

Les habitations semi-troglodytes de Chantebelle

dernière habitation de Chantebelle

Passage dans les pierriers après Chantebelle

Du pierrier nous avons la vue sur le hameau de Chantebelle, ainsi que sur une belle habitation troglodytique (privée).

Passer devant d’énormes cairns

Une baume bien exposée

une petite visite devant l’Auberge des Seguins

L Auberge des Seguins juste derrière la falaise de Buoux

Les falaises de Buoux sont très fréquentées par les grimpeurs pour ses parois à escalader

Petit passage devant l’Aiguebrun

Un sentier court au bord de l’Aiguebrun, descendre quelques instants vers son lit  pour admirer les nombreuses petites cascades. L’eau est ici incroyablement claire, avec des vasques naturelles et limpides.

L Aiguebrun est un affluent droit de la Durance, donc un sous-affluent du Rhône. Il a une longueur de 22,8 km. Sa source est au-dessus de la Combe de Bade Lune, dans les Baumes, à 700 m d’altitude.
Eviter de se baigner dans les eaux l’été, pour ne pas perturber son écosystème fragile !

Retour au parking de départ juste après le premier village de vacances tagué

Nous avons beaucoup apprécié cette randonnée au cœur du Luberon, Il y a toujours une balade à faire , on ne se lasse jamais, il y a toujours des sentiers secrets, camouflés dans les replis de ses forets de ses ravins ou de ses vallons. Nous vous recommandons donc cette jolie randonnée et n’hésitez à faire un petit passage au Fort de Buoux.