Archives mensuelles : juillet 2020

138 – Le Nid par le vallon du Mas (05)

juillet 2020

Une randonnée superbe de 15 km pour 1357 m de dénivelé environ au départ du parking de Le Mas, petit hameau, près de St Disdier dans le dévoluy. Itinéraire balisé jusqu’à la Pierre Baudinard puis une vague sente permet +/- de s’orienter. GPS utile, vertigineux s’abstenir car quelques passages techniques et aériens.

Du parking de départ, monter par la petite route sur une centaine de mètres, la quitter pour prendre un sentier sur la gauche, puis à nouveau à gauche en suivant les balises jaunes au sol. Le sentier grimpe régulièrement sur de grandes dalles calcaires, puis traverse quelques plateaux herbeux avant d’arriver à un gros rocher et à la cabane Pierre Baudinard à 1604 m d’Alt. A partir de Baudinard, plus aucune indication. Poursuivre en suivant une sente qui part derrière la Roche direction Nord-Ouest et monter progressivement entre la crête de Samaroux et la crête de la Clape. De temps en temps la sente disparaît pour réapparaître un peu plus loin. Quelques cairns aident à s’orienter mais avec le brouillard du matin, le GPS est bien utile. Petit à petit la sente arrive devant une grosse dépression, la contourner par la droite en passant devant la cabane de Lapras puis entamer la traversée d’un grand pierrier, ensuite descendre par un escalier dévoluard pour arriver sur un plateau herbeux. On peut enfin apercevoir le sommet du Nid entre la Tête de Lapras et le Rougnou. Poursuivre en continuant l’ascension jusqu’au Col de Lapras, emprunter la sente qui part direction Nord-Ouest et traverse un pierrier pour rejoindre le Col du Courtet puis entamer la rude montée jusqu’au sommet du Nid à 2509 m d’Alt. Le retour se fera par le même itinéraire qu’à l’aller.

Cliquer sur les photos pour agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=1wFItt7uEC&pass=c8438

Le petit parking à l’entrée du hameau « Le Mas ». Le brouillard va nous accompagner , nous allons devoir rectifier notre itinéraire et éviter les crêtes de Samaroux

Le sentier balisé traverse des dalles calcaires

La Pierre et la cabane de Baudinard à 1614 m d’Alt.

La cabane de Baudinard est composée de deux parties. La première peut recevoir le randonneur, la deuxième est plutôt destinée au rangement.

A l’étage, possibilité d’y déposer son sac de couchage…c’est propre

Pause café : de l’eau coule en un mince filet d’un robinet cassé près de la cabane.

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : Arrivée à La Pierre Baudinard

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/764830454281729/

Derrière le chaos rocheux, prendre la sente qui monte vers le Nord-Ouest entre la crête de Samaroux et celle de la Clape.

Difficile de s’orienter par cet épais brouillard mais nous suivons une sente à peine marquée

Petit à petit, nous dépassons ce brouillard et voyons apparaître la crête de la Clape

A droite, la crête de Samaroux, au centre la Tête de Lapras

Poursuivre dans les alpages

La Tête de Samaroux

Puis nous voyons apparaître, la Tête de l’Aupet à 2627 m d’Alt.

Nous arrivons devant une grosse dépression qu’il nous faut contourner par la droite. Au fond, droit devant nous, on voit apparaître Le Rougnou à 2576 m d’Alt.

La cabane de Lapras attend son berger

Des abreuvoirs au dessus de la cabane avec au fond la mer de nuages

Le long pierrier à traverser

Puis descendre sur un plateau herbeux par un escalier dévoluard : mieux vaut avoir le pied montagnard

Le Rougnou

Enfin, droit devant nous, Le sommet du Nid apparaît

Les chamois ont été nombreux lors de cette randonnée

Notre ascension vers le sommet du Nid à 2509 m d’Alt

Encore un petit effort, on y est presque !

On y est !!

La vue est magistral du sommet : le ravin du Couravou entre la Tête de Lapras et Les Agards et au fond la mer de nuages

La grande Tête de l’Obiou

La Tête de Lapras

Le grand Ferrand a la tête dans les nuages

Il est midi, pause casse croûte au sommet du Nid à 2509 m d’Alt

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : vue du sommet du Nid

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/701959200360601/

Redescendre par le même itinéraire qu’à l’aller par le vallon du Mas

Vue sur la montagne de Faraut

Vue sur la montagne de Faraut, le Col de Noyer, le Pic Poncin, le bec de l’Aigle

Les beaux chalets que nous avions à peine vus à l’aller à cause du brouillard

Nous avions prévu de monter au Nid en passant par les crêtes de Samaroux et la Tète de Lapras mais hélas le brouillard ne nous l’a pas permis. En effet, il faut savoir rester prudent face à une météo incertaine. Nous garderons un merveilleux souvenir de cette randonnée….

137 – Le Col de La Vénasque (05)

Juillet 2020

Une très belle randonnée de 13 km pour 850 m de dénivelé environ au départ du petit parking au-dessus de la station de Chaillol 1600. Itinéraire très bien balisé et très fréquenté en été. Aucune difficulté particulière.

Du parking, remonter plein Nord la large piste sur 1 km environ puis traverser le Riou de Buissard et prendre la direction du Col de La Vénasque. Le sentier monte régulièrement en lacets, traverse le torrent de Font Froide et continue son ascension jusqu’au premier carrefour ( le chemin de gauche sera pour le retour) poursuivre jusqu’à la prochaine bifurcation. Prendre la direction Col de La Vénasque et suivre le GR de Pays qui grimpe régulièrement jusqu’au Col de La Vénasque à 2487 m d’Alt. Redescendre par le même sentier jusqu’au premier carrefour pris à l’aller et bifurquer à droite . La sente traverse quelques cascades dans les alpages puis redescend en foret pour rejoindre la large piste prise à l’aller. Poursuivre en descendant sur environ 1 km et rejoindre le parking du départ.

Cliquer sur les photos pour les agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=VDEPMReRAx&pass=fad5b

Après avoir remontrer la large piste sur 1 km environ et traverser le Riou de Buissard, prendre la direction du Col de La Vénasque

Traverser le Torrent de Font Froide

On peut apercevoir la réserve d’eau de Chaillol, une partie des crêtes de Costebelle, Costefolle, le Pic de Bure

De nombreuses cascades jalonnent notre itinéraire

au 2 ième carrefour, prendre la direction du Col de la Vénasque

Le panorama est magnifique

Sous le Cavalet

Suivre le GR de Pays

Le sentier grimpe régulièrement et monte en lacets

Le Col de La Vénasque en vue

La vue sur la vallée du plateau herbeux juste en dessous du Col, est magnifique

Le Col de la Vénasque à 2487 m d’Alt est déjà occupé par les nombreux randonneurs

Vue coté Sud sur le Pic du Tourond à 2742 m et sur la Pointe Nord de La Vénasque à 2636 m d’Alt.

Vue coté Est

Vue sur la crête qui permet d’atteindre la Ponte Sud de La Vénasque

La Pointe Sud de La Vénasque dans le brouillard

La jolie crête à gravir pour atteindre la Pinte Sud de La Vénasque à 2620 m d’Alt.

Retour par le même sentier qu’à la montée. Le brouillard est de plus en plus dense

La cascade de La Pisse

Le sentier du retour est très fleuri

Au carrefour Le Chevalet, prendre le sentier qui descend vers Chaillol station

Un tapis de fleurs

Un champ de Lys martagon !

Après avoir rejoint la large piste pris à l’aller, prendre la direction de Chaillol 1600

rejoindre le parking du départ

Nous étions partis pour aller à la Cabane des Parisiens sous le sommet du Vieux Chaillol. Hélas des soucis de santé m’ont conduite à changer d’ itinéraire. Un bon randonneur doit aussi savoir faire en fonction de sa forme du jour. Nous reviendrons donc une prochaine fois, saluer la cabane des Parisiens !

136 – Les lacs de Pétarel et de Sebeyras (05)

juillet 2020

Une magnifique randonnée dans le Parc des Ecrins de 17 km pour 1200 m de dénivelé environ au départ du parking des Portes au-dessus du charmant petit village de La Chapelle en Valgaudemar. Itinéraire très bien balisé jusqu’aux lacs de Pétarel , très fréquenté. VERTIGINEUX S ABSTENIR, passage câblé. Un passage au retour après les lacs de Sebeyras dans les pierriers, demande un pied sûr. Pas de chien, même tenu en laisse.

Du parking des Portes, emprunter la petite route en montant sur une centaine de mètres puis à droite, au centre du hameau Les Portes, prendre la direction « Lacs de Pétarel 3 H ». Le GR de pays Tour du Vieux Chaillol grimpe en foret, traverse un passage vertigineux câblé puis rencontre à la cote 1562 le sentier menant aux Andrieux (hameau). Continuer l’ascension en suivant la direction « Lacs de Pétarel 1h30 », petit à petit le sentier quitte la foret et monte en lacets, traverse quelques pierriers pour enfin arriver au premier lac de Pétarel, puis au deuxième ( magnifique) et au troisième. Poursuivre par le sentier caillouteux qui grimpe en lacets vers le Col de Pétarel. Passer le premier lac de Sebeyras puis descendre dans le vallon pour longer le deuxième et le troisième lac. Une petite sente à peine visible mène sur un plateau herbeux d’ou on peut apercevoir en contre-bas les lacs de Pétarel. Trouver le passage dans les pierriers qui permet de descendre et rejoindre ( en mode sanglier) les magnifiques lacs à 2100 m d’Alt. Après la pause casse-croûte et le bain de pieds au milieu des petits poissons, redescendre par le même itinéraire qu’à l’aller jusqu’au parking de départ.

Cliquer sur les photos pour les agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=RIAuw9Gvmp&pass=af767

Du parking, prendre la direction plein sud, au centre du hameau Les Portes, bifurquer à droite.

Au centre du hameau Les Portes, prendre la direction « Lacs de Pétarel 3 h »

La magnifique vallée de Valgaudemar

Entrée du Parc National des Ecrins

Passage câblé et vertigineux

Au carrefour des Andrieux, poursuivre direction Lacs de Pétarel 1h30

La chaleur devient écrasante, heureusement une partie de l’ascension se fait en foret

Puis le sentier traverse des pierriers et monte en lacets

Le premier lac de Pétarel. Au fond on peut apercevoir le Pic Turbat et son mamelon à 3028 m et l’Olan à 3564 m d’Alt.

Arrivée au deuxième lac de Pétarel, le plus beau.

Un vrai petit bijou !

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : les lacs de Pétarel

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/376612556652010/?modal=admin_todo_tour

Des panoramas magnifiques

Troisième lac de Pétarel

Poursuivre l’ascension, dans le rétro on peut admirer le 2 ième et 3 ième lac de Pétarel face au mamelon du Turbat et de l’Olan

Suivre le sentier caillouteux qui grimpe vers le Col de Pétarel

Le sentier traverse des pierriers sous une chaleur écrasante

Premier lac de Sebeyras

Deuxième lacs de Sebeyras, nous décidons de descendre dans le vallon et faire le tour pour rejoindre les lacs de Pétarel

Nous longeons le premier lac de Sebeyras sous les crêtes de Romane

Troisième lac de Sebeyras. Les 3 lacs sont reliés entre eux par des petits cours d’eau.

Le panorama est grandiose ! Que la montagne est belle !

Dépasser le troisième lac de Sebeyras

Puis après avoir dépassé un plateau herbeux, on peut apercevoir en contre bas, les lacs de Pétarel

Un passage dans un immense pierriers nous permet de descendre en mode sanglier pour rejoindre le vallon de Pétarel

Mieux vaut avoir le pied sur et ne pas craindre le vertige pour traverser ce passage délicat

Le lac de Pétarel de toute beauté !

Une nuée de petits poissons vient à votre rencontre

« fish-pédicures »gratuites !

Redescendre par le même itinéraire qu’à l’aller

Les lacs de Pétarel sont un site exceptionnel, tout n’est qu’émerveillement. Cette randonnée vaut vraiment le détour, nous ne pouvons que vous la conseiller. La partie câblée n’a rien d’insurmontable, mais n’hésitez à prendre plusieurs litres d’eau car en été la chaleur en montant est écrasante……

135 – Le Mont Pelat (04)

Juillet 2020

Une magnifique randonnée dans le parc du Mercantour de 20 km pour 1050 m de dénivelé environ au départ du parking du Laus près du Lac d’Allos dans les Alpes de Haute-Provence. Itinéraire très bien balisé. Vertigineux s’abstenir. Pas de chien, même tenu en laisse.

Parking du Laus payant : 8 E de 8 h 30 à 17 h

Du parking du Laus, se diriger vers la cabane en bois et prendre la direction du « Mont Pelat », le sentier est aménagé et permet aux randonneurs et aux visiteurs de monter tranquillement, puis à environ 1 km bifurquer à gauche en suivant les indications. Impossible de se perdre, ce parcours est très bien balisé et surtout très fréquenté en été. La montée se fait en sous-bois puis le sentier traverse un plateau herbeux. Virer à gauche en suivant les panneaux, traverser la passerelle au-dessus du torrent « la Méouille ». Petit à petit la végétation change, le sentier caillouteux monte en lacets pour laisser la place à une ambiance minérale. Poursuivre jusqu’au sommet à 3051 m d’Alt. Redescendre par le même itinéraire qu’à l’aller jusqu’à la cote 2650, prendre le petit sentier sur la gauche qui mène au lac du Trou de l’Aigle (à environ 500 m) puis revenir sur ses pas pour continuer la descente jusqu’à la cote 2384, puis suivre la direction  » Col de la Cayolle » jusqu’à un nouveau carrefour. Poursuivre le chemin vers  » le Lac d’Allos », le sentier fait le tour du joli cirque de La Meouille. Continuer la descente jusqu’à retrouver le carrefour emprunté à l’aller et suivre la direction  » lac d’Allos ». Traverser le plateau herbeux puis le sentier caillouteux passe en sous-bois pour redescendre vers le magnifique lac d’Allos. Faire le tour du lac (3 km environ) et retrouver le sentier qui part à gauche et ramène au parking du départ.

Cliquer sur les photos pour agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=DrOKEgjg3n&pass=8612c

Départ : parking du Laus à coté de la cabane en bois

L itinéraire est très bien balisé, impossible de se perdre.

au début, la montée se fait en sous-bois

Arrivé sur un plateau herbeux, suivre la direction du Mont Pelat à gauche

Au retour, nous bouclerons notre parcours à ce carrefour

traverser la passerelle au-dessus de la Méouille

Une rencontre bien sympathique

Le joli cirque de la Méouille

Petit à petit, le sentier devient de plus en plus caillouteux

Les marmottes sont très nombreuses et sifflent notre arrivée

Pas très sauvages, elles semblent même attendre le randonneur

Notre objectif est en vue

Dans le rétro, la vue se dégage sur le cirque du Lac d’Allos

Ambiance très minérale. Les randonneurs sont très nombreux en ce début d’été

Dernière grimpette avant le sommet. Certains randonneurs restent bloqués à cause du vertige

Le sommet du Mont Pelat déjà très occupé

La vue au sommet est magnifique : on peut distinguer autour du lac d’Allos la Montagne de l’Avalanche, la Tour Noire, La Petite et Grande Tour , le Col de l’Encombrette et la tète de Valplane

Dans les nuages, on peut distinguer la Tête du Mont Viso

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : La vue au sommet

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/1935003016630199/

La crête qui mène au pas de la Grande Barre et au Trou de l’Aigle

Vue coté Nord sur la Grande Cayolle

Pause casse croûte au lac du Trou de l’Aigle à 2672 m d’Alt.

Encore quelques névés autour du Lac et quelques marmottes qui viennent nous taquiner

Quelques chamois profitent de la chaleur des rayons du soleil

Les chamois peu méfiants nous regardent passer

Au carrefour, laisser la Cayolle et prendre la direction du lac d’Allos

Le GR traverse le cirque de la Méouille

Au loin, du cirque de la Méouille, on peut apercevoir le Mont Pelat

Au carrefour emprunté à l’aller, prendre la direction du Lac d’Allos

Faire le Tour du lac d’Allos, en effet sa couleur change en fonction de son ensoleillement

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : le Lac d’Allos

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/720723372076066/

La Tourbière du Laus

Retour au parking de départ par le beau sentier aménagé

Nous ne pouvons que vous conseiller cette magnifique randonnée, en effet ce 3000 se grimpe assez facilement et le sommet offre un panorama fantastique.
Nombreuses marmottes et quelques chamois garantis !

134 – Retour au refuge de l’Estrop (04)

Juillet 2020

Une magnifique randonnée de 17 km pour 850 m de dénivelé environ au départ du parking du Lac des eaux Chaudes au-dessus de Prads dans les Alpes de haute-Provence. Itinéraire très bien balisé, sans difficulté particulière.

Possibilité de se garer au parking des Espelisses à 500 m plus loin mais la piste est très mauvaise par endroits.

Du parking des Eaux Chaudes continuer par la large piste balisée PR qui longe la Bléone jusqu’à franchir la passerelle en bois pour continuer l’ascension sur l’autre rive. Le sentier grimpe en foret puis petit à petit le dénivelé s’accentue jusqu’ à atteindre un passage cablé puis sur la gauche , la cascade de la Piche et enfin le magnifique cirque de l’Estrop. Poursuivre par le PR qui mène jusqu’au refuge de l’Estrop ou  Refuge Roger Carle. Le retour se fait par le même itinéraire qu’à l’aller.

Cliquer sur les photos pour agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/?valid=iqjqbZQ79d&pass=c7f51

Suivre la large piste balisée PR direction « Refuge de l’Estrop »

Plusieurs passages à gué

Deux abris pour les randonneurs surpris par les intempéries ont été réalisés. Le premier permet la pause pique-nique

Le randonneur peut même se réchauffer au cas ou

Le PR longe la Bléone jusqu’à sa source

Les orages de la veille aliment toutes les cascades qui jalonnent notre parcours

La passerelle en bois permet de traverser sur l’autre rive

Quelques pierriers sont à traverser

Tous les Cytises sont en fleurs

La Bléone coule furieusement

Le PR traverse des forets de mélèzes

Certains arbres ont des postures originales

Deuxième abri pour le randonneur à mi parcours

En cas d’intempérie, le randonneur peut faire une pause en attendant une accalmie

La cascade de La Piche

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : la cascade de la Piche

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/311453393365901/

Passage câblé

Le cirque magnifique de l’Estrop

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : le cirque de l’Estrop

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/201266544556258/

La Bléone forme de nombreuses vasques ou il fait bon se rafraîchir

le PR amène jusqu’au refuge de l’Estrop ou le refuge de Roger Carle

La source de la Bléone permet de remplir nos gourdes

Un petit remontant avant la pause repas

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : vue de la terrasse du refuge de l’Estrop

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/274898400413072/

Les nuages devenant menaçants, il nous faut partir….par le même itinéraire qu’à l’aller

Les copains randonneurs du 04 étaient déjà montés au refuge de l’Estrop il y a 3 ans, nous avions beaucoup aimé cette randonnée et avions projeté de prolonger jusqu’à la TÊTE de l’Estrop en passant une nuit au refuge. Hélas, vu les conditions sanitaires actuelles, le refuge n’accueille le randonneur que pour deux nuits. Nous allons donc patienter….