Archives mensuelles : août 2020

142 – Le Mont Granéro (Italie)

Août 2020

Une magnifique et sportive randonnée de 19 km pour 1500 m de dénivelé environ dans le Parc Naturel Régional de Ristolas-Mont Viso dans le Queyras, au départ de La Roche Ecroulée à coté de Ristolas (05) Vertigineux s’abstenir. Itinéraire bien balisé ensuite suivre les traces rouges et blanches, les nombreux cairns. Pas de trace, ni balisage pour accéder à la brèche ou Pas de Lousiras. A savoir, la montée finale est de l’escalade. Casque recommandé.

Du parking de La Roche Ecroulée, prendre la direction du Grand Belvédère. Le sentier aménagé par endroit (sentier écologique) grimpe régulièrement jusqu’à rejoindre la large piste ou ancienne route. Poursuivre par cette piste, direction Grand Belvédère du Viso sur 3 km environ puis emprunter les raccourcis sur la gauche qui coupent la piste en lacet et rejoint le Grand Belvédère du Viso. Prendre ensuite le sentier balisé qui monte vers le Refuge du Viso, La Gardiole, le Col de La Traversette. Les marmottes sont très nombreuses à cet endroit. Laisser à droite le sentier menant au refuge du Viso, à gauche le sentier qui mène au Col Seillière pour continuer à monter vers le Col de La Traversette. Petit à petit les arêtes de La Traversette apparaissent, repérer à gauche la sente qui grimpe sèchement vers le Pas du Sellard ou Col Seillierino. Un gros rocher indique la direction du Granéro. Suivre les traces rouges et blanches pour accéder au Pas de Sellard ou on peut enfin apercevoir le Mont Granéro sur la droite. Descendre dans la Combe du Granéro en continuant à suivre les traces puis bifurquer dans le chaos rocheux ou se cachent quelques petits lacs d’altitude. Repérer au fond de la combe sur la droite, la brèche qui permettra le retour. Suivre les cairns et les traces rouges qui mènent au pied de la cheminée, escalader jusqu’au sommet à 3171 m d’altitude ou se dresse une Vierge Noire. Redescendre par le même itinéraire jusqu’à la combe et prendre la direction de la Brèche ou Pas del Lousiras à 2930 m. Du haut de la brèche, on voit facilement le sentier en contre-bas qui vient du Col de la Traversette. Descendre pour retrouver en bas l’itinéraire balisé qui passe sous les arêtes de La Traversette. Continuer direction Ouest pour rejoindre le carrefour du col de Seillierino et reprendre le même itinéraire qu’à l’aller. Quelques petites variantes sont possibles.

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Itinéraire italien

Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/MjVumAHm1v

Départ : parking de La Roche Écroulée près de Ristolas dans le Queyras. Prendre la direction du Grand Belvédère et du sentier écologique

Le sentier écologique

Le Mont Viso pointe le bout de son nez

Traverser le Guil

De nombreux torrents se jettent dans le Guil

Entrée dans la Réserve Naturelle de Ristolas – Mont Viso

Le sentier rejoint la piste ou ancienne route. Prendre la direction du Grand Belvédère

Prendre les raccourcis qui coupent la piste et grimpent vers le Grand Belvédère

Le grand Bélvédère permet d’admirer le Mont Viso et ses 3841 m

Encores quelques névés au sommet du Viso

Puis prendre la direction du Col de La Traversette

Bien grasse Madame marmotte

Le refuge du Viso qu’on laissera à droite

Zoom sur le refuge du Viso

Continuer l’ascension en direction du Col de la Traversette

Petite pause devant le Mont Viso

Repérer le Pas de Sellard ou Col de Seillièrino à gauche des arêtes de la Traversette

Passer devant des tourbières

Laisser à droite le Col de la Traversette

La sente qui grimpe vers le Pas de Sellard

Sur la gauche, ne manquer pas ce rocher et suivre la direction du Granéro

Du haut du Pas de Sellard, la vue sur la Combe du Granéro

Du Pas de Sellard, on peut enfin apercevoir le Mont Granéro

Descendre dans la Combe du Granéro et suivre les traces rouges et blanches jusqu’au pied du Mont granéro

Passer devant quelques lacs d’altitude

Repérer la brèche au fond à droite de la Combe pour le retour

Puis au pied du Granéro, grimper en suivant les traces oranges

La montée sommitale est plutôt de l’escalade

Au sommet à 3171 m d’altitude : La Vierge Noire

Hélas le brouillard empêche la vue

La vue au sommet

Puis redescendre par le même itinéraire jusqu’à la Combe du Granéro et prendre la direction de la brèche

Du haut de la brèche, on peut apercevoir en contre-bas, le sentier qui mène au Col de la Traversette

En admiration devant le panorama

Le sentier du Col de la Traversette

Une rencontre bien sympathique

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : une rencontre bien sympathique

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/1395638687282994

Retour par le vallon du Guil

Un petit bain de pieds pour se rafraîchir

Quelques petits cairns originaux

Le magnifique vallon du Guil

Une magnifique randonnée, sportive, qui demande une bonne condition physique. De nombreux points de vue magnifiques, un plaisir pour les yeux !

141 – Le Pic de Panestrel (04)

Août 2020

Une magnifique randonnée de 14 km pour 1554 m de dénivelé environ au départ du parking des Houerts entre Maljasset et St Paul sur Ubaye. Itinéraire balisé GRP jusqu’un peu avant le col des Houerts ou il faut bifurquer et suivre des cairns. Vertigineux s’abstenir. La montée finale est plus de l’escalade ou il faut y mettre les mains.

Du parking des Houerts, prendre le sentier en face direction Col des Houerts et remonter tout le vallon des Houerts. Pas de mise en jambes, le sentier grimpe sèchement, longe le torrent des houerts en foret puis dans les alpages. Puis traverser un replat ou se trouve la cabane des Houerts, lieu idéal pour un bivouac. Remonter le vallon jusqu au premier carrefour, prendre la direction du Col des Houerts jusqu’à apercevoir le Col droit devant. Entre deux cairns sur la droite, emprunter la sente qui monte dans les éboulis et  pénètre dans un petit vallon glaciaire . Remonter ce vallon (névés) jusqu’au col de la Conque, le sommet est visible sur la gauche, avec son relais de secours en montagne (peu esthéque). Suivre alors un sentier à peine marqué qui grimpe en lacet jusqu’à atteindre le pied du sommet. Ranger les bâtons, et escalader le couloir sommital jusquà atteindre le sommet du Panestrel à 3254 m d’altitude. Le retour se fera par le même itinéraire qu’à l’aller. Une petite variante pour aller voir le Lac vert et visiter la cabane des Houerts.

Cliquer sur les photos pour les agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/b6X8ZVzGW3

Le parking des Houerts entre St Paul sur Ubaye et Maljasset dans le 04

Juste en face du parking, itinéraire balisé GRP, prendre la direction du Col des Houerts

Le GRP suit le torrent des Houerts

De nombreuses cascades jalonnent notre itinéraire

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : La cascade

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/1196214810714662/

Arrivée sur un magnifique plateau herbeux, lieu idéal pour un bivouac à 2300 m d’Alt. environ. On peut apercevoir droit devant , le Pic de Panestrel.

Ne pas louper la jolie cabane des Houerts en pierres sèches

Intérieur spartiate et mal entretenu

dans un coin, un vieux poêle…

Continuer l’ascension en suivant le GRP, très bien indiqué

De nombreux bouquetins se prélassent au soleil

Des étagnes de bouquetins nous regardent arriver

Au premier carrefour balisé, prendre la direction du Col des Houerts

Col des Houerts en vue, repérer un col à droite vers lequel il faudra se diriger

Quitter le GRP, repérer une sente entre deux cairns qui monte vers un col

Continuer à suivre une sente et des cairns pour se diriger vers le col de La Conque de Panestrel

Du Col de La Conque, on peut apercevoir en contre-bas, le Lac Bleu

Zoom sur le Lac Bleu

Du Col de La Conque, on peut aussi apercevoir le Lac Vert

Vue sur le Chambeyron

Au Col de La Conque, sur la gauche le sommet du Panestrel

Une sente à peine marquée grimpe plein sud

Ranger les bâtons, repérer un couloir qui mène au sommet

Escalader dans une cheminée ou couloir direction plein Sud

Dans la cheminée finale

Puis on aperçoit enfin le relais de sauvetage en montagne (peu esthétique)

Le sommet du Pic de Panestrel à 3254 m d’Alt.

Une vue enivrante, on peut apercevoir le vallon de Maurin en contre-bas, au fond Le Mont Viso, le Bric de Rubren, la Tete de Malacoste etc..

Droit devant, la Pointe des Houerts. A droite, la Pointe d’Escreins

Au sud, les Pics de la Font Sancte à 3385 m d’Alt.

A l’Ouest, La Mortice Nord et Sud, en contre bas le Lac Bleu et le Lac Vert

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : vue du sommet du Pic de Panestrel

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/951802118599034/

Prête pour la descente par le même itinéraire qu’à l’aller. Au retour, nous sommes passées voir le Lac vert.

Une randonnée ou on en prend plein les yeux : Torrent, cascades, bouquetins, marmottes, magnifique vallon des Houerts et vue magistrale au sommet.A noter que la montée dans la cheminée terminale très exposée est plutôt de l’escalade.

140 – Les Lacs de l’Orrenaye (04) du Roburent et le Mont Scaletta (Italie)

Aout 2020

Une magnifique randonnée de 19 km pour 1150 m de Dénivelé environ au départ du parking « La Clapière » juste avant le Col de Larche (04) à la frontière italienne. Itinéraire très bien balisé en France et en Italie. Vertigineux s’abstenir, passages aériens avec chaines. Prévoir frontale pour accès dans le tunnel.

Du parking « La Clapière » (700 m avant le Col de Larche) suivre le sentier balisé GRP qui monte plein Nord en direction du Vallon de l’Orrenaye. Prendre à droite à la deuxième bifurcation, passage devant un petit lac asséché puis poursuivre par le chemin du haut au-dessus du Lac de l’Orrenaye. Continuer en direction du Col du Roburent, passer la borne frontière puis descendre au magnifique lac supérieur du Roburent. Repérer au-dessus du lac un sentier qui monte sur la gauche (direction E), le rejoindre (balisage jaune S 10)pour monter au Col de Scaletta (2614 m). Au col prendre à droite, repérer les marques rouges et bleues (Sentiero Roberto Cavallero) en direction du Mont Scaletta. Puis s’engager dans un tunnel (lampe frontale), continuer à grimper jusqu’au sommet à 2840 m en suivant le balisage et les nombreux cairns. Du sommet, continuer le sentier balisé rouge et bleu, passages en crête équipés de chaînes. Puis vers 2600 m le sentier descend, les lacs inférieurs et médians du Roburent sont visibles. Repérer un sentier afin de les rejoindre, bifurquer à droite et passer entre les 2 lacs puis rejoindre le sentier qui monte au grand lac supérieur du Roburent (2426 m). Ensuite rejoindre le Col du Roburent, bifurquer à gauche pour ensuite longer le lac de l’Orrenaye. Puis retrouver le GR de pays; au petit lac asséché vu à l’aller, bifurquer à gauche (variante) pour ensuite rattraper le même itinéraire pris à l’aller jusqu’au parking de départ.   

Cliquer sur les photos pour les agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/fG1DfKcCGv

Départ : parking « La Clapière » 700 m avant le Col de Larche sur la gauche. Beaucoup de monde en ce début du mois d’août

Emprunter le GR de Pays (très bien balisé) qui grimpe assez sèchement par endroits

Dans le rétro, on peut apercevoir le Vallon du Lauzanier ( lieu aussi très fréquenté)

Passer au dessus du lac de l’Orrenaye

Continuer à suivre le sentier qui mène à la borne frontière et au col du Ruburent à 2502 m d’Alt.

Le magnifique lac supérieur du Roburent : un vrai petit bijou

Nos bivouacs pour passer la nuit au bord de ce magnifique lac

Repérer le sommet du Mont Scaletta sur la gauche

Prendre le sentier qui grimpe sur la gauche , balisage jaune au départ, puis suivre S10. Petit à petit, nous distinguons des formes étranges : vestiges militaires ?

Balisage à suivre jusqu’au Col de La Scaletta

Passage au pied d’un ancien baraquement militaire

Position stratégique pour cet ancien fort militaire

Suivre ce sentier jusqu’au Col de La Scaletta.

Au Col de La Scaletta (2614 m) suivre le sentier à droite ( balisage bleu et rouge)

Après avoir franchi le Col, la montée se fait dans les éboulis

Puis passage dans un tunnel ou galerie militaire : prévoir la frontale

Après le passage dans le tunnel, ranger les bâtons et grimper en suivant les balises et les nombreux cairns

Le panorama est magnifique

Au loin, on peut apercevoir le Mont Viso

Bientôt au sommet

Le sommet du Mont Scaletta à 2840 m d’Altitude et sa jolie croix. Une petite boite au pied de la croix pour y laisser la trace de votre passage.

Au sommet, le bunker est effondré : ne pas chercher à y pénétrer car danger

Vue du sommet, direction Nord-Est. Un ancien téléphérique ?

Du sommet, on peut apercevoir en contre-bas, les lacs Inférieur et Médian du Roburent

Le lac Supérieur du Roburent et ses formes étranges

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : Vue du sommet du Mont Scaletta

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/597002187673169/

La vue d’une brèche sur les lacs Médian et Inférieur du Roburent

Le sentier Roberto Cavallero est magnifique. Quelques passages sont équipés de chaîne.

Le panorama est splendide

Passage un peu délicat

Continuer à suivre les balises rouges et bleues

Repérer le sentier qui se dirige vers les lacs et bifurquer à droite pour les rejoindre

Se diriger entre les 2 lacs : ici le Lac Médian du Roburent. On peut apercevoir le sentier qui remonte vers le lac Supérieur du Roburent

Le lac Inférieur du Roburent

Un troupeau de mouton et son berger au lac Supérieur du Roburent

Un petit bain de pieds dans les eaux claires pour se rafraîchir un peu

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : vue sur le lac Supérieur du Roburent

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/2728946754028505/

Que de monde en ce début du mois d’août

Un dernier coup d’œil à ce petit bijou

Passage le long du lac de l’Orrenaye

De nombreuses sources permettent de se rafraîchir un peu ….

Nous vous recommandons cette randonnée exceptionnelle. Elle est magnifique, très bien balisée et cairnée. Le lac Supérieur du Roburent est très fréquenté en été mais l’ascension du Mont Scaletta ne nous a permis de croiser qu’un seul randonneur. Les panoramas au sommet sont grandioses et méritent l’effort !

139 – Le Massour (04)

Aout 2020

Une magnifique mais très physique randonnée de 14 km pour 1394 m de D environ au départ de Fouillouse au-dessus de St-Paul en Ubaye dans les Alpes de Haute-Provence. Balisage jusqu’au vallon des Aoupets. Vertigineux s’abstenir. Pied montagnard et bonne condition physique requis. Un casque peut être utile.

Du parking à l’entrée de Fouillouse, traverser le village et prendre la direction du Fort de Plate Lombarde. Le GR 5 monte régulièrement en suivant le riou de Fouillouse. Au Fort, prendre la direction du Pas de La Couletta en suivant le GRP au travers des alpages. Arrivé au vallon des Aoupets, repérer droit devant le couloir impressionnant qui mène au Massour. Continuer vers le Col de Stroppia sur une centaine de mètres puis grimper en mode « sanglier »en direction du fameux couloir. Traverser le chaos rocheux par la gauche et commencer la rude ascension du couloir en essayant de suivre quelques cairns et une sente instable à peine marquée. L’ascension est très pentue, rude et très physique.
Traverser un immense éboulis en suivant les cairns qui aident bien à s’orienter.Puis suivre une sente raide et de plus en plus pentue jusqu’au bivouac et à la croix sommitale à 3219 m d’Alt. Le retour se fera par le même itinéraire qu’à l’aller.

Cliquer sur les photos pour les agrandir
Cliquer sur le lien pour visualiser la trace ou télécharger le fichier GPX

https://www.visugpx.com/55wiFYe7x3

Le parking de départ à l’entrée de Fouillouse

Traverser le village de Fouillouse

Prendre la direction du Fort de Plate Lombarde

Bivouac le long du riou de Fouillouse

Suivre le GR 5 qui mène au Fort de Plate Lombarde

Au Fort, prendre la direction du Pas de la Couletta par le GRP

Une rencontre

Proche du vallon des Aoupets, on peut déjà apercevoir le couloir qu ‘il faudra gravir

Au Vallon des Aoupets, prendre la direction du Col de Stroppia sur une centaine de mètres

Puis couper le vallon en mode « sanglier » pour rejoindre le fameux couloir

Itinéraire à suivre dans le couloir

Ascension rude et très physique

Sente très pentue et instable

Arrivée à un chaos rocheux, il reste encore quelques névés

La sente à peine marquée est très roulante

Le panorama est somptueux

Ambiance très minérale

La dernière grimpette sommitale est très rude, la sente est très instable

Le bivouac et la croix sommitale à 3219 m d’Alt.

Le sommet du Massour

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : la vue au sommet du Massour

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/320957229040088/

Vue du sommet coté Italien

Au loin, le Viso se dresse fièrement

Vue sur la Tete de La Fréma et sur le lac Vallonaso (coté Italien)

A l’intérieur du bivouac : 4 petits matelas et couvertures peuvent recevoir les randonneurs. C’est propre

Cliquer sur le lien pour visualiser la vidéo : Le bivouac au sommet du Massour

https://www.facebook.com/304948490397968/videos/1156231011413767/

Vue de l’intérieur du bivouac, on peut apercevoir au fond, le village de Fouillouse.

Pause casse-croûte à l’abri du vent

Attention, la descente est très casse-g—e !!

Retour au fort de Plate Lombarde

L’ouvrage de la Plate-Lombarde, est une fortification faisant partie de la ligne Maginot.
Il s’agit d’un petit ouvrage d’infanterie, composé de trois blocs de combat. Il avait pour but d’interdire le passage par le vallon de Fouillouse, qui permet de descendre des cols du Vallonet et de Stroppia (sur la frontière franco-italienne). Utilisé lors des combats de juin 1940, il est désormais inoccupé.

Retour à Fouillouse et au parking du départ

Indice de difficulté de cette randonnée

Qu’apporte l’indice IBP?

L’indice IBP est un système d’évaluation automatique de la difficulté d’un itinéraire parcouru en vélo tout terrain, en vélo de route, en randonnée pédestre ou en course.Cet indice est très utile pour connaître la difficulté de différents itinéraires et afin de pouvoir les comparer.Il est important de ne pas confondre le degré de difficulté d’un itinéraire avec l’effort physique déployé pour le réaliser : un indice IBP de 60 sera un parcours très difficile pour une personne non entraînée, normal avec une préparation physique moyenne et très facile pour un professionnel.

0 à 25 = niveau 1 (facile). La randonnée ne comporte aucune difficulté physique particulière.

25 à 50 = niveau 2 (assez facile). Les difficultés physiques sont présentes mais très limitées.

50 à 75 = niveau 3 (peu difficile). L’engagement physique reste raisonnable, l’effort demandé est modéré.

75 à 100 = niveau 4 (assez difficile). L’effort requis est soutenu et la difficulté physique est plutôt importante.

100 et plus = niveau 5 (difficile). L’effort à fournir est très important. Ces randonnées demandent une réelle préparation physique

Magnifique randonnée très sportive qui demande une bonne condition physique. L’ascension peut parfois être un peu pénible mais le panorama au sommet est à couper le souffle !