69 – Le sentier des aiguiers (84)

janvier 2019

Une belle et longue randonnée au départ de Saint-Saturnin les Apt : 20 km pour 855 m de dénivelé environ. Itinéraire bien balisé, suivre le rond vert clair.

Au départ du parking (près de la maison de retraite à droite en montant la rue principale) prendre les escaliers et rejoindre la rue qui monte vers l’église, emprunter les escaliers qui grimpent vers les ruines de l’ancien chateau et de la chapelle castrale. Suivre le petit sentier (balisé rond vert clair) qui part sur la gauche de la chapelle et continuer vers le chemin caillouteux à droite qui monte régulièrement sur 3 km. rejoindre la piste qui continue à monter jusqu’aux Aiguiers Bessons. Bifurquer par le petit sentier qui grimpe direction Le Cluyer pour admirer l’Aiguier du Cluyer à 1054 m d’alt. Poursuivre le sentier qui redescend et rejoint la piste. A 300 m sur la gauche, on peut voir Les Aiguiers du Barralié. Puis continuer par la piste, la quitter pour prendre un sentier PR, passer devant La Borie de la Cassette. Poursuivre sur environ 1 km non loin d’un proprièté privée (passage autorisé)et rejoindre Les Aiguiers de Gayéoux. Puis bifurquer sur la droite et emprunter le GR qui redescend. A environ 500 m prendre le sentier qui monte sur la gauche et rejoint Les Aiguiers de Travignon ainsi que les ruines de l’ancien village. Après avoir visiter les ruines, prendre la direction de la Combe du puits du Geay, le GR 9 caillouteux descend vers le Rocher de la Cadière, traverse les Portes de Castor jusqu’à la cote 410 ou on bifurque sur la droite le long d’un champ. Le sentier grimpe en foret, traverse d’anciens vergers et rejoint une belle propriété La Tarlantane. Poursuivre et descendre par le chemin qui ramène au beau village de Saint Saturnin les Apt et le parking du départ

Cliquer sur le lien pour visualiser ou télécharger le tracé GPX

https://www.visugpx.com/?valid=5B37iugkG9&pass=e8a6a

La jolie calade qui monte sous le portail qui mène aux ruines du chateau

Levé de soleil sur Saint-Saturnin les Apt

Les vestiges du chateau médieval

Le beau portail Aiguier qui mène aux ruines

Les remparts avec leurs pierres joliment agencées par endroit

La chapelle Castrale datant du milieu du XI siècle

Un crucifix trône devant l’entrée de la chapelle

A l’arrière des ruines, on peut apercevoir le barrage construit à la fin du XIXe siècle et mis en service vers 1900. Il a permis une réserve d’eau pour le village avant que l’approvisionnement en eau potable arrive en 1954, grâce au canal de Provence qui traverse aujourd’hui le Luberon par un tunnel.

Après avoir visiter les ruines et contourner la chapelle, prendre la direction Le Cluyer balisé rond vert clair

La piste grimpe régulièrement, la vue se dégage….

Les Aiguiers Bessons

Aux aiguiers Bessons, prendre la direction Le Cluyer

L’Aiguier du Cluyer

Le seau aussi est d’époque ?

On peut apercevoir Le géant de provence : Le Mont Ventoux

La Borie de la Cassette

Et son banc pour le repos du randonneur

L Aiguier de Barralié

La propriété privée : La Cassette qui tolère le passage des randonneurs

Un aiguier à ciel ouvert après La Cassette

Aiguier de Gayéoux à ciel ouvert

Aiguier couvert de Gayéoux

derrière une belle dalle ensoleillée permet la pause casse-croute

La borie de Gayéoux

Les Aiguiers de Travignon

Les copains randonneurs ont profité de cette jolie dalle pour tirer le pique-nique du sac à dos

Les ruines de l’ancien village de Travignon

Un ancien four

Attention éviter d’entrer dans les ruines car gros risques d’effondrements

Après avoir traverser les ruines de Travignon, prendre la direction de la Combe du Puits du Geay

Le GR 9 qui descend de Travignon est bien raviné…..attention

Le Rocher de la Cadière

Après le passage du Rocher de la Cadière, prendre la direction Fontaine du Noyer

Passage étroit aux Portes de castor

A la cote 410, prendre le chemin qui traverse un champ sur la droite

Le beau village de St Saturnin les Apt

Eglise saint-Etienne : Elle se caractérise par sa ligne élancée, son style épuré et son clocher octogonal. Elle est aussi dotée d’une horloge.
Sur le linteau de la porte, les mentions RF, liberté, égalité, fraternité sont inscrites. Elle fut reconstruite en 1862.

La fontaine Matheron datant de 1785 prés de l’église paroissiale

Le sentier des Aiguiers est une très belle randonnée pour ceux ou celles qui aiment les vieilles pierres, nous en avons profité pour visiter un autre village perché qu’est Saint Saturnin les Apt. L hiver est la saison idéale pour cet itinéraire qui est très ensoleillé et surtout moins fréquenté en cette saison.

68 – Le Tour de Bonnieux (84)

Janvier 2019

Une magnifique randonnée de 16 km pour 500 m de dénivelé cumulé au départ de Bonnieux parking des Croix. L’itinéraire est bien balisé GR au départ puis PR.

Prendre direction les Blayons, balisage rouge et blanc (chemin des Poudadouires) puis Pas de la Truie balisé jaune. De belles habitations, de magnifiques murets en pierres sèches et quelques belles bories jalonnent cet itinéraire. Après avoir admirer la vue au belvédère du Pas de la Truie, regagner la route, prendre la direction de La Tour (une auberge en pleine foret) Suivre le petit sentier balisage jaune qui longe le ruisseau de l’Aigue-brun qui mène au joli Pont à Coquille inscrit aux Monuments historiques, regagner la route ( attention très fréquentée surtout en été) bifurquer sur la gauche, longer sur 200 m environ et  à gauche trouver la grotte des Brigands ( prévoir une torche). Revenir sur ses pas, remonter la route et trouver un petit sentier sur la gauche juste à l’entrée du virage en épingle direction Combe de Bonnieux. Le sentier grimpe régulièrement et permet d’admirer la Combe de Lourmarin, un bout du Grand Luberon, la Ste Victoire et le Massif de l’Etoile.

Rejoindre la piste qui passe devant la belle demeure « Le Gest » puis devant le « Val du Loup ». Juste en face prendre le sentier à peine marqué qui rejoint la magnifique propriété  » La Chambarelle ». La contourner sur la gauche et prendre le petit sentier direction La Tour Philippe. Le chemin mène à la Bergerie de Pantayon qui mérite une visite puis à La Tour Philippe (une très jolie tour) Rejoindre la route, bifurquer sur la droite sur quelques mètres et prendre le sentier à gauche qui mène au  » Village gaulois » . Redescendre et regagner la route qui remonte au beau village de Bonnieux qui mérite lui aussi une petite visite pour ensuite rejoindre le parking du départ

Cliquer sur le lien pour visualiser et télécharger le tracé GPX

https://www.visugpx.com/?valid=VqUe7m9bbQ&pass=3ae2a

Au départ du parking, la route balisée GR

Jolis murets en pierres sèches

De nombreuses habitations ont leur borie

Direction Le Pas de la Truie par le PR

Le beau sentier qui mène au Pas de la Truie


Le Pas de la Truie : Pourquoi ce nom ? mystère ? quelques blocs rocheux en suspension et un petit passage étranglé sans difficulté

Le belvédère du Pas de la Truie : un panorama grandiose

Traverser la route et prendre direction La Tour

La Tour

Direction La grotte des Brigands

Longer la rivière L’Aigue-Brun

Ce pont à coquille qui traverse l’Aiguebrun est inscrit aux Monuments historiques depuis 1988. Sur la clé de voûte, côté Est, est gravée la date probable de sa construction 1722.
la coquille fait naturellement penser à Saint-Jacques de Compostelle : était-ce un passage du pèlerinage ?

La grotte des brigands : Cette cavité « aurait » abrité les brigands qui détroussaient les personnes transportant le sel, denrée vitale, de Marseille en passant dans la Combe de Lourmarin, passage obligé pour rejoindre Apt et ses alentours. 

Le sentier qui mène à la crête de St Pons permet d’admirer le paysage

Le sentier monte régulièrement

La Borie Michel

Le Val du Loup

La Chambarelle

Une très jolie propriété

La bergerie de Pantayon:
 magnifique ensemble, qui a été fut un temps en partie restauré, composé de la Grande Borie, d’une bâtisse à 2 étages de 2 ensembles accolés, dont les 2 portes avant possèdent chacune un linteau monolithe, et la porte arrière avec un linteau monolithe en arc taillé remarquable, l’autre porte accessible par un escalier. Plus loin derrière, 2 cabanes bories en encorbellement, reliées par un passage de porte à linteau monolithe. Une 3ème cabane termine l’ensemble, et au bout de l’enclos, un abreuvoir creusé dans le rocher. L’ensemble étant ceinturé par un muret de pierre sèche, malheureusement mal conservé.

La Tour Philippe: Cette tour à été construite vers 1885 par un artiste de Bonnieux, Philippe Audibert qui voulait voir la mer du haut de sa tour. Il est mort avant d’avoir pu réaliser son rêve).

La tour Philippe: Philippe décédé, son beau-frère hérite de tous ses biens et décide d’arrêter la construction de la Tour. Donc du haut de la Tour Philippe on ne voit pas la mer mais par temps clair on aperçoit les rives de l’Etang de Berre. C’ est un édifice quadrangulaire à cinq niveaux irréguliers, dont l’ensemble est couronné d’un bâti à quatre piliers d’angles surmontés de pseudo-carrelages. Le Monument qui ne se visite pas, mais est visible de la route de la Forêt des Cèdres.

Le beau village de Lacoste aperçu au loin

A l’approche du Village Gaulois, on peut apercevoir ça et là, quelques bories

Hélas en janvier, le Village gaulois est fermé http://www.enclos-des-bories.fr/index.php

Le Village gaulois ou Enclos des Bories est un village entièrement reconstitué en pierres sèches : ouvert d’avril à novembre entrée 5 E

Le beau village de Bonnieux mérite une petite visite

Ses ruelles

L’ancien hôtel de ville

Sa table d’orientation et sa vue magnifique jusqu’au Mont ventoux

Le Mont Ventoux

l escalier qui monte à l’église haute ou église vieille est un des deux lieux de culte catholique de la commune
L’église est érigée au cours du XII siècle

Les copains randonneurs ont beaucoup aimé cette randonnée et apprécié le magnifique village perché de Bonnieux

67 – St Martin de Castillon-Caseneuve-La Bergerie de Berdine(84)

Une jolie randonnée d’hiver de 19 km pour 400 m de D au départ de St Martin de Castillon : parking face à la piscine du village. L’itinéraire est TBien balisé en jaune.

Du parking, descendre au village, le traverser pour en admirer ses ruelles puis monter vers le cimetière et prendre le PR qui mène à Caseneuve. Une visite du beau village de Caseneuve et de son oratoire pour ensuite redescendre vers Les Clauses, puis vers Les Marteaux. Traverser la route pour reprendre en face le PR qui descend vers le gué des Marteaux et le GR. Après environ 500 m sur le GR chercher un petit sentier qui descend à gauche vers la route et le pont de la Buye (cours d’eau) Après avoir traverser le pont, prendre le petit chemin sur la droite qui suit le torrent de La Buye pour remonter sur la route et à environ 150 m bifurquer sur la gauche sur la piste qui monte régulièrement. Au carrefour bien balisé, prendre la direction  » Les Courennes ». Après avoir dépassé un grand hangar, bifurquer sur la droite, un petit sentier mène à La Chapelle des Courennes et son cimetière. Puis revenir sur ses pas pour visiter Les Basses Courennes ou La Bergerie de Berdine ( lieu d’accueil pour personnes en grande difficulté)

https://berdine.fr/

Ensuite reprendre la route sur 200 m environ et trouver un petit sentier qui part sur la droite et qui mène aux Haute-Courennes puis reprendre la route sur environ 400 m ensuite prendre le petit sentier sur la gauche qui permet de faire le tour des Ribas des Grosses pour redescendre et retrouver le PR qui ramène à la route puis au GR jusqu’au parking de départ à St Martin de Castillon

Pour télécharger la trace GPX, cliquer sur le lien

https://www.visugpx.com/?valid=fowoh84ToV&pass=09947

Visite de Saint Martin de Castillon, petit village de 777 habitants

Chapelle St Martin

Vue sur le grand Luberon, le Mourre Nègre culmine à 1125 m d’altitude.

Aire de repos des l’arrivée dans Caseneuve avec vue sur le pays d’Apt


L’oratoire de Caseneuve est sans aucun doute le monument le plus impressionnant et le plus original de toute la Provence ! Érigé à partir de 1840 par la volonté des pères Oblats de Notre Dame des Lumières.
Cet oratoire est, parait-il, le plus grand de toute la Provence.

http://luberon.fr/tourisme/les-sites-touristiques/monuments/annu+oratoire-monumental-de-caseneuve+2476.html

Chemin qui mène au hameau Les Marteaux

Une magnifique borie

Apres Les Marteaux, traverser la route et prendre le petit sentier en face

le sentier qui descend vers le Gué des Marteaux

Passage du riou gelé, des stalactites se sont formées

Le pont de La Buye

Au carrefour, prendre la direction  » Les Courennes »

Le sentier grimpe et mène à la bergerie de Berdine sur le plateau de Courennes

Chapelle des Courennes

Son cimetière et sa jolie vue sur St Martin de Castillon

Aire de repos, de méditation ou il fait bon admirer le paysage

La Bergerie de Berdine
Créée en 1977, la Bergerie de Berdine à St Martin de Castillon est un lieu d’accueil communautaire pour les personnes en grande difficulté, notamment toxicomanes ou alcooliques. Au départ, c’était un hameau en ruines racheté par l’association Bergerie de Berdine sous l’impulsion de Josiane Saintpierre. Peu à peu, la vie est revenue. https://berdine.fr/

Sa chapelle au milieu de la place

Les Hautes Courennes

Puis revenir vers St Martin de Castillon par Les Granges

Les copains randonneurs du 04 profite de l’hiver pour vous faire apprécier les beaux villages perchés de Provence en espérant qu’ils vous donnent l’envie de les visiter à la belle saison

66 – Les Calanques de Morgiou (13)

décembre 2018

Une magnifique randonnée de 13 km pour 550 m de dénivelé cumulé environ.

Départ parking université de Luminy. Prendre la piste derrière les barrières qui monte au sud. Suivre le balisage jaune pointillé qui descend vers Morgiou. Peu avant l’arrivée au port de Morgiou, passage abrupte avec une chaîne (relativement facile)Traverser le joli port et tout au bout du quai prendre les escaliers dans les rochers qui longent la mer c’est la corniche du Renard. Balisage noir à suivre jusqu’au Col du Renard. Au Col prendre le sentier qui part vers le Cap de Morgiou (balisage jaune) pour en faire le tour puis revenir au Col du Renard pour monter vers les crêtes de Morgiou ( balisage bleu). Attention sentier raide et glissant.

Continuer en crêtes sur plusieurs km, passer le Carrefour, le Baou Rond et descendre au Col des Escourtines (parking) Traverser le col et en face prendre le GR ( balisage Rouge et blanc)qui monte au Col de Morgiou. Ensuite trouver un petit sentier (balisé jaune) qui grimpe et qui rejoint le Mont de Luminy, continuer sur la large piste sur environ 1 km. De nombreux petits sujets ( fèves) sont déposés sur les rochers pour agrémenter la balade. Au virage en épingle, trouver un petit sentier qui descend en foret et qui rejoint une piste. Prendre à droite sur environ 300 m puis prendre le petit sentier qui descend en foret et qui rejoint la piste du départ pour retrouver le parking.

 Pour télécharger la trace GPX cliquer sur le lien : https://www.visugpx.com/?valid=BKIRkhhqt2&pass=33153

Emprunter le sentier balisage jaune pointillé

La descente vers le port de Morgiou

Passage abrupte de la chaîne

Vais-je y arriver ? un doute qui n’a duré qu’ une seconde

Passage relativement facile pour le randonneur non sujet au vertige

Le sentier surplombe le port de Morgiou

Nous sommes en admirations devant ce magnifique panorama

descente vers le port

Le sentier qui descend au port

descendre au port par l’escalier LouisXIII

Traverser le port jusqu’au bout du quai

Monter progressivement en empruntant le sentier du Renard balisé noir

Vue du sentier du renard

Cliquer sur le lien pour voir la vidéo https://youtu.be/ehmDFKrnqgY

le sentier est assez technique et raide par endroits

Le Col du renard à 85 m au-dessus de la mer….

Prendre le sentier qui mène au cap de Morgiou

On peut apercevoir les calanques de Sugiton et son Torpilleur

Passage devant une ancienne batterie http://calanco.fr/riou/batteries.htm

Aller jusqu’au bout du Cap de Morgiou

Calanque de la Triperie

Au bord de la falaise au Cap, on peut y voir 2 entrées de grottes sous marines

Calanque de la Triperie

Le nom de cette calanque ne vous paraît-il pas étrange ? Regardez la photo ci-dessus et vous comprendrez…. L’appellation vient des couleurs de la paroi, rapelant l’intérieur de la panse des ruminants. Située entre la pointe de la Voile et le cap Morgiou, elle abrite la grotte Cosquer (découverte par Henri Cosquer, scaphandrier, en 1985). Malheureusement elle se trouve à 37 mètres de profondeur au bout d’un tunnel de 175 mètres et son entrée est obstruée. Elle abrite plusieurs salles décorées de peintures et de gravures rupestres. Leur datation permet de conclure que la grotte a connu deux phases de fréquentation. La première, il y a 27 000 ans, affiche des empreintes négatives de mains. La seconde arbore des peintures figuratives animales vieilles de 19 000 ans. Une réplique de la grotte sera visitable au Mucem à partir de 2021.

Au loin, on peut apercevoir Sormiou et ses calanques

Le calcaire des falaises forme de stalactites

Sur les crêtes de Morgiou

on s’approche petit à petit de Sormiou

on peut apercevoir Marseille au loin dans la brume

Marseille et La Bonne Mère

Dans le rétro « La Grande Candelle »

Sur le sentier dans les trous de la roche, des petits sujets ( fèves) ont été déposés pour agrémenter la balade

Emprunter le chemin forestier qui descend et rejoint la piste du départ

Falaise de calcaire, plage de galets, eau turquoise, grotte sous-marine, biodiversité et randonnée sont les maîtres mots d’une petite virée dans les calanques de Marseille. Ces petites criques presque secrètes pour certaines, bordent le littoral marseillais minutieusement jusqu’à la ville de Cassis. Une vingtaine de calanques à visiter, au beau milieu du premier parc national périurbain d’Europe, terrestre et marin. Le rêve pour les randonneurs !

Un vrai régal pour les yeux !

65 – Lurs – Ganagobie (04)

décembre 2018

Une belle randonnée d’hiver de 17 km pour 550 m de dénivelé cumulé au départ du beau village de Lurs. itinéraire bien balisé 

Départ : parking en contre-bas de la route en face du cimetière à l’entrée du village. Monter vers le village en passant sous la porte de La Tour de l’horloge et continuer vers « la promenade des évêques » qui conduit à la chapelle Notre-Dame de Vie. Prendre le petit sentier sur la gauche GR 653 d qui amène jusqu’à La Baume.

Un petit sentier non balisé descend vers le ravin du Bues puis passage à gué. Continuer le sentier en face et prendre le premier sentier ( cairn) qui monte vers la piste à la cote 500 après  » Les Barous « ; Continuer la piste jusqu’aux ruines de  » Les Volandys « . Juste après le virage trouver un sentier qui monte en foret et qui rejoint le  » chemin de Monticelli  » à la cote 635. De suite prendre le GR à droite qui monte régulièrement jusqu’au Plateau de Ganagobie puis le sentier qui mène aux ruines de   » Villevieille « .Continuer en crête pour profiter du magnifique panorama sur la vallée de la Durance et les montagnes enneigées.

Revenir sur ses pas et reprendre le GR qui mène au Prieuré de Ganagobie. Une visite à La Croix blanche permet une magnifique vue. L’abbaye Notre-Dame de Ganagobie et le Monastère sont magnifiques.

Après le parking visiteurs, descendre par la route D 30 et empreinter tous les petits raccourcis GR qui coupent les virages. Attention certains sont à peine visibles ! Arrivé au Pont Romain, reprendre la piste GR à droite sur 500 m environ puis sur la gauche, un petit sentier monte doucement puis sèchement jusqu’à Saint-Pons. Rejoindre la route, la traverser et prendre le petit sentier qui remonte vers le beau village de Lurs et le point de départ. 

Cliquer sur le lien pour télécharger la trace GPX

https://www.visugpx.com/?valid=s8GaJorEUr&pass=75f30

Au départ, un joli petit sentier permet d’admirer la vue sur la vallée

Passer sous la porte de la Tour de l’Horloge couronnée d’un campanile en fer forgé


L’église, attestée dès le IXème siècle, a été maintes fois remise au goût du jour et agrandie pour s’adapter à l’évolution démographique de la population. Le portail monumental de l’église est assorti d’une porte ouvragée.

Les ruelles du vieux village. Des portes aux linteaux monolithes, des fenêtres à meneaux, des encorbellements sont autant d’éléments d’architecture ancienne à découvrir au fil des rues. 

Un agréable théâtre s’est installé sur une déclivité naturelle du terrain: ces gradins de pierre ne remontent pas au-delà des années 1960.

Au nord du village se dresse la silhouette du château, fruit d’époques diverses. Sur la gauche du bâtiment, des pans de murs en moellons de calcaire et la base d’une tour datent du Moyen-Age. 

 « la promenade des évêques »:  allée bordée de quinze oratoires, conduit à la chapelle Notre-Dame de Vie.

 La chapelle Notre-Dame de vie fut bâtie en 1552 sur le lieu d’un oratoire dédié alors à Notre-Dame de la Boyssière. La chapelle, consacrée à Notre-Dame-de-Vie, fut malmenée pendant les guerres de religion ; elle fut reconstruite en 1662, puis dotée vers 1866 d’un clocher-mur et d’un porche à deux colonnes. Avec son entrée ainsi ornée, elle présente une allure de temple grec. Derrière cet abri inhabituel, une grille permet de voir l’intérieur d’une construction assez classique, avec murs en voûte.   Aujourd’hui, Notre-Dame-de-Vie fait toujours l’objet d’un pèlerinage annuel le 15 août.

Des cairns un peu partout 

La vue sur la vallée de la Durance

Le Bues

Passage à gué du Bues

Les ruines de l’ancienne ferme de Volandys

Vue sur la montagne de Lure et son manteau neigeux

Prendre la direction de Villevieille

Un très beau sentier couvert de mousse mène aux ruines

  http://www.chroniques-souterraines.fr/dossiers/Archeologie/00_Dossiers/villevieille.pdf

Les ruines de Villevieille

en crête : La vue sur la Durance et les montagnes

retour vers le GR qui mène au Prieuré de Ganagobie

un cairn très original : une tortue

Des galets disposés en forme d’escargot

chemin de Forcalquier

Arrivée à Notre Dame de Ganagobie

http://www.baladesetpatrimoine.com/item/le-prieure-nd-de-ganagobie/

Le portail est agrémenté d’arc brisé, festonné empreint du même style mozarabe que les mosaïques. Au centre du tympan trône un Christ entouré des quatre évangélistes tandis que les douze apôtres apparaissent sur le linteau du bas-relief.

deux tombeaux sont installés à l’entrée de N-Dame devant la porte

Derrière le Prieuré, des tombes  sont creusées à même la roche pour y ensevelir les moines décédés

La Croix de l’allée des moines et sa vue magnifique

eau potable devant la boutique à Ganagobie : bon à savoir

En descendant par la route, on peut apercevoir des coulées de stalactites 

Les raccourcis GR qui permettent de couper la route et de descendre jusqu’au Pont Romain 

Le pont romain

Au pont romain, prendre la direction Bois de Lurs

de très beaux oliviers au Peyrons

Remontée vers Lurs

Traverser le beau village de Lurs pour finir la balade par un bon chocolat chaud à « la Terrasse de Lurs  » ensuite retour aux voitures.

Certaines randonnées sont tellement jolies qu’ elles demandent à être refaites et c’est le cas pour celle-ci. C’est une chouette rando d’hiver que tous les copains randonneurs ont adorée

64 – Le Pin Blanc et la Roche Amère (04)

Décembre 2018

Une randonnée d’hiver de 17,5 km pour 450 m de Dénivelé environ. Peu ou pas de balisage

Départ : parking entre le Bois D’ Asson et la Carrière de la Roche Amère sur la D13.

Prendre de suite le petit sentier après les 3 plots qui monte en foret le long d’un riou. Compter 5 passages à gué avant d’arrivée à la cote 399 et bifurquer à gauche. le sentier mène devant 3 petits étangs privés puis devant les écuries des  » Poneys de la petite famille  »   http://poneypetitefamille.free.fr/

Regagner la route (peu fréquentée), bifurquer sur la gauche pour passer devant une ferme agricole  » La Médecine  » puis virer à droite pour monter jusqu’à  » La Tourrache » et rejoindre la D 216. Prendre à gauche et à 100 m environ bifurquer sur la piste à droite. Au premier carrefour, virer à droite vers le sentier qui grimpe jusqu’au Pin Blanc (point géodésique) à 616 m d’altitude. Une vue à 360 ° permet un large panorama sur les montagnes lointaines. Poursuivre le sentier qui redescend régulièrement jusqu’à atteindre une piste, puis à la cote 586 prendre le petit sentier sur la droite qui grimpe et redescend tranquillement vers la route.

Bifurquer à droite et poursuivre la descente sur 200 m environ pour virer à droite à la cote 473. La piste mène au Jas des Cannebières. contourner le domaine privé à travers champ et foret pour retrouver le sentier qui descend vers Font Rouvier.

Après avoir rejoint la piste, prendre à gauche pour bifurquer à droite au premier carrefour. Continuer sur la piste qui rejoint un sentier botanique qui grimpe vers Notre-Dame de la Roche puis vers les vestiges d’une ancienne forteresse au sommet à 584 m d’altitude.

Redescendre par le même itinéraire pour rejoindre Font Rouvier et continuer sur la longue piste caillouteuse qui longe le ravin de l’Achanal et descend vers la route D 13 pour rejoindre le point de départ.


pour télécharger la trace GPX, cliquer sur le lien https://www.visugpx.com/?valid=MDdfhDZ5en&pass=5a776  

Départ de la randonnée : prendre le sentier qui démarre derrière les 3 plots

Le sentier grimpe en foret

Le riou forme de petites cascades…..le sentier est très humide, il faudra 5 passages à gué avant de bifurquer sur la gauche

Passage devant 3 étangs privés : Le premier ….

Le second : ou on peut trouver un pédalo, un barbecue très rustique et des relax en très mauvais état

Passage devant  » Les poneys de la petite famille »   http://poneypetitefamille.free.fr/

Après avoir rejoint une petite route, la ferme agricole La Médecine

Le 3 ième étang privé lui aussi

Passage devant La Tourache

Prendre la piste qui monte en crête après avoir quitter la route D216 

La vue se dégage petit à petit……

Au loin Forcalquier

Le beau village de Dauphin

La Roche Amère

Le point géodésique du Pin Blanc à 616 m d’altitude

La montagne de Lure a perdu son manteau blanc

Le beau village de Lurs perché en haut de son éperon rocheux

Un autre point de vue permet aussi une vue à 360 °

Après être redescendus sur la route de Niozelle, des ânes nous font la fête

Après avoir traverser  » Les Cannebières  » et « Font Rouvier », prendre à gauche la piste qui mène vers  » La Roche Amère « 

Le sentier botanique grimpe…

La chapelle Notre-Dame-de-la-Roche (ou de la Roque) est une chapelle romane située au sommet de la colline de la Roche Amère
Située à proximité d’un château fort, elle desservait l’ancien village, abandonné au xve siècle. C’était une possession de l’abbaye de Saint-Gilles. L’abside est de la fin du xie siècle ou du début du XIIe1. Le reste de l’église, la nef de deux travées en berceau surbaissé, l’absidiole du côté nord, sont du XVIIe ou du xviiie siècle. Une carrière exploite le pied de la montagne où elle est construite

Après avoir admirer la chapelle, continuer à grimper jusqu’au sommet à 584 m d’altitude   https://www.tourisme-alpes-haute-provence.com/patrimoine-culturel/villeneuve/apidae-chapelle-notre-dame-de-la-roche-4704115/

Au sommet, des vestiges d’un ancien chateaufort datant du moyen-agehttp://genea04.blogspot.com/2013/07/translation-de-la-roque-de-volx-en-1443.html

La vue du sommet à 584 m : La vallée de la Durance, Volx

La carrière de La Roche Amère

Puis redescendre par la piste qui ramène au point de départ

La longue piste caillouteuse

La piste interminable  rejoint le parking

La Roche Amère vue de la route

63 – La calanque de Sugiton (13)

décembre 2018

Une magnifique randonnée  de 10 km environ pour 300 m de dénivelé cumulé, à faire plutôt l’hiver car trop fréquentée les autres saisons.

Départ du Domaine de Luminy (Marseille) en dessous de la faculté des sciences d’Aix-Marseille. Les places de parking sont très très prisées donc mieux vaut partir tôt.

Il suffit de prendre le beau sentier aménagé et descendre vers le sentier de découverte qui mène directement à la calanque. L itinéraire est bien indiqué. 

Pour rejoindre la Calanque de Morgiou, continuer le sentier et empreinter l’échelle et la chaîne qui aident à gravir les gros rochers qui surplombent la mer. Après le passage du cap de Sugiton, une descente abrupte sans main courante ou chaîne donc non sécurisée a eu raison de notre détermination. Elle nous a semblés trop dangereuse aussi nous avons fait demi-tour et sommes remontés vers la falaise des toits pour retrouver le GR et ensuite le Col de Sugiton.

Reprendre le sentier de découverte pris à l’aller pour rejoindre le point de départ.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Calanque de Sugiton   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

La large piste au départ de la randonnée

le sentier de découverte qui mène directement à la Calanque de Sugiton

le sentier est très bien aménagé

Le Torpilleur se laisse apercevoir…

La descente vers la Calanque

Le sentier se transforme en escaliers jusqu’à la petite plage

Des petites criques permettent aux promeneurs de se reposer au soleil et même de prendre un bain

Passage de l’échelle et de la chaîne pour permettre de gravir les gros rochers

On peut apercevoir au loin « Le cap Morgiou »

Le sentier de « la Falaise des Toits »

Sentier qui borde la falaise

Le sentier assez raide qui grimpe pour rejoindre le GR

La vue du haut de la brèche

Magnifique vue

Le GR qui rejoint le Col de Sugiton

retour vers le Col de Sugiton

Passage devant le Jas à 215 m d’altitude

Retour vers le point de départ

Une balade exceptionnelle, superbe, un endroit paradisiaque……un pur joyau !!

 

Le passage entre les 2 Calanques est un endroit qu’il conviendrait de signaler et de sécuriser avant qu’il n’y ait un accident grave. Il devrait être clairement indiqué côté Sugiton sur la pancarte avant le passage à l échelle et côté Morgiou qu’il y a un passage très délicat qui nécessite une corde.

 

 

 

62 – Le grand Marges (83)

décembre 2018

Départ devant le camping de L’ Aigle à Aiguines (83) joli petit village aux portes du Verdon au dessus du superbe lac de Ste Croix.

Il suffit d’empreinter le GR99 qui démarre de suite et qui grimpe d’emblée sur 4,6 km vers le sommet à 1577 m. Itinéraire très bien balisé

Redescendre par le même itinéraire, à la cote 1081 bifurquer sur la droite pour redescendre vers la D 71. Un peu avant la route, prendre un petit sentier sur la gauche qui permet d éviter la D 71. Après avoir rejoint la route, monter jusqu’au Col d’Illoire. Profiter du beau belvédère pour admirer les belles Gorges du Verdon.

Revenir un peu avant le virage en épingle et trouver le sentier qui descend pour éviter les lacets de la route. Ce sentier permet de couper la route et de rejoindre la Chapelle St Pierre et le parking du départ devant le camping.

Un copain randonneur blessé au genou, nous avons du empreinter la route jusqu’au point de départ. 

Cliquer sur les photos pour agrandir

Piste grand Marges   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Le départ se fait en foret

Le beau chateau d’Aiguines    https://www.provence7.com/portails/architecture/chateaux-et-bastides/chateau-daiguines/

En montant progressivement, on peut apercevoir le beau lac de Ste Croix

En admiration devant tant de beauté !

Les Gorges du Verdon

On peut apercevoir au loin Ste Croix du Verdon et plus près Les Salles-sur-Verdon

 

Au fond des gorges on peut distinguer Le Verdon

L’itinéraire est bien balisé mais quelques cairns sont là pour indiquer le chemin aux nombreux randonneurs

Le Clot de la Glacière (1400 m environ) juste après le petit Marges est un replat, une grande clairière qu’il faut traverser avant d’atteindre le Grand Marges 1577 m

Le sommet du Grand Marges à 1577 m d’altitude

Vue du sommet

Le sol est très humide, les pierres sont patinées, la descente est dangereuse…attention à la chute !

Possibilité de se garer, un parking pour profiter du Belvédère au Col d’Illoire

Le Belvédère d’Illoire

La vue du Belvédère

dans le rétro

Une très jolie randonnée que nous referons au printemps quand les sols seront moins humides et le retour se fera par le sentier d’Illoire qui traverse le cirque de Vaumale. Mais il semblerait que ce sentier soit interdit au public ? Nous n’avons trouvé aucune indication sur place à ce sujet……a t-il été ré-ouvert ?

 

 

 

 

 

 

 

 

61 – Grambois et les ruines des Templiers (84)

Fin novembre 2018

Une rando cool de 13 km pour 300 m de Dénivelé

Départ du parking de Grambois, prendre la route D 122 qui part vers l’Est sur 500 m puis continuer tout droit route de Mirabeau D 33 sur 400 m environ. Entre deux habitations prendre le premier sentier qui monte, puis bifurquer vers la gauche . Poursuivre sur 1 km, gagner une petite route à traverser pour contourner « le Jas de Bertet ».

Après le Jas, virer à droite sur l’ancienne route qui se transforme petit à petit en piste avant d’atteindre « Les Chabuis » , sa boite aux lettres rustique, continuer sur la piste jusqu’au domaine  » regarde moi-venir « , prendre de suite le petit sentier qui mène à l’arrière de la première habitation. Passer devant l’enclos des  chevaux et poney, monter régulièrement jusqu’aux ruines des Templiers par un chemin caillouteux à peine visible. Il faudra fouiller un peu pour pouvoir trouver les vestiges d’un passé oublié, les broussailles ont envahi les ruines.

Redescendre par un sentier bien visible cette fois-ci jusque « Le Destel » un petit hameau avec son lavoir en cours de restauration et sa fontaine. Continuer sur la petite route jusqu’au panneau baliseur et prendre à gauche le sentier d’exploitation qui traverse des champs. On passe à bonne distance du château de Saint-Léger devenu colonie de vacances. Ensuite bifurquer à droite pour traverser la route D 122 et rejoindre « la crête de la Sarrière » juste en face. 

Le sentier forestier part vers l’ouest, direction Grambois, longe une ancienne carrière et un four à chaux protégé par une épaisse grille. Endroit propice à la pause casse-croûte car ensoleillé.

Continuer sur ce sentier jusqu’à atteindre une piste qui devient route et descendre vers « le Coq » petit hameau puis traverser par deux reprises l’Eze, une petite rivière. Remonter le chemin qui mène à la fontaine de Fonteverane  puis prendre les escaliers pour atteindre l’ imposant et majestueux chêne plusieurs fois centenaire. La visite du beau village de Grambois s’impose avant le retour au point de départ.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Piste-REGARDE MOI VENIR   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Vue sur le grand Luberon, on peut distinguer l’antenne du Mourre Nègre (1125 m)

Passage devant une ruine : une ancienne exploitation agricole ?

Une enseigne à l’approche du Jas de Bertet

rencontre avec un troupeau de moutons et de biquettes 

trop curieuses les biquettes !

très rustique la boite aux lettres et sa sonnette

Passage devant « Les Chabuis »

Bifurquer vers le sentier à droite qui monte derrière la première habitation du domaine de  » Regarde moi venir »

Un poney barre le chemin

La montée vers les ruines des templiers est raide

dans le rétro

raide mais régulière

Les ruines des Templiers se cachent au milieu des broussailles

Le lieu est privé et dangereux donc attention.

Après quelques recherches, ces ruines ne seraient que des vestiges d’une ancienne maladerie de Sainte- Madeleine : lieu ou l’on isolait les lépreux 

Joli sentier qui mène au Destel

Arrivée au Destel (petit hameau) avec son lavoir en cour de restauration et sa fontaine

prendre la direction Les Prats des Vallats

Prendre direction Grambois par le chemin d’exploitation qui court entre les champs et les vignes

Passage derrière St Leger devenu colonie de vacances

Au niveau des ronces et roseaux, virer à droite pour traverser la route et atteindre la crête de la Sarrière

Le chemin forestier de la Sarrière

Ancien four à chaux

Passage sur l’Eze

Les pluies des jours précédent ont augmenté le débit de l’Eze

Chemin caladé avant d’arriver à Grambois

La fontaine de Fontverane

L’immense et majestueux chêne plusieurs fois centenaire

Difficile à photographier en totalité !!

Visite du beau village de Grambois   https://www.provenceweb.fr/f/vaucluse/grambois/grambois.htm

ses ruelles

L’église et la fontaine de Bartavelle ou le  cinéaste Yves Robert tourna deux scènes de son film « La gloire de mon père » d’après l’oeuvre de Marcel Pagnol : la partie de pétanque et le retour de la fameuse chasse aux bartavelles. Depuis la fontaine est baptisée « Fontaine des Bartavelles »

En décembre et Janvier on peut admirer la crèche et les santons de Pierre Graille.

Il a réalisé la crèche du village de Grambois, exposée chaque année à Noël, dont les santons, faits avec une argile qu’il allait chercher lui-même dans la pinède ont la particularité d’être les portraits des habitants du village, dans leurs costumes traditionnels, caractéristiques de leur métier.  

 La crèche est exposée dans l’église Notre Dame de Beauvoir  . L’église romane dont la partie la plus ancienne date du XIème …

 

Profitons des randonnées d’automne pour visiter les nombreux petits villages perchés qui font la richesse de notre région. Les copains randonneurs se font une joie de vous les faire partager

 

 

 

 

 

 

 

60 – Viens et sa dalle à empreintes (84)

Novembre 2018

une randonnée automnale de 18 km pour 550 m de D environ aux alentours de Viens joli petit village perché à 610 m d’altitude.

Départ parking proche de La Tour de L Horloge au centre du hameau. Prendre de suite la D 33 route de Banon jusqu’au belvédère avec sa jolie vue sur les montagnes ( Le Mont Ventoux, la Montagne de Lure etc ) Juste en face sur la gauche, quelques escaliers en pierre grimpent vers « Le travers de Piéroux ». Ignorer toutes les traverses, continuer tout droit jusqu’ à longer St Laurent (petit hameau) 

Traverser la route et prendre juste en face un sentier qui descend jusqu’à St Amas (petit hameau) puis reprendre le GR qui mène à L’Ubac de Pradenques. Empreinter à nouveau la route et quelques cent mètres sur la gauche, prendre un sentier qui permet de couper le virage et de suite en bas du carrefour, trouver sur la gauche un petit sentier discret qui descend dans la foret, et reprendre le GR jusqu’à regagner une piste mais quelques mètres avant chercher un petit sentier discret sur la droite qui monte assez sèchement jusqu’à rejoindre la route.

Poursuivre sur la route sur cent mètres environ et prendre la piste à droite qui mène à la réserve naturelle géologique du Luberon ou on peut apercevoir sur la droite « la Dalle à empreintes » de mammifères d’il y a quelques 30 millions d’années. Continuer la piste GR, à la cote 618 au virage,prendre tout droit par un petit sentier qui mène à « La Suaude ». Traverser la D 33 et reprendre en face le GR jusqu’ aux ruines de Piémayon puis descendre par une piste caillouteuse jusqu à la route D 115.

Nous avions pris un sentier juste en face pour traverser le Calavon et éviter la route du retour sur Viens mais hélas les pluies des jours précédents ont considérablement augmenté le niveau de l’eau aussi nous avons été obligés de faire demi-tour

Prendre la route D 115 qui est aussi le GR jusqu’à Viens. Attention à 1 km avant l’arrivée, le GR quitte la route , repart sur la droite et monte régulièrement jusque derrière le cimetière. Une visite du beau village de Viens s’impose pour regagner ensuite le parking du départ.

Piste Viens 2018   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

La jolie vue du belvédère près du chateau

Le brouillard matinal est en train de se dissiper…

Petit sentier pierreux du départ

Petit à petit nous sommes au-dessus des nuages

le soleil joue avec les arbres

Après St Laurent, prendre la direction St Amas

Le petit hameau de St Amas. Le soleil a disparu et a laissé place au brouillard…..

A St Amas prendre la direction de l Ubac de Pradenques.

Sentier raviné par la pluie dans la foret de l’Ubac

Le brouillard est toujours présent….

La dalle à empreintes de mammifères d’ il y a quelques 30 millions d’années http://www.parcduluberon.fr/geosite/dalle-empreintes-viens/

Une empreinte

Est-ce vraiment une empreinte de mammifère ??

Arrivé à la Suaude, prendre la direction de Pièmayon

C’est la saison des champignons !

Les ruines de l’ancien hameau Pièmayon

Le brouillard nous a quittés !!!

Après les ruines de Pièmayon prendre la direction de La Chapelle St Férréol

La piste caillouteuse qui descend vers la chapelle St Férréol

Au loin on peut apercevoir les Gorges d’Oppedette

Le Calavon est en colère et impossible à traverser, nous avons donc fait demi-tour

La chapelle St Férréol

Un petit retour en arrière, en 1979, la Chapelle n’est plus qu’une ruine dans laquelle poussent arbres et buissons. Elle a pu renaître, tout d’abord,  grâce à la mobilisation en 1988 de l’association des Amis de Viens,  grâce  à de courageux bénévoles qui ont pu avec  l’autorisation de la mairie,  propriétaire des bâtiments délabrés, déblayer le site.  Un premier pas était fait.

http://chapelles.provence.free.fr/viensstferreol.html

A la chapelle prendre la direction de Viens

En remontant le GR on peut apercevoir le beau village de Viens

Le GR quitte la route et grimpe régulièrement vers le village

Le GR longe le cimetière avant d’arriver au village

La chapelle St-Hilaire https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/clocher-de-l-eglise-paroissiale-saint-hilaire-a-viens

Le portail et la tour de l’horloge : Entrée principale de Viens, accessible aux attelages, a longtemps été appelée Porte Neuve, puis Portail, Beffroi.
Le monument est étagé : base romane, partie supérieure, et enfin XVIe siècle.

La herse en assomoir et l’emplacement de la bouche à feu sont à remarquer.
La cloche est du XIVe siècle. Le mécanisme de l’horloge de 1862 et une seule aiguille.

Les ruelles de Viens

 

Le lavoir

Belle randonnée à réaliser un jour sans brouillard pour avoir la chance d’ apercevoir les Ocres de Rustrel, le beau village de Gignac….Une autre randonnée sera donc prévue pour visiter le Colorado Provençal à Rustrel.

 

59 – Le Haut-Montsalier – Le Vieux Redortiers – Le Vieux Banon (04)

Novembre 2018

Une longue randonnée d’hiver de 18 km pour 500 m de dénivelé cumulé environ

Départ du village de Banon parking du centre communal sportif : rejoindre la route pour prendre en face le premier chemin qui rejoint le GR de pays Tour de la montagne de Lure.

Suivre le GR jusqu’à la cote 831 pour rejoindre par un sentier Le Haut Montsalier village abandonné en ruines. Après avoir visité les vestiges d’une vie passée, emprunter le sentier qui court vers les anciens moulins à vent ( tours rondes )dont il ne reste aussi que des ruines ( propriété privée ).

Rejoindre le GR de pays, traverser la D 950 et continuer en passant devant le hameau  » Les Sartrons », rejoindre la D 5 et reprendre le GR qui descend à une centaine de mètres plus loin sur la droite. Arrivé en bas au carrefour, on peut apercevoir le sentier qui monte tout en haut vers Le Vieux Redortiers ancien village en ruines dont quelques murets sont en cours de restauration.

Après avoir visité les vestiges redescendre jusqu’au carrefour en bas et prendre le petit sentier qui part au milieu du virage en épingle, continuer toujours tout droit en passant devant « Les Courlines »(une campagne) devant « Les Brieux » (avec son terrain de tennis) continuer en face en longeant le ravin de la Riaille pour rejoindre la route D 950 après avoir passé devant « La Cabanette ».

Continuer sur la route pour rejoindre Banon ou emprunter en face la piste qui ramène aussi à Banon.

Profiter de la visite du beau village de Banon pour monter admirer le Vieux Banon plein de charme.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Piste Vieux redortier - Monsalier   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

En montant par le GR, la vue se dégage

au loin, on peut apercevoir les ruines du Haut-Montsalier

Le GR et ses couleurs d’automne

Le petit sentier pour accéder aux ruines

Au XVIe, le village compte 300 habitants. Au XVIIIe, les périodes troubles (guerres de religion) appartiennent au passé et la position défensive n’est plus aussi justifiée. D’autre facteurs comme la rareté de l’eau, la rudesse du climat et l’éloignement des voies de communication font que les Salimontains, descendent s’installer dans la plaine. Les archives municipales témoignent d’un regain d’activité de Montsalier à partir du XIXe, vers 1880 une école est construite, elle fermera en 1924 ! Pourtant au XXe siècle, le « déperchement » des villages s’accélère et le vieux village est délaissé au profit du hameau du Plan dans la vallée (l’actuel Montsalier), les maisons étant démantelées pour la construction des maisons d’en bas. ~

Ruelles en calades, maisons aux fondations médiévales, citernes, caves voûtées, aires de battage du blé, jardins en terrasse, cimetière, témoignent de l’ampleur du travail fourni par les anciens pour habiter ces rudes territoires.

Au bas du village, sur un col très venté, les trois moulins, encore en service en 1860, témoignent d’une vie agricole active .

rejoindre le GR

L’école du hameau Les Sartrons évoqué dans le film de Jean Giono Crésus en 1960 

En montant à Redortiers…magnifique hêtre

La montée est régulière

Le Vieux Redortiers : village en ruines. Certains murets sont en cours de restauration…

 Certaines ruelles sont encore caladées. On devine qu’une rue ceinture le village mais on ne peut en faire le tour sans risque. L’aire de battage, celle où l’on comptait autrefois les grains, a été partiellement restaurée.

Quelques bories se cachent au milieu des bois

Visite du Vieux Banon : Le village médiéval de Banon, situé au sommet du bourg, est délimité par les vestiges des remparts de l’ancien château. Le portail à mâchicoulis du XIVe siècle en constitue l’accès principal.

En montant…

Les ruelles caladées

Les Ruelles à arcade ajoutent du charme au village

La librairie très réputée Le Bleuet fondée en 1990  par Joël Gattefossé place Saint-Just à Banon

Les grands espaces ne (me) lassent jamais. Le plaisir simple et complet d’une journée de balade, en pleine nature, avec un groupe de copains souriants. Que demander de plus ?

58 – Le tour de Chenerilles (04)

Novembre 2018

Petite balade automnale au-dessus de Malijai : 12 km pour 450 de dénivelé environ

Départ petit parking après le virage en épingle sur la D 8 : la balade démarre aussitôt par une belle grimpette. Itinéraire très bien balisé, prendre la direction Col de Puimichel.

Au Col de Puimichel (811 m) prendre la direction de Chenerilles Eglise St Florent 4,5 km

Au hameau Les Bellois bifurquer vers un petit sentier qui descend sur la droite. Au loin on peut apercevoir sur son promontoire le village d’Espinouse.

Longer le ravin du Baus, de nombreuses cascadent s’y jettent.

Arrivée à Chenerilles, ancien hameau en ruines et sa chapelle restaurée : La chapelle St Florent

Trouver le sentier qui longe les ruines et descendre régulièrement ( attention descente un peu raide par moments ) pour retrouver le D 8 afin de rejoindre le parking point de départ.

http://hautesterresdeprovence.e-monsite.com/pages/villages-abandonnes/chenerilles.html

Cliquer sur les photos pour agrandir

Piste-CHENERILLES144716   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Parking du départ après le virage en épingle

La montée vers le Col de Puimichel est régulière, petit à petit la vue se dégage…

Devant Le Château de Serre ou Les Bertrands qui n’est qu’une simple habitation avec une allée de cyprès

une rencontre

Suivre la direction du Col de Puimichel

On peut déjà apercevoir au loin la Chapelle St Florent et les ruines de Chenerilles

Au carrefour qui rejoint une petit route , à droite on peut voir au loin les panneaux photovoltaïques de Haut-Val. Bifurquer à gauche

Jolie vue

Au Col de Puimichel, prendre la direction de Chenerilles et Eglise St Florent

descendre par une piste boueuse vers Les Bellois

Au loin, le Cousson

Au Bellois, prendre le petit sentier à droite qui descend

les biquettes sont bien curieuses de nous voir passer

Continuer à descendre par le petit sentier jusqu’à la piste

Le sentier longe le ravin du Baus

Le ravin ou les nombreuses pluies des derniers jours ont entraîné des éboulements

Au loin, après le ravin, on peut distinguer le hameau d’Espinouse

la chapelle St Florent du XVI siècle restaurée en 2008

Les ruines de Chenerilles : vestiges de la commune de Chenerilles dont les habitants ont été anéantis par la peste en 1629

La descente pour retrouver la D 8, attention ça glisse, les galets roulent !

Suivre les nombreux cairns pour retrouver la route

 

Encore des moments très agréables entre copains randonneurs à la découverte  d’un passé oublié, d’anciennes habitations sous les couleurs d’automne….

57 – Le Vieux Noyers (04)

Novembre 2018

Une belle randonnée d’automne au-dessus de Noyers sur Jabron en allant du pas de l’Essaillon, au Vieux Noyer et à la chapelle Ste Claude : 16 km pour 700 m de dénivelé cumulé

Le départ se situe après Les Bastides au-dessus de Castel Bevons au croisement de 2 pistes.

L’Itinéraire est très bien balisé, prendre de suite la direction du Pas de l’Essaillon, la piste devient chemin au col de St Pensier puis continuer en foret jusqu’au Pas de L’Essaillon qui permet d’admirer La Pierre Impie, Le Roc de l’Aigle. Revenir sur ses pas et prendre la direction du Vieux Noyers. Le sentier en foret « monte et descend » sans arrêt jusqu’à la foret domaniale du Jabron ou on peut voir les ruines de la Chapelle St Bevons.

Redescendre vers le hameau  Le Durban composé de quelques habitations et d’une ferme, ensuite rejoindre la piste jusqu’à la cote 761 pour prendre à travers champ un petit sentier qui monte régulièrement jusqu’au Vieux Noyer.http://www.foulonjm.com/vieux-noyers-st-claude.html

Après la visite du vieux village, prendre la direction Nord vers la Chapelle Ste Claude en empruntant le GR 946, passer devant le hameau de Lauche ou se trouve la fontaine et son lavoir puis devant les ruines de Rivas, continuer à grimper jusqu’à La Chapelle de Ste Claude ou une pause casse-croûte s’impose.

Reprendre la direction du Vieux Noyers par le même itinéraire qu’à l’aller jusqu’à la cote 761, remonter légèrement la piste vers le nord puis bifurquer vers la droite par Le GR direction Valbelle- Bévons. Traverser quelques ravines pour rejoindre par la piste le parking du départ.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Piste-VIEUX NOYER   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Le départ : au croisement de 2 pistes après « Les Bastides » au nord de Castel Bévons

Itinéraire très bien balisé : prendre direction le Pas de l’Essaillon

« Les Bastides »

En montant vers Le Pas de l’Essaillon, la vue se dégage petit à petit

Après avoir été au Pas de l’Essaillon (200 m), revenir à ce croisement pour prendre la direction du Vieux Noyers

Le Pas de l’Essaillon à 850 m environ

Pierre Impie et le Roc de l’Aigle sont visibles de là-haut

Le sentier en foret qui mène à la chapelle St Bévons

Une petite chapelle dédié à Saint-Bevons et dont il ne reste que quelques ruines a été construite en 1852 entre Pierre Impie et le Vieux Noyers.

Les jolies couleurs d’automne

Traverser le ravin des Gorgonniers avant d’arriver au Durban

Le hameau Le Durban composé de quelques habitations et d’une ferme

On peut apercevoir au loin N-D de Bethléem du Vieux Noyers

La montée régulière pour atteindre le Vieux Noyers

première ruine en arrivant par le GR

Puis N-D de Bethléem se laisse apercevoir

Le Vieux Noyers village abandonné en ruines à 820 m environ

Au vieux Noyers, se trouvent notamment les restes du château du XIII °, les ruines de l’ancien village, et l’église Notre-Dame-de-Bethléem et Sainte-Euphémie, ou de Haut-Noyers. 
Cette dernière, ancienne dépendance du prieuré de Ganagobie, est construite au XIII °. 
C’est l’une des plus grandes églises du département (32 x 12 m).
° Sa nef comprend quatre travées en berceau brisé, qui débouche dans un chœur carré, voûté de la même façon, et éclairé par trois baies .
° Sa cloche date de 1549, elle est visible à la mairie . 
Elle a été restaurée dans les années 1970. Elle est classée monument historique … »

La rue principale du hameau

La seule habitation qui soit encore couverte et qui semble t-il soit encore squattée

Quelques recherches sur internet m’ont appris que cette maison était habitée par un vieil ermite anglais, William, qui a dû partir pour raisons de santé il y a quelques années.

Des tags tapissent les murs intérieurs de la ruine

Puis à la sortie du village vers le nord, prendre la direction Ste Claude par le GR

Du Vieux Noyers, on peut apercevoir La Chapelle de Ste Claude à 910 m d’altitude 

D’autres ruines longent le GR

Le hameau de Lauche.

C‘est ici que l’on trouve la fontaine-lavoir, vieille de plus de dix siècles, ou les gens de Noyers faisaient les lessives. Le hameau se compose d’une ferme et de sa bergerie distante de quelques dizaines de mètres, bergerie aujourd’hui habitée par un homme seul qui vit là en hermite, grâce à l’eau de la fontaine, toujours potable.

La seule bergerie encore habitée

dans le rétro : le Vieux Noyers

La Chapelle Ste Claude à 910 m ou une pause casse-croûte s’impose

 L’intérieur est vide de tout mobilier, hormis un banc de bois. Le clocher composé d’une arche de pierres couverte de lauzes, se trouve sur l’arrière de l’édifice. La cloche quand à elle à aujourd’hui disparu. Cette chapelle à été restaurée il y a une dizaine d’années.

Passage dans les ravines 

Les jolies couleurs d’automne

 

Chaque saison a ses randonnées. Les copains randonneurs du 04 ont entamé les randos d’automne, des balades de plus faibles dénivelés mais tout aussi spectaculaires pour ceux qui savent regarder et apprécier ……

 

 

 

– Retour au Poil (04)

Novembre 2018

La visite du Poil l’année dernière avait beaucoup plu aussi accompagnés d’autres copains randonneurs, nous y sommes retournés.

Pour la trace, se référer à la randonnée N ° 5

La principale raison de la désertification des villages  a été l’exode rural. Le Poil  en a fait les frais. Vidé quasi entièrement dans la première moitié du XXème siècle, il revit pourtant au XXI éme.. En trois heures de marche on peut atteindre le hameau ruiné du POIL . . . Alors, seulement, se dévoile le village accroché à un éperon rocheux. . .

L’immense majorité des anciennes maisons du Poil ne sont plus que des ruines envahies de végétation. Ici, on vivait essentiellement de l’agriculture, en se ravitaillant une fois l’an de l’autre côté de la montagne à une dizaine de kilomètres à vol d’oiseau . . .Longtemps, Le Poil a été un village comme tant d’autres, où l’on vivait d’agriculture et quasiment en auto-subsistance. Jusqu’à 300 personnes ont cultivé ses terres au XIXème siècle. Mais le phénomène de l’exode rural a été impitoyable. La mécanisation de l’agriculture, la pauvreté, l’attrait de la ville ont signé son arrêt de mort.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Départ du Gros Jas puis montée vers le parking de Chabrejas

Gite « Le Saule Mort » : pour louer 04-92-35-50-13

Petit torrent : le Clovion

Petit pont en bois au-dessus du Clovion

On peut apercevoir la piste qui mène directement au Poil

Passage rocheux et cascade juste au-dessus du Poil avec une vue plongeante sur le village

Vue sur Le Poil

Sa fontaine

Cliquer sur le lien pour voir la vidéo  https://youtu.be/h5AKn25vGPc

Pause casse-croûte à l’abri du vent

La montée vers l’ancienne église

L’église

Vue derrière l’église

Comme tant d’autres villages isolés, Le Poil aurait pu sombrer dans l’oubli. C’était sans compter sur l’intervention des hommes. D’abord un Parisien qui, séduit par la beauté des lieux dans les années 1970, entreprend de rebâtir la mairie et l’école. Depuis deux décennies, l’association Les Amis du Poil a pris le relais et continue de rénover ce qui peut l’être, tout en cultivant du blé ou de la lavande à l’ancienne. Leur président, Alain Bertrand, installé dans l’Est lyonnais, y vit même les weekends, loin du monde.

Aujourd’hui, avec l’adjoint chargé du hameau, ils envisagent d’organiser une collecte sur internet pour financer la rénovation de l’église. Comme un joli pied de nez, c’est la modernité qui pourrait redonner un second souffle au village.

Retour par le lac aux serpents

Dans le rétro

L’homme semence

A lire impérativement pour comprendre l’histoire du Poil 

 

Certaines balades sont tellement jolies qu’elles donnent envie d’y retourner……

 

56 – Le Roc Diolon (05)

Octobre 2018

Une très belle randonnée de 17 km pour 1200 m de Dénivelé environ au départ d’Orcières Merlette

Départ au parking devant les hangars d’entretien au bout de la route du Forest. Prendre de suite la piste qui monte vers le hameau Forest d’Estaris puis après les vieilles habitations, bifurquer à droite vers un petit sentier qui  grimpe ensuite dans les Rochers d’Estaris ou on peut apercevoir sa croix blanche. Continuer le sentier qui rejoint la piste.

Monter jusqu’au lac Jujal (2195 m) puis jusqu’ à la station de Roche Rousse et son chalet, ses remontes pentes, ses télésièges.

Continuer la piste qui monte jusqu’au lac des Sirènes (2390 m). Après le lac bifurquer sur la droite et monter jusqu’aux lacs Jumeaux ( un est à sec) rejoindre la piste pour atteindre le Grand Lac d’Estaris à 2560 m d’altitude. C’est une des principales réserves d’eau d’Orcières. La peche y est autorisée, on peut y trouver des Ombles chevaliers, des truites fario ainsi que des vairons.

Prendre la direction du Col de Freissinières ou Col d’Orcières à 2782 m puis bifurquer à droite pour monter en crête jusqu’à Roche Brune (2956 m).

Les pierriers sont interminables et glissants, petit à petit on aperçoit le sommet du Roc Diolon à 3071 m d’altitude. Continuer l’ascension jusqu’au sommet.

Redescendre par le même itinéraire ou par quelques variantes afin d’admirer tous les lacs d’altitude du cirque des Estaris.

Cliquez sur les photos pour agrandir

Piste Roc Diolon 1   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Départ Orcières Merlette parking au bout de la route du Forest devant les hangars (matériel d’entretien des pistes) à 1870 m

hameau en cours de restauration : Forest des Estaris à 1958 m

Vue du Rocher des Estaris : Orcieres Merlette au loin et le hameau Forest des Estaris au-dessus

Le chalet Joubert à 2044 m

On continue à monter…

Le lac de Jujal

Le Lac de Jujal et les couleurs d’automne

Roche Rousse

Roche Rousse

Aire de détente, solarium…

Le Lac des Sirènes

Lac des Sirènes avec en ligne de mire le Roc Diolon

Les Lacs Jumeaux

Le grand Lac des Estaris

tous ces lacs sont reliés entre eux par des rious

Montée vers le col de Freissinières ou d’Orcières

Versant nord du col de Freissinières

Vue coté sud

Montée vers Roche Brune : le vent, le froid et la neige n’ont pas eu raison de notre détermination !

 

Au sommet dans le brouillard !

Vue du sommet

Redescendre vers le Col de Freissinières

La variante du retour nous permet d’admirer d’autres lacs

Le lac Long

retour à Forest d’Estaris

Puis à Orcières Merlette

Pour cette randonnée, je n’étais pas en forme mais ma copine randonneuse a su me motiver à me dépasser pour atteindre notre but : le sommet ! Randonner entre copains est bien plus agréable , chacun peut encourager, inciter, motiver l’autre lors des moments de découragement. 

Petit rappel : ne pas boire aux fontaines  ou il est notifié « eau non contrôlée » même en cas de forte soif sinon problèmes intestinaux assurés 

 

 

 

 

 

 

55 – Le Tour de Terre Basse (04)

Octobre 2018

Belle randonnée de 15 km pour 700 m de dénivelé environ au départ de Chateaufort

Départ sur la place ( parking) de Chateaufort petit hameau de 28 hab. Itinéraire très bien balisé, suivre le GR 653 D (chemin de St Jacques de Compostelle) jusqu’à Saint-Geniez.

A St Geniez, à la fontaine au centre du village, prendre le PR sur la gauche qui mène derrière le cimetière et monte au « Pas de l’Echelle ». Puis redescendre par la piste toujours bien balisée, passer le domaine La Pène, Terre Basse, Les Jaumes pour rejoindre le petit village de Chateaufort

Cliquez sur les photos pour agrandir

Piste-CHATEAUFORT151533   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Itinéraire très bien balisé : prendre direction St Geniez

La descente dans le ravin de Baile Vieil

traverser la passerelle au-dessus du riou (un bras du Sasse)

Puis monter vers l’Eschaillon

Au fur et à mesure de la montée, la vue se dégage…On peut apercevoir le Rocher de Hongrie qui culmine à 1189 m.

Pret à tomber ?

Le grand Font à 1124 m

Traverser les marnes boueuses de Gourras

Le Gourras : impressionnante barre rocheuse au-dessus de St Geniez

Le sentier bordé de restanques avant l’arrivée à St Geniez

On peut distinguer le Rocher de Dromont, le Sabot Rocher, la crête de Geruen

Arrivée à St Geniez

A la fontaine au centre du village, virer à Gauche et suivre le PR

Monter en direction du « Pas de l’Echelle »

prendre ce petit sentier qui monte vers le Gourras 

et rejoindre la piste qui mène au  » Pas de l’Echelle’

« Le Pas de l’Echelle » à 1223 m d’altitude

redescendre au nord par la piste balisée PR

La vue sur l’autre versant est tout aussi magnifique

Le Domaine de La Pène :  Maison Thomas Philippe (un lieu de vie, de rencontres, de retraite et de ressourcements)  devant le Grand Adroit haut de 1184 m

Les Jaumes : Prieuré Sainte Marie ou vit la communauté des frères de St Jean

Le grand Font

Retour sur Chateaufort

Son pigeonnier

sa fontaine

Son église

La veille de cette randonnée, la pluie était tombée en quantité aussi les sols étaient imbibés, les robines étaient boueuses.

Malgré tout cela, la balade est restée un vrai moment de plaisir, de partage et de franches rigolades !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

54 – Le Pic de Charance (05)

Octobre 2018

Très belle randonnée ludique, bien balisée dans une foret très fréquentée surplombant la ville de Gap (4 km).

Départ : parking du Domaine de Charance, il suffit de suivre les indications proposées par les panneaux baliseurs car différentes variantes sont possibles.

Tout est fait pour vous faire aimer la nature, différents animaux en bois se cachent parmi les arbres.  De nombreux points d’eau sillonnent le début de cette randonnée, le Drac canalisé s’écoule un peu partout et le lac vous incite à la détente .

 La montée se fait tranquillement en foret jusqu à La Brèche (1657 m).

Un vent violent à plus de 90 km/h nous a empêchés de poursuivre le parcours jusqu’au sommet du Pic de Charance (+ 180 m de dénivelé) nous avons du redescendre par le Col de Guizière (1649 m)pour rejoindre le parc et visiter le beau domaine de Charance.

Notre randonnée s’est donc limitée à 13 km pour 700 m de D environ

Cliquez sur les photos pour agrandir

Piste Charance   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Au départ : parking du Domaine de Charance

La randonnée est TB balisée : suivre Sentier-Brèche-Pic

De nombreux Séquoias géants en ce début de parcours

Longer le lac aux canards

La montée se fait en foret donc très agréable en été

Une randonnée très ludique 

Le Drac sillonne ce début de rando

Passage de la passerelle

De nombreux animaux rencontrés lors de notre balade : ici un escargot semble se glisser le long d’un arbre….

ici une belette….

Là une grenouille vous attend au carrefour…

Une souris semble descendre d’un arbre..

Puis une chenille…

Puis un nain sort des broussailles….

Et enfin un écureuil près du belvédère du Rochasson

La vue sur Gap et ses alentours du Belvédère du Rochasson

Des cabanes en bois pour amuser les plus jeunes..

La montée s’accentue petit à petit …

Puis la vue se dégage sur la montagne de Charance et dans le rétro sur Gap et ses alentours

Le dénivelé s’accentue avant l’arrivée à La Brèche

Passage de La Brèche à 1657 m

La Brèche

une vue magnifique à 360°

Suivre le sentier qui monte pour atteindre le sommet du Pic de Charance : + 180 m de dénivelé

Vue en arrière de La Brèche

Le vent est trop violent pour tenter l’ascension du Pic de Charance aussi la prudence nous incite à poursuivre notre parcours vers le Col de Guizière à 1649 m

Nous laissons le Pic de Charance derrière nous

Le vent est si violent qu’il nous est difficile d’ avancer

Descente vers le Col de Guizière

Nous avons donc pris la direction du Lac de Charance pour redescendre et visiter le beau Domaine de Charance

Son lac 

Son chateau

Ses jardins

Ses terrasses

Son garage à bateaux

Une très belle randonnée un peu écourtée mais un bon randonneur doit savoir renoncer face à des conditions défavorables, ce n’est ni honteux ni dévalorisant c’est juste savoir faire preuve de bon sens

 

53 – Le tour des hameaux abandonnés de La Javie (04)

Septembre 2018

Randonnée diversifiée tant par sa végétation, son relief, ses ruines et ses habitations restaurées. Nombreux passages à gué

Balade de 14 km pour 700 m de dénivelé cumulé environ au départ du dernier hangar après Chaudol ( hameau de La Javie ) à la cote 816.

Monter au nord par la piste qui longe le ravin de Maurel. Le circuit est balisé en PR mais il manque quelques indications par endroits donc attention !

Un premier passage à gué ou ensuite il faut suivre quelques cairns et monter dans les robines.

Au prochain carrefour, au ravin de la Grande Pièce, prendre la direction de Bouisse-Basse par un sentier ombragé qui mène à un abreuvoir pour les bêtes ou coule en abondance l’eau de la source et à un joli pont en pierre sous lequel coule le riou.  

Arriver à Bouisse-Basse à 1060 m d’altitude, on peut y voir différentes ruines qui témoignent d’ un passé révolu, d’une chapelle ouverte (La Bouisse) et d’un oratoire, des ruines d’un ancien moulin et de sa meule. La végétation est dense et recouvre entièrement certains vestiges, le sentier se perd dans les herbes hautes, attention de bien bifurquer sur la droite vers le gros arbre devant la baraque en bois et en tôle. 

A noter que le nom des hameaux traversés a rapport avec un arbre ou arbuste : La Bouisse vient de buis, La Sauzée des saules et Boulard des bouleaux !

Continuer à monter par le sentier jusqu’à la Bouisse-haute ou il ne reste presque plein rien, tout est recouvert par les ronces.

Poursuivre en grimpant jusqu’à Les Planes à 1300 m( point le plus haut du circuit) puis redescendre en foret jusqu’à La Sauzée (1250 m)ou en contre bas du sentier quelques ruines essaient de subsister . On peut observer de nombreuses restanques, de nombreux arbres fruitiers.

Puis plusieurs passages à gué, de véritables tourbières gorgées d’eau sont à traverser avant d’arriver à Boulard (1200 m) ou quelques maisons ont été retapées. L’église St Sauveur n ‘a pas hélas été restaurée avec le même cachet que les habitations qui l’entourent.  

Continuer en descendant vers La Bouse ( que nous n’avons pas trouvé !) pour rejoindre le carrefour emprunté à l’aller et traverser les robines jusqu’au point de départ

Cliquez sur les photos pour agrandir

Piste-LAJAVIE-24 145516   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

La piste qui monte régulièrement et son cairn à votre gauche

Continuer tout droit après avoir vu le cairn

premier passage à gué puis grimper dans les robines en suivant les cairns

Au premier carrefour : direction la Bouisse-Basse

Le joli pont en pierre

L’eau d’une source coule en abondance  dans l’abreuvoir

La Bouisse-Basse

Ses ruines

La baraque en bois et en tôle ou il faut bifurquer à droite derrière le gros arbre

sa chapelle La Bouisse

Chapelle ouverte aux randonneurs

La vue se dégage petit à petit …

Au loin, on aperçoit Le Couard et la barre des Dourbes

les crêtes de Blayeuil

Le sentier en sous bois est fort agréable

Un autre passage à gué avant d’arriver à La Sauzée

des restanques, seuls témoins du passé

deuxième hameau : La Sauzée à 1255 m : en contre bas du sentier se cachent sous une végétation galopante, des ruines, des restanques, des arbres fruitiers etc

Les ruines sont prêtes à s’effondrer, les lierres ont remplacés les toitures, les ronces ont envahi les alentours 

nombreux passages à gué, l’eau est partout et envahit le sentier par endroits

troisième hameau : Boulard à 1170 m seul hameau en partie restauré car plus facile d’accès

Quelques habitations sont encore en cours de restauration

Certains habitations sont très jolies

seule l’église n’a pas été retapée avec gout ! Dommage

Descendre par le sentier qui part vers le sud et passer sur une passerelle en bois

Continuer à descendre par le chemin qui mène au carrefour du ravin de la Grande Pièce emprunté à l’aller : une grande croix juste en face du panneau de balisage

Poursuivre la descente vers les robines et le point de départ

Une belle randonnée que je déconseille après des orages et l’hiver en cas de fortes gelées 

Cliquez pour connaitre l’histoire de ces hameaux : LivretRandonnee

 

 

 

 

52 – Les Alpages de Boules et de Chalufy (04)

Septembre 2018

Belle randonnée prévue de 16 km pour 957 m de dénivelé cumulé au départ de La Valette, petit hameau au-dessus de Thorame-Basse.

La rencontre de 4 patous agressifs nous a obligé à faire marche arrière au bout de 7 km, seule solution de repli hélas……

Se garer juste après le petit pont en bois avant l’entrée dans La Valette. La randonnée est très bien balisée 

Cliquez sur les photos pour agrandir

Montagne-de-Boules-par-le-col-de-Vachière-et-le-ravin-de-Chalufy   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Au loin , on peut apercevoir les voitures garées juste au départ de la randonnée

La randonnée est très bien balisée ==> Col de Vachière=Col de Chalufy

Le sentier monte tranquillement en foret

Après un premier passage à gué de l’Issole, le sentier serpente toujours sous les sapins

Deuxième passage à gué de l Issole, très encombrée par des branchages voir des arbres entiers….

Petit à petit la vue se dégage

La pente s’accentue dans les pierriers

Ne pas louper en haut sur la gauche, la cabane de Boules aménagée dans la roche. Abri non gardé utilisé jadis par les bergers.

Cabane très propre avec son poêle, sa table, un peu de vaisselle, des grilles pour le barbecue, cafetière et de quoi étendre plusieurs sacs de couchage….

Hélas, notre balade a été écourtée par la présence de 4 patous agressifs, aucun moyen de les contourner aussi nous avons du faire demi tour

Nous respectons le travail des chien Patous car ils sont là pour défendre les troupeaux contre les loups, nous avions rangé nos bâtons de randonnées et  passions silencieusement sans les regarder mais hélas notre intrusion les a énervés……

Il devient difficile de randonner dans les alpages…..dommage

Petite visite à La Valette

Un petit coin qui incite à la détente et au partage

Il est frustrant pour un randonneur de ne pas terminer sa balade mais assurer la sécurité des membres du groupe est plus important

 

 

51- La montagne de Denjuan (04)

Septembre 2018

Une très belle balade qui nous a permis de nous goinfrer de fraises des bois, de framboises et de myrtilles !

Une randonnée de 18 km pour 1200 m de dénivelé cumulé environ au départ de Tercier : petit hameau juste au-dessus de Prads haute Bléone accessible par une piste de 5 km environ.

Départ au parking juste avant Tercier , traverser le joli hameau pour descendre par la piste vers le ravin du riou de l’Aune ( rivière qui se déverse dans la Bléone). Au premier carrefour au niveau du Moulin, prendre la direction de Faillefeu et continuer à longer le ravin jusqu’au passage à gué du riou de l’aune pour enfin monter progressivement en foret. A la cote 1589 prendre la piste sur la droite qui mène au Jas des Agneaux. La montée se fait au milieu des framboisiers et des fraisiers sur un sentier très ombragé.

Traverser deux pierriers qui mènent vers les ravines sous le col de Chalufy ou de Vachières, traverser le petit ravin et monter sur le petit plateau herbeux pour y admirer la vue magnifique sur toutes les montagnes environnantes. La vue sur la montagne de Denjuan est impressionnante au vue de la pente raide à 45° qu’il reste à parcourir soit environ 400 m de dénivelé.

Monter à vue en traversant les robines puis en lacets, gravir la montagne aux milieu des myrtilliers jusqu’à son sommet marqué par un cairn.

La descente se fait soit par le même itinéraire qu’à l’aller ou par le col de Chalufy (de Vachières) pour rejoindre la sente prise à l’aller.

Cliquez sur les photos pour agrandir

Piste denjuan 2   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Tercier, joli petit hameau accessible que par une piste caillouteuse de 5 km. Parking à l’entée du hameau

Tercier est composé de très jolies petites maisons typiques 

Le hameau de Tercier vu de la piste

Au Moulin, prendre la piste qui monte vers Faillefeu

La montée agréable en foret

Des fraises des bois, des framboises à foison !

des champignons à gogo

Arrivée sur le plateau herbeux ou on peut admirer une vue à 360°

Traverser les robines et monter à vue

Cliquer pour voir la video

  https://www.youtube.com/watch?v=Acls5Iy3PO8&list=PLSjsYy05poB_jmKWKbUlYxi8R0G6lVpud

La pente est raide pour atteindre le sommet !

La montée aux milieu des myrtilles

Au fur et à mesure la vue s’agrandit

On peut apercevoir au loin, la cabane de Chalufy

Enfin le sommet à 2401 m

La montagne de Michard

Vue du sommet

La descente avec en vue le col de Chalufy ou Vachières et la montagne de Boules en face

La montagne de Denjuan vue du col de Chalufy

Retour dans le petit ravin pour rejoindre la sente de l’aller

Petite pause à la passerelle du riou de l’Aune pour se rafraîchir

retour à Tercier

Encore de bons moments de partage entre copains randonneurs qui confirment que nous vivons dans une magnifique région entourée de nos belles montagnes !

L’ascension du sommet demande une bonne condition physique, de l’endurance et le gout de l’effort

 

 

50 – Le Lac de Combeynot (05)

Septembre 2018

Une magnifique randonnée de 9, 560 km pour 966 m de dénivelé cumulé

Au départ du parking « des Boussardes » à 1626 m en dessous de Le Lauzet : prendre le sentier unique au bord de la Guisane qui monte dans le Vallon du Fontenil. Les paysages sont variés : forets de Mélèzes puis pierriers et enfin un décor minéral de toute beauté !

Avant l’arrivée au lac : passage très raide ou il faut de temps en temps y mettre les mains

Lac de Combeynot à 2555 m : faire le tour du lac pour apprécier ses différentes couleurs en fonction de l’ensoleillement.

Retour par le même itinéraire qu’à l’aller

Cliquer sur les photos pour agrandir

Piste-LE LAC DE COMBEYNOT   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Départ au parking des Boussardes

Monter dans une foret de mélèzes

Petit à petit les mélèzes laissent place aux pierriers

La montée est continue

Passage très raide ou il faut y mettre les mains

Madame Marmotte

Des Edelweiss

Le Lac de Combeynot se mérite, la montée est rude…

Le Lac de Combeynot à 2555 m : l’eau est grise….

faire le tour pour apprécier ses couleurs

En rive droite l’eau a changé de couleur…..

Le retour dans la descente est périlleuse…

Vue magnifique sur le Briançonnais

Une très belle randonnée qui demande une bonne condition physique pour assurer les 950 m de dénivelé pour 4,7 km….Mais Le Lac de Combeynot vaut bien cet effort !

49 – Le Grand Lac de Monetier (05)

Septembre 2018

Une très belle randonnée de 10 km pour 645 m de dénivelé cumulé environ dans un cadre magnifique.

Départ au parking du pont de L’Alpe sur la D1091 au dessus de Le Lauzet (05). La balade est très bien balisée, direction le Grand Lac.

La montée se fait tranquillement jusqu’à la cascade de Lauzet sur la gauche puis passage devant une grande croix. Continuer l’ascension jusqu’à L’Alpe du Lauzet à 1940 m ou on peut admirer différentes bergeries, une chapelle ( Notre Dame des Neiges) ainsi que des troupeaux de vaches.

Grimper en suivant le torrent du Rif jusqu’au Clos des Vaches à 2209 m d’altitude, poursuivre ensuite sur un chemin qui traverse un pierrier et qui grimpe jusqu’àu sommet du Clos d’Ane à 2460 m ou on peut admirer le Grand Lac en contre bas à 2282 m. Un sentier y descend en rive droite.

Le retour se fait par le même itinéraire qu’à l’aller ou deuxième possibilité : par un sentier sécurisé par des mains courantes câblées sur 40 m environ qui longe l’arrière des Arêtes de la Bruyère (2611 m) et qui suit le torrent du Plan Chevalier afin de rejoindre l’Alpe du Lauzet.

Cliquez sur les photos pour agrandir

Piste-LE GRÀND LAC   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

Cliquez pour agrandir les photos